Espagne : Samuel Eto’o obligé de reconnaître sa fille abandonnée


Video player

L’ancienne star de Chelsea et du FC Barcelone, Samuel Eto’o, a été déclaré père biologique d’une jeune femme de 22 ans à Madrid. La légende camerounaise, 40 ans, n’a pas assisté à la procédure judiciaire dans la capitale espagnole et n’a jamais reconnu qu’il était le père d’Erika Do Rosario Nieves.

Le tribunal n° 83 de Madrid a rendu son verdict jeudi 17 février 2022 pour conclure une procédure judiciaire entamée par la mère de la jeune fille en 2018.

La maman d’Erika, Adileusa, aurait rencontré Samuel Eto’o dans une boîte de nuit de Madrid en 1997. C’était à l’époque où l’ex-attaquant jouait pour Leganes, un club basé près de la ville. Eto’o a été prêté au club par le Real Madrid pendant la saison 1997-98.

Une relation entre la star et Adileusa s’est développée et elle a ensuite découvert en février 1998 qu’elle était enceinte. Le procès ajoute que l’as du ballon rond “lui a dit qu’il agirait de manière responsable vis-à-vis de l’enfant commun, même s’il préférait qu’elle ne donne pas naissance à l’enfant”.

Le dossier ajoute que “pendant la grossesse, elle a essayé de communiquer avec le futur père, mais il n’a pas répondu à ses appels téléphoniques ni à ses e-mails”. À l’époque, Eto’o jouait pour l’Espanyol, un club de Liga, après avoir été prêté par Madrid.

Adileusa a entamé le procès en 2018 alors qu’elle fournissait des preuves biologiques qui appuyaient son témoignage selon lequel Erika était la fille de Samuel Eto’o. Il n’aurait pas dialogué avec le tribunal à aucun moment de la procédure et n’était pas présent lors de la décision.

Le tribunal a décidé qu’Eto’o doit désormais verser à la jeune femme une allocation d’un montant total de 1 400 € par mois, qui remonte au moment où le procès a été intenté.

Source

[newsletter_form]
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire