Les personnes du groupe sanguin O sont mieux immunisées contre le Covid-19, les raisons


Video player

Les personnes issues du groupe sanguin O sont-elles mieux immunisées contre la pandémie qui fait beaucoup de morts aujourd’hui dans le monde entier ? Cette question trouve sa réponse dans une étude réalisée par des chercheurs chinois.

Selon l’étude, les personnes du groupe sanguin ont la chance de résister devant la peste à coronavirus qui sévit gravement.

C’est vrai que les facteurs comme l’âge, les maladies cardiovasculaires et respiratoires, le diabète, ou l’obésité favorisent les risques de mortalité des personnes infectées par le Covid-19, mais il y a d’autres facteurs. Le groupe sanguin pourrait avoir une influence sur notre sensibilité à la pandémie.

Lire aussi : La réaction des Togolais après le discours de Faure Gnassingbé

Les raisons

L’étude a montré que les groupes sanguins déterminent les individus suivant la variété d’antigènes et anticorps présents sur les globules rouges. A cet effet, il existe trois types d’antigènes (A, B et AB) et quatre groupes sanguins, il s’agit de (A, B, AB et O).

Les compostions des différent groupes sanguins  

Un sujet de groupe A présente l’antigène A et des anticorps anti-B.

Un sujet de groupe B a l’antigène B et des anticorps anti-A.

Un sujet de groupe AB a les antigènes A et B et n’a pas d’anticorps anti-A ou anti-B.

Un sujet de groupe O n’a pas d’antigène A ou B et a des anticorps anti-A et anti-B.

A partir des données, une équipe de chercheurs chinois a récemment cherché à savoir si on peut déterminer un lien entre le groupe sanguin et l’état clinique des patients atteints par le coronavirus.

Au cours de l’étude, les chercheurs ont étudié les groupes sanguins de 2 100 personnes infectées dans trois hôpitaux de Wuhan et Shenzhen, dont 10% étaient décédées. Ensuite, ils ont comparés à ceux de 3 694 habitants de Wuhan non infectés par le virus.

Les résultats

Lire aussi : Coronavirus: Pour Rodrigo Duterte, les médecins sont “chanceux” de mourir pour leur pays

La répartition des groupes sanguins chez les 3 694 habitants sains à Wuhan était de 32,16 % pour le groupe A, 24,90 % pour le groupe B, 9,10 % pour le groupe AB et 33,84 % pour le groupe O.  Pour les patients atteints de la maladie, les ratios étaient les suivants : 37,75 % pour le groupe A, 26,42 % pour le B, 10,03 % pour l’AB et 25,80 % pour le groupe 0.

Ça veut dire clairement selon l’étude que les personnes du groupe 0 présentaient un risque d’infection 33% moindre. À contrario, les personnes de groupe A ont semble-t-il 20% de risque supplémentaire d’être infectées (les ratios étaient sensiblement les mêmes pour les autres groupes).

 

Grâce à cet échantillon, il est démontré que le groupe sanguin semble faire une différence. Mais, interrogé sur  le sujet, le Pr. Jacques Le Pendu, directeur de recherche à l’Inserm, s’est dit “pas du tout surpris” par les résultats de cette étude. En tant que chercheur, il pense que c’est ce à quoi on peut arriver.

Lire aussi : « La Chine devrait payer des réparations pour la propagation de coronavirus » selon un député australien

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire