Snoop Dogg poursuivi pour agression sexuelle et voies de fait


Video player

Une femme a porté plainte mercredi contre le rappeur Snoop Dogg et un autre homme, alléguant qu’ils l’ont agressée sexuellement il y a près de neuf ans.

La femme, identifiée uniquement comme Jane Doe, a allégué que l’incident s’était produit après avoir assisté à un concert de Snoop Dogg en mai 2013, selon un dossier déposé auprès du tribunal de district américain du district central de Californie. Après le concert, la femme et son amie ont accepté de retourner au studio de Snoop Dogg avec lui et son ami, Donald Campbell, également connu sous le nom Don Magic Juan, a indiqué le procès.

Son avocat, Matt Finkelberg, a déclaré jeudi dans un communiqué qu’elle “refuse d’être réduite au silence et intimidée plus longtemps”.

“L’espoir de notre client est d’inspirer d’autres victimes de harcèlement sexuel, d’agression et de coups et blessures à comprendre qu’elles ont des droits, qu’elles seront protégées, et bien qu’elles soient des victimes, elles ne devront pas être réduites au silence pour toujours”, a déclaré Finkelberg.

Selon le dossier, la femme a tenté de résoudre le problème en médiation privée mardi, mais les discussions ont été “infructueuses”. Étant donné que la femme est nommée Jane Doe dans le procès, il n’est pas clair si une plainte pénale a été déposée.

Elle allègue qu’elle a ensuite demandé à être ramenée à la maison après s’être vu offrir un tour par Campbell, qui, selon elle, l’a conduite à sa propre résidence après s’être endormie dans la voiture. La femme s’est endormie au domicile de Campbell mais a été réveillée vers 4 heures du matin par Campbell la forçant à lui faire une fellation, selon le procès.

Campbell l’aurait ensuite exhortée à s’habiller et à l’accompagner à un enregistrement de “Snoop Dogg’s Double G News Network”, qualifiant cela de “changement de carrière” pour elle.

Pendant l’enregistrement, la femme allègue que Snoop Dogg l’a suivie dans la salle de bain où il l’a également forcée à lui faire une fellation et s’est masturbée devant elle, apprend-on.

Elle aurait ressenti la pression de Snoop Dogg “en raison de sa domination et de sa position de pouvoir sur elle, y compris sa capacité à l’embaucher et à la licencier et à s’assurer qu’elle ne serait plus jamais embauchée dans son industrie”, indique le dossier. Elle est décrite dans son procès comme danseuse, mannequin et actrice.

Les représentants de Snoop Dogg et Campbell n’ont pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires de NBC News jeudi. Snoop Dogg doit actuellement se produire dans le cadre du spectacle de mi-temps du Super Bowl dimanche.

Snoop Dogg a comparu lors d’une conférence de presse du Super Bowl jeudi mais n’a pas abordé le procès. Aucune question n’a été posée.

Snoop Dogg et Campbell sont accusés d’avoir enfreint les lois sur le trafic sexuel, les violences sexuelles et les agressions sexuelles. La femme demande un procès devant jury, où elle demande des dommages-intérêts punitifs et les frais de son procès.

[newsletter_form]
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire