Afrique du Sud : le procès Jacob Zuma renvoyé en août


Video player

Le procès pour corruption de l’ancien Président sud-africain, Jacob Zuma, qui purge actuellement une peine de 15 mois de prison liée à une accusation distincte, a de nouveau été reporté. Le juge Piet Koen a déclaré, ce mardi, un jour après la comparution virtuelle de Zuma devant la Haute Cour de Pietermaritzburg, que le procès est ajourné.

La justice sud-africaine a accepté, ce mardi 20 juillet 2021, d’ajourner, pour trois semaines, le procès de l’ancien Président Jacob Zuma, qui fait face à 16 chefs d’accusation de fraude, de corruption et de racket liés à l’achat, en 1999, d’avions de chasse, de patrouilleurs et d’équipements militaires auprès de cinq sociétés d’armement européennes, lorsqu’il était Vice-président. Il est accusé d’avoir accepté des pots-de-vin de l’une des sociétés, le géant français de la défense, Thales, qui a été inculpé de corruption et de blanchiment d’argent.

Alors que le procès, qui a débuté en mai, faisait face à des retards répétés, l’ancien Président Jacob Zuma a été reconnu coupable, le 29 juin, d’outrage au tribunal pour avoir désobéi à une ordonnance de la Cour constitutionnelle de témoigner devant un panel judiciaire menant une enquête distincte sur la corruption, pendant sa présidence.

Vétéran de la lutte contre le régime de la minorité blanche, qui a été Président de l’Afrique du Sud de 2009 à 2018, avant de démissionner sous la pression de son parti, Jacob Zuma avait déjà comparu devant le tribunal lors de l’ouverture du procès pour clamer son innocence.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire