Le Conseiller Spécial et responsable de la sécurité de Mgr Kpodzro enlevé


Video player

M. Otto Koashie APEDO, Conseiller Spécial et responsable de la sécurité présidentielle de Mgr Philipe Kpodzro a été enlevé dans la nuit du 8 au 9 mars à son domicile à Zanguera , une localité située à 35 Km environ sur l’axe Lomé-Kpalimé. C’est à travers une note que la coordination de la dynamique Mgr Kpodzro a rendu publique cette nouvelle très spontanée.

C’est ainsi que les Forces Démocratiques pour l’Alternance pacifique en 2020 au Togo lâche que M. Otto Koashie APEDO, Conseiller Spécial responsable de la sécurité présidentielle a été enlevé la nuit du 08 au 09 mars 2020 à son domicile à Zanguera. L’opération aurait été menée par une quinzaine d’éléments armés de 3 unités de l’Armée, de la Gendarmerie et des Antigangs dont un cagoulé qui ont escaladé le mur et défoncé le portail de sa résidence et qui ont menacé de tirer sur toute personne qui s’approcherait de la maison.
On rappelle que la maison a été attaquée sans un quelconque mandat tandis que M. Otto Koashie APEDO était menotté à même le sol et violenté devant sa femme et ses enfants.

On cite également dans le communiqué que la baie vitrée du salon a été fracassée et tous les portables dans la maison ont été retirés de même que les documents administratifs de M. Otto Koashie APEDO bien avant qu’il ne soit conduit vers une destination que l’on ignore jusqu’ici.
À cet effet, la Coordination internationale de la dynamique Mgr Kpodzro condamne avec la plus grande ferveur cet acte de violence d’Etat sur le Président démocratiquement élu, Dr Gabriel Agbeyome Messan Kodjo et ses collaborateurs, et lance un appel à l’endroit des détenteurs de Otto Koashie de faire libérer immédiatement ce dernier.

Lire aussi : Qui est Koffi NADJOMBE, le premier ministre nommé par Agbeyomé

Pour rappel, M. Agbeyomé Kodjo arrivé deuxième au scrutin présidentiel de 22 février dernier, l’ancien premier ministre Kodjo Agbéyomé rejette les résultats proclamés par la cour constitutionnelle. Il s’est autoproclamé président élu et a nommé un premier ministre. Des signes qui font craindre une escalade entre pouvoir élu et celui autoproclamé dans ce petit pays de l’Afrique de l’ouest.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire