Soudan : 28 cadavres identifiés comme auteurs d’un coup d’Etat raté en 1990


Video player

Arrivé au pouvoir en 1989 par un coup d’Etat, l’ancien Président du Soudan, Omar El-Bechir fait face aujourd’hui à la justice pour des exactions commises au sommet de l’Etat pendant ses 30 ans de gouvernance sans partage. L’une de ses bavures vient d’être découverte. 28 corps des officiers, auteurs du coup d’Etat raté de 1990 contre son régime ont été retrouvés  dans une fosse commune.

Lire aussi : Me Souvenir Jenty limogé moins de 24 heures après sa nomination

L’ancien Président Omar et ses collaborateurs n’avaient pas une autre forme de procès que d’ôter la vie de ces officiers qui tentaient de le renverser. Cette fosse contenant les corps de ces officiers a été découverte jeudi dans la ville d’Omdurman près de Khartoum.

 

C’est le  procureur de la république Tajelsier Elhiber qui a annoncé la découverte d’une fosse commune de 28 officiers auteurs du coup d’Etat raté de 1990. « Après trois semaines de recherches, la fosse commune a été trouvée et des travaux sont en train d’être effectués pour exhumer les corps et des médecins procèdent à des tests pour les identifier », a-t-il signalé.

Lire aussi : DES FEMMES SE METTENT NUES POUR PROTESTER CONTRE LES TUÉRIES INCESSANTES

Il aura fallu trois semaines et la participation de 22 experts de différents services selon les informations relayées par le confrère Beninwebtv.com, pour la localiser.

 

« Des opérations sont en cours pour exhumer les corps et des médecins procèdent à des tests pour les identifier », a précisé le magistrat. Cette fosse est la seconde fosse commune découverte depuis la chute du Président Omar El-Bechir

 

Omar El-Bechir a comparu mardi dernier devant la justice avec 27 de ses collaborateurs pour avoir renversé en 1989, le régime démocratique du premier ministre Sadek al-Mahdi.

Lire aussi : Annie Anzouer :« ACTUELLEMENT IL N’Y A QUE LES JEUNES QUI ME FONT LA COUR »

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire