Terreur sur Yopougon / Des individus à moto et en voiture agressent et provoquent un “couvre-feu”

Un vent de panique s’est emparé de plusieurs sous-quartiers de la commune de Yopougon dans la banlieue d’Abidjan. Des groupes d’individus sillonnent les rues et agressent au pif les passants. Cette situation a crée une panique générale.

Yopougon est endormie dans plusieurs de ses quartiers ce soir. Dans une panique générale, les habitants de certains quartiers sont rentrés précipitamment chez eux. Aux dires de certaines personnes croisées au niveau de la Base CIE à Niangon, il s’agit de ” microbes ” qui opéraient.

 

À lire aussi :
Nigeria : 17 jeunes gens meurent en voiture en revenant d'un mariage

Les ” Microbes “, c’est le nom de groupes de jeunes adolescents criminalisés et qui agressent en groupe dans certaines zones en tailladant leurs victimes. Pour les opposants au régime de Ouattara, ce sont des supplétifs des forces de l’ordre dans la répression des manifestations contre le 3e mandat.

À lire aussi :
Sénégal : Un soudeur métallique fabrique une voiture... (Photos)

Selon d’autres sources, il s’agirait, peut-être, d’une action de représailles de “syndicalistes ” ( groupements de transporteurs). Très tôt le matin du 20 octobre, des véhicules de transport appelés ” Gbaka” avaient été incendiés par des inconnues à Yopougon.

Dans leur progression, des vidéos amateurs montrent les agresseurs de ce soir à moto et dans un véhicule 4×4 de couleur blanche en train de commettre des actes délictueux dans les rues.

À lire aussi :
Togo : Tout savoir sur le couvre-feu

D’après des témoignages à confirmer, il y aurait déjà plusieurs victimes tailladés affreusement et même des morts. Ce soir, ces évènements ont plongé la commune progressivement dans un couvre-feu qui ne dit pas son nom. Toutes les rues où presque ont été désertées.

Ces tensions interviennent en pleine contestation du processus électoral par l’opposition ivoirienne.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire