Variant Omicron/ Israël ne veut plus d’étrangers venant des pays où il sévit

- Variant Omicron/ Israël ne veut plus d'étrangers venant des pays où il sévit

Israël dit qu’il interdira l’entrée de tous les étrangers dans le pays, ce qui en fait la première nation à fermer complètement ses frontières en réponse à un nouveau variant de coronavirus potentiellement plus contagieux .

Dans un communiqué publié samedi, le Premier ministre Naftali Bennett a déclaré que l’interdiction, en attendant l’approbation du gouvernement, durerait 14 jours.

Les responsables espèrent qu’au cours de cette période, il y aura plus d’informations sur l’efficacité des vaccins COVID-19 contre Omicron, qui a été détecté pour la première fois en Afrique du Sud et a été qualifié de « variant préoccupant » par l’Organisation mondiale de la santé.

“Nos hypothèses de travail sont que le variant est déjà présent dans presque tous les pays”, a déclaré la ministre de l’Intérieur Ayelet Shaked. Selon lui,” le vaccin est efficace, même si nous ne savons pas encore dans quelle mesure.”

L’interdiction entrera en vigueur à minuit entre dimanche et lundi. Une interdiction de voyager aux étrangers en provenance de la plupart des États africains a été imposée vendredi.

Harry Fawcett d’Al Jazeera, dans un reportage de Jérusalem-Ouest, a qualifié les nouvelles mesures d'”extrêmement strictes” et a déclaré qu’elles marquaient un renversement majeur d’une politique qui autorisait les touristes étrangers début novembre.

« Ils sont le résultat d’une réunion d’urgence du cabinet du coronavirus en fin de soirée, qui a eu lieu samedi soir après une brève annonce de Naftali Bennett selon laquelle Israël devait agir très rapidement au milieu de toute cette incertitude et ne pas risquer les progrès déjà réalisés. contre le coronavirus. »

Les nouvelles mesures obligeront également tous les Israéliens entrant dans le pays, y compris ceux qui sont vaccinés, à se mettre en quarantaine.

Fawcett a déclaré que les Israéliens vaccinés devront être mis en quarantaine pendant au moins trois jours, tandis que ceux qui ne sont pas vaccinés devront être mis en quarantaine pendant sept jours.

Il a ajouté: “Et s’ils reviennent de l’un des pays africains nouvellement inscrits sur la liste rouge, ils devront se rendre dans un hôtel de quarantaine du gouvernement, jusqu’à ce qu’ils soient négatifs.”

Par ailleurs, Bennett, le Premier ministre israélien, a déclaré que la technologie de suivi téléphonique de l’agence antiterroriste Shin Bet sera utilisée pour localiser les porteurs de la nouvelle variante afin de freiner sa transmission à d’autres.

Le variant, qui a également été détecté en Belgique, au Botswana, à Hong Kong, en Italie, en Allemagne et au Royaume-Uni, a suscité une inquiétude mondiale et une vague de restrictions de voyage, bien que les épidémiologistes disent que de telles restrictions peuvent être trop tardives pour empêcher Omicron de circuler dans le monde.

Environ 57 % des 9,4 millions d’habitants d’Israël sont entièrement vaccinés, selon le ministère de la Santé, ce qui signifie qu’ils ont soit reçu une troisième injection du vaccin Pfizer/BioNTech, soit qu’ils n’ont pas encore reçu cinq mois depuis leur deuxième dose.

Israël a enregistré 1,3 million de cas confirmés de COVID-19 et plus de 8 000 décès depuis le début de la pandémie.

[newsletter_form]

Laisser votre commentaire