Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Togo : le viol d’un enfant de 3 ans et les exigences d’un assistant médical choquent
23/10/2020 à 17h23 par Le Boy

Au Togo,  le viol d'un enfant de 3 ans et les exigences d'un assistant médical a fait couler beaucoup d’encre. L’assistant en question  demande à la maman de la petite fille de verser la somme de 40 000 FCFA  pour qu’il la délivre une attestation médicale constatant le viol  de sa fille.

Alors qu’elle a pour ambition de trainer le présumé violeur devant les hommes de lois, les 40 000 FCFA serait la cause du retard et du  non finalisation  de sa plainte.

Les faits tels que relatés sur la toile sont les suivants. « L'assistant médical du Centre médico-social (CMS) de Zanguera demande 40 000 FCFA la maman d'une petite fille de 3 ans pour lui établir une attestation médicale constatant le viol  de sa fille. Et depuis des semaines la maman ne peut pas finaliser sa plainte à cause de ce papier ».

Lire aussi :  Togo/Insécurité routière : Un grave accident de container éviter de justesse

La publication de ce message sur les réseaux a fait réagir beaucoup d’internautes. Les gens sont allés loin dans leurs réactions tout en traitant l’assistant en question de tous les noms.

« Humm. C'est quoi le problème de cet assistant médical ? C'est quelle absurdité ça? Pendant qu'on est en train de lutter contre la corruption... Il n'a aucune conscience, il n'est pas loin du violeur tous pareils. Pffff. La maman n'a qu'à porter plainte contre lui ».

Si beaucoup s’en ont pris à l'assistant dans leurs réactions, il y a parmi eux, des personnes qui ont essayé d’éclairer les uns et les autres.

« Ce n’est pas du tout une invention.  Dans le monde médical, une attestation médicale de viol est délivrée moyennant une somme. En Côte d’Ivoire, il faut 50 000 FCFA pour obtenir ce papier sans lequel vous ne pourrez ester votre bourreau en justice.

Je ne connais pas le montant appliqué au Togo, mais je pense que ça devrait être aussi une préoccupation pour les associations et organisations de lutte contre les violences faites à la gent féminine.

Elles doivent mener des lobbyings auprès du pouvoir public pour obtenir la diminution des frais liés à la demande de ce papier.

La lutte contre les viols dans notre pays doit aussi commencer par la réduction des frais de délivrance des attestations médicales si nous tenons véritablement à mettre fin à ce phénomène.... », a écrit un internaute en commentaire.

Lire aussi : Togo/ musique : collaboration entre Toofan et Locko en préparation ?

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Au Togo,  le viol d'un enfant de 3 ans et les exigences d'un assistant médical a fait couler beaucoup d’encre. L’assistant en question  demande à la maman de la petite fille de verser la somme de 40 000 FCFA  pour qu’il la délivre une attestation médicale constatant le viol  de sa fille.

Alors qu’elle a pour ambition de trainer le présumé violeur devant les hommes de lois, les 40 000 FCFA serait la cause du retard et du  non finalisation  de sa plainte.

Les faits tels que relatés sur la toile sont les suivants. « L'assistant médical du Centre médico-social (CMS) de Zanguera demande 40 000 FCFA la maman d'une petite fille de 3 ans pour lui établir une attestation médicale constatant le viol  de sa fille. Et depuis des semaines la maman ne peut pas finaliser sa plainte à cause de ce papier ».

Lire aussi :  Togo/Insécurité routière : Un grave accident de container éviter de justesse

La publication de ce message sur les réseaux a fait réagir beaucoup d’internautes. Les gens sont allés loin dans leurs réactions tout en traitant l’assistant en question de tous les noms.

« Humm. C'est quoi le problème de cet assistant médical ? C'est quelle absurdité ça? Pendant qu'on est en train de lutter contre la corruption... Il n'a aucune conscience, il n'est pas loin du violeur tous pareils. Pffff. La maman n'a qu'à porter plainte contre lui ».

Si beaucoup s’en ont pris à l'assistant dans leurs réactions, il y a parmi eux, des personnes qui ont essayé d’éclairer les uns et les autres.

« Ce n’est pas du tout une invention.  Dans le monde médical, une attestation médicale de viol est délivrée moyennant une somme. En Côte d’Ivoire, il faut 50 000 FCFA pour obtenir ce papier sans lequel vous ne pourrez ester votre bourreau en justice.

Je ne connais pas le montant appliqué au Togo, mais je pense que ça devrait être aussi une préoccupation pour les associations et organisations de lutte contre les violences faites à la gent féminine.

Elles doivent mener des lobbyings auprès du pouvoir public pour obtenir la diminution des frais liés à la demande de ce papier.

La lutte contre les viols dans notre pays doit aussi commencer par la réduction des frais de délivrance des attestations médicales si nous tenons véritablement à mettre fin à ce phénomène.... », a écrit un internaute en commentaire.

Lire aussi : Togo/ musique : collaboration entre Toofan et Locko en préparation ?

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire