Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
L’art de déshabiller une femme : dégrafer un soutien-gorge comme un pro
22/03/2020 à 10h57 par La redaction

Vous y êtes ! Après une soirée au resto ou au ciné, une fois arrivés à la maison, c’est le moment de passer aux choses sérieuses. Dès lors, déshabiller une femme, c’est à priori super facile : le t-shirt, le jean, le string ou la petite culotte… Jusque là, rien de bien compliqué. C’est même du tout cuit ! Viens le moment de lui retirer son soutien-gorge et là, cela peut vite se corser. Avec le stress et l’excitation, on peut vite perdre ses moyens dès le début. Je vais vous donner mes conseils pour ne pas passer pour un novice en la matière. Qu’on soit débutant ou pas niveau sxe, il est bon de savoir comment retirer la lingerie de sa copine avec classe et dextérité. 😉

Savoir retirer un soutien-gorge, cela a un impact sur vous et sur elle
Pourquoi c’est si important de savoir dégrafer un soutif ?
C’est une question de maîtrise, une question de ne pas passer pour un gars qui n’a pas d’expérience (c’est mignon parfois mais cela a ses limites) et donc en n’étant pas maladroit dès les premiers instants, vous faites passer un message positif à votre partenaire. Cela parait vraiment tout con mais le diable se cache dans les détails. Évidemment elle pourrait l’enlever toute seule mais il n’y a rien de pire que de faire une pause alors que vous êtes dans le feu de l’action.

Bien dégrafer un soutif

C’est quand même plus sympa de lui faire des bisous, de caresser ses zones érogènes avec une main et de lui enlever le soutif avec l’autre que de tout arrêter même 5 secondes pour lui dire que vous n’y arrivez pas et qu’elle doit le faire à votre place. 😉 Dans l’esprit d’une femme, un homme qui galère déjà à ce niveau là, c’est loin d’être engageant pour la suite. Elle ne fera pas une fixette là-dessus car tout ça se passe en quelques secondes mais cela peut allumer des feux rouges dans sa tête.

C’est un (vrai) préliminaire comme un autre et c’est à vous de gérer. Je le rappelle mais tous les instants qui précèdent la pénétration doivent être utilisés au mieux pour la faire mouiller, lubrifier. Et c’est ce qu’on va faire !

Savoir, c’est éviter l’effet boule de neige
En fait, vous n’allez pas réellement installer un malaise entre vous et elle si vous vous débrouillez mal. Cela vous évitera surtout de vous déconcentrer et de rester bloqué sur le « je n’ai pas réussi à faire ça donc elle va penser que je suis nul. » Vous connaissez la puissance du mental sur le corps alors je peux vous dire que de s’implanter des « mauvaises pensées » dans la tête, il n’y a rien de pire pour que la suite se passe mal. (soucis d’érection, sensation de ne pas maîtriser, se laisser déborder par ses émotions…) Si j’en parle, c’est que cela m’est déjà arrivé surtout au début de ma sexualité. On a l’impression que certaines choses sont insurmontables mais c’est uniquement parce-qu’on ne sait pas faire. C’est un peu comme le vélo, quand on a compris comment ça marche, tout roule comme sur des roulettes.

Je me répète mais voyez-le comme un préliminaire car je peux vous dire que de sentir une main glisser dans son dos, vos doigts se dirigeant lentement vers son soutif en imaginant déjà les papouilles et les caresses buccales (ou avec vos doigts) que vous allez lui faire au niveau de ses mamelons, il n’y a rien de plus excitant pour une femme (très mentale je vous le rappelle).

Et pour éviter de mettre un grain de sable dans la machine, il n’y a qu’une seule solution : s’entrainer encore et encore !

Comment s’entraîner concrètement ?
Déjà, je vais vous dire que l’entraînement, il n’y a que ça de vrai tout simplement parce-qu’une fois face à la demoiselle, il sera trop tard pour vous faire la main. Je vais faire un parallèle avec la première fois où vous avez essayé d’enfiler un préservatif. Vous avez fait un test avant votre première relation sexuelle tout simplement pour ne pas vous retrouver « comme un con » le jour J. Et vous avez certainement bien fait car ce n’est pas forcément super évident la première fois. Là c’est pareil. Et oui, il va falloir dégrafer du soutif pour devenir un pro. 🙂

Quand on n’a pas de petite amie sous la main, il faut avoir des idées :

soit vous voulez vraiment être dans les meilleures conditions qui soient pour vous entraîner et vous pouvez acheter un buste de mannequin (type couture). Pour une quarantaine d’euros, on en trouve sur internet.
soit vous pouvez vous servir d’un oreiller. Cela fera très bien l’affaire pour reproduire le haut du corps d’une femme. Au moins là, vous aurez le droit à l’erreur, ce n’est pas ce morceau de tissu plein de plûmes qui vous jugera. 😉
Et comment je fais Nicolas pour récupérer un soutif si je n’ai pas de nana ? Bonne question mais c’est super simple : soit vous en chipez un à votre maman, une pote, une cousine soit vous en achetez un sur internet (le moins cher possible). Par La Poste, c’est super discret. 😉

Dégrafer un soutien-gorge avec les deux mains ou une seule main
Déjà, première chose, vous n’avez pas besoin de savoir le dégrafer avec les dents. Sachez déjà le faire (bien) avec une main ou deux, cela sera déjà pas mal 😉

C’est quoi le système ?
Déjà il est bon de comprendre comment un soutien-gorge fonctionne. Et oui, il faut analyser la « bête » ! La plupart des soutien-gorges seront à crochets, ces deux crochets ((1) sur la photo ci-dessous) d’un côté de la basque latérale (cette pièce de tissu faisant le tour du dos) s’imbriquant dans deux petites « encoches » ((2) sur la photo ci-dessous) de l’autre côté de la basque latérale. C’est donc un jeu d’enfant à première vue.
Lire aussi : Burkina Faso : 4 ministres testés positifs au coronavirus

Comment dégrafe-t-on les crochets ?
Pour dégrafer les crochets, il vous suffira de prendre dans chaque main une partie de la basque au niveau du système de fixation, de les décoller du dos de votre partenaire puis de les rapprocher l’une de l’autre afin que les crochets se libèrent des deux petites encoches. (photos ci-dessous) C’est simple comme bonjour quand on sait comment faire. C’est toujours pareil. 😉

Maintenant, avec une seule main
Pourquoi avec une seule main ? Tout simplement parce-que vous devez vous servir de votre autre main pour vous occuper du corps de votre partenaire. Vous êtes en pleins préliminaires, ne l’oubliez pas !

Pour dégrafer un soutien-gorge avec une seule main, vous aurez besoin de votre majeur, de votre index et de votre pouce. Vous allez dans un premier temps positionner votre majeur sous les crochets toujours en décollant légèrement le soutif de son dos. (photo ci-dessous)

Dégrafer un soutif avec une main

Puis avec le pouce et l’index, vous allez pincer afin de rapprocher les deux parties et les décrocher. Pour avoir une image du geste à effectuer, c’est comme un claquement de doigts. (photos ci-dessous)

Entraînez-vous dans le noir
Et oui, dans un premier temps regardez comment vous vous débrouillez à l’aide d’un miroir. Dans la salle de bain par exemple, face à votre miroir, vous allez pouvoir vous entraîner (avec le coussin par exemple). Cela vous permettra d’avoir un œil sur votre ou vos mains. Ensuite, quand vous commencez à comprendre le système, ajoutez de la difficulté. Faites-le dans le noir ou les yeux fermés. Être privé d’un de ses sens, cela peut vraiment tout changer. Sachez de plus que le jour J, elle ne sera pas forcément immobile. Donc plus vous vous entraînez, plus vous aurez de l’aisance dans vos gestes avec votre copine.

Une démonstration en vidéo !
Cette demoiselle vous montre comment cela fonctionne en vidéo. Elle vous parle aussi des autres types de soutien-gorges que vous pourrez rencontrer.

YouTube

En chargeant cette vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo

A ne pas oublier !
Savoir enlever un soutien-gorge comme un pro c’est bien mais il y a des éléments à ne jamais oublier afin de faire de ce moment un instant sensuel pour votre partenaire :

enlever un soutien-gorge doit se faire de façon naturelle, c’est pourquoi vous devez continuer à embrasser votre copine, à la caresser avec votre main libre. (fesses, dos, hanches, cou…) Cela vous permet de détourner son attention en quelque sorte le temps que vous vous occupiez de ce morceau de tissu. 😉
une fois les agrafes retirées, il vous reste encore à lui enlever son soutien-gorge. Et oui, ce n’est pas à elle de se débrouiller. A vous de trouver la bonne façon de le faire. Vos doigts peuvent par exemple parcourir et effleurer son bras en débutant au niveau de sa main jusqu’à son épaule pour ensuite retirer délicatement sa bretelle. Tout est possible. Vous pouvez aussi couvrir de bisous son épaule et son bras tout en lui retirant sa bretelle. Bref, c’est à vous d’ajouter une touche de sensualité pour la surprendre et faire de cet instant un moment très excitant où c’est vous qui menez la danse.
ne soyez pas trop rapide pour deux raisons : d’une, prendre son temps avant de libérer ses seins, c’est aussi faire naître l’excitation pour vous comme pour elle, et de deux, ne pas lui enlever son soutif en 2 secondes chrono, c’est ne pas lui faire penser que vous êtes un as car vous avez 300 conquêtes à votre « tableau de chasse ». C’est une question de rythme au final.
Soyez sensuel pour retirer son soutif

Pour finir, j’ai juste envie de vous dire qu’il ne faut pas paniquer outre mesure. Cela doit être un moment sexy et pas quelque chose que vous devez redouter. Et oui, l’étape suivante, c’est quand même le moment magique où elle va être topless et donc que vous allez pouvoir jouer avec ses seins. Elle est pas belle la vie ?! 😉

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 495 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Vous y êtes ! Après une soirée au resto ou au ciné, une fois arrivés à la maison, c’est le moment de passer aux choses sérieuses. Dès lors, déshabiller une femme, c’est à priori super facile : le t-shirt, le jean, le string ou la petite culotte… Jusque là, rien de bien compliqué. C’est même du tout cuit ! Viens le moment de lui retirer son soutien-gorge et là, cela peut vite se corser. Avec le stress et l’excitation, on peut vite perdre ses moyens dès le début. Je vais vous donner mes conseils pour ne pas passer pour un novice en la matière. Qu’on soit débutant ou pas niveau sxe, il est bon de savoir comment retirer la lingerie de sa copine avec classe et dextérité. 😉

Savoir retirer un soutien-gorge, cela a un impact sur vous et sur elle
Pourquoi c’est si important de savoir dégrafer un soutif ?
C’est une question de maîtrise, une question de ne pas passer pour un gars qui n’a pas d’expérience (c’est mignon parfois mais cela a ses limites) et donc en n’étant pas maladroit dès les premiers instants, vous faites passer un message positif à votre partenaire. Cela parait vraiment tout con mais le diable se cache dans les détails. Évidemment elle pourrait l’enlever toute seule mais il n’y a rien de pire que de faire une pause alors que vous êtes dans le feu de l’action.

Bien dégrafer un soutif

C’est quand même plus sympa de lui faire des bisous, de caresser ses zones érogènes avec une main et de lui enlever le soutif avec l’autre que de tout arrêter même 5 secondes pour lui dire que vous n’y arrivez pas et qu’elle doit le faire à votre place. 😉 Dans l’esprit d’une femme, un homme qui galère déjà à ce niveau là, c’est loin d’être engageant pour la suite. Elle ne fera pas une fixette là-dessus car tout ça se passe en quelques secondes mais cela peut allumer des feux rouges dans sa tête.

C’est un (vrai) préliminaire comme un autre et c’est à vous de gérer. Je le rappelle mais tous les instants qui précèdent la pénétration doivent être utilisés au mieux pour la faire mouiller, lubrifier. Et c’est ce qu’on va faire !

Savoir, c’est éviter l’effet boule de neige
En fait, vous n’allez pas réellement installer un malaise entre vous et elle si vous vous débrouillez mal. Cela vous évitera surtout de vous déconcentrer et de rester bloqué sur le « je n’ai pas réussi à faire ça donc elle va penser que je suis nul. » Vous connaissez la puissance du mental sur le corps alors je peux vous dire que de s’implanter des « mauvaises pensées » dans la tête, il n’y a rien de pire pour que la suite se passe mal. (soucis d’érection, sensation de ne pas maîtriser, se laisser déborder par ses émotions…) Si j’en parle, c’est que cela m’est déjà arrivé surtout au début de ma sexualité. On a l’impression que certaines choses sont insurmontables mais c’est uniquement parce-qu’on ne sait pas faire. C’est un peu comme le vélo, quand on a compris comment ça marche, tout roule comme sur des roulettes.

Je me répète mais voyez-le comme un préliminaire car je peux vous dire que de sentir une main glisser dans son dos, vos doigts se dirigeant lentement vers son soutif en imaginant déjà les papouilles et les caresses buccales (ou avec vos doigts) que vous allez lui faire au niveau de ses mamelons, il n’y a rien de plus excitant pour une femme (très mentale je vous le rappelle).

Et pour éviter de mettre un grain de sable dans la machine, il n’y a qu’une seule solution : s’entrainer encore et encore !

Comment s’entraîner concrètement ?
Déjà, je vais vous dire que l’entraînement, il n’y a que ça de vrai tout simplement parce-qu’une fois face à la demoiselle, il sera trop tard pour vous faire la main. Je vais faire un parallèle avec la première fois où vous avez essayé d’enfiler un préservatif. Vous avez fait un test avant votre première relation sexuelle tout simplement pour ne pas vous retrouver « comme un con » le jour J. Et vous avez certainement bien fait car ce n’est pas forcément super évident la première fois. Là c’est pareil. Et oui, il va falloir dégrafer du soutif pour devenir un pro. 🙂

Quand on n’a pas de petite amie sous la main, il faut avoir des idées :

soit vous voulez vraiment être dans les meilleures conditions qui soient pour vous entraîner et vous pouvez acheter un buste de mannequin (type couture). Pour une quarantaine d’euros, on en trouve sur internet.
soit vous pouvez vous servir d’un oreiller. Cela fera très bien l’affaire pour reproduire le haut du corps d’une femme. Au moins là, vous aurez le droit à l’erreur, ce n’est pas ce morceau de tissu plein de plûmes qui vous jugera. 😉
Et comment je fais Nicolas pour récupérer un soutif si je n’ai pas de nana ? Bonne question mais c’est super simple : soit vous en chipez un à votre maman, une pote, une cousine soit vous en achetez un sur internet (le moins cher possible). Par La Poste, c’est super discret. 😉

Dégrafer un soutien-gorge avec les deux mains ou une seule main
Déjà, première chose, vous n’avez pas besoin de savoir le dégrafer avec les dents. Sachez déjà le faire (bien) avec une main ou deux, cela sera déjà pas mal 😉

C’est quoi le système ?
Déjà il est bon de comprendre comment un soutien-gorge fonctionne. Et oui, il faut analyser la « bête » ! La plupart des soutien-gorges seront à crochets, ces deux crochets ((1) sur la photo ci-dessous) d’un côté de la basque latérale (cette pièce de tissu faisant le tour du dos) s’imbriquant dans deux petites « encoches » ((2) sur la photo ci-dessous) de l’autre côté de la basque latérale. C’est donc un jeu d’enfant à première vue.
Lire aussi : Burkina Faso : 4 ministres testés positifs au coronavirus

Comment dégrafe-t-on les crochets ?
Pour dégrafer les crochets, il vous suffira de prendre dans chaque main une partie de la basque au niveau du système de fixation, de les décoller du dos de votre partenaire puis de les rapprocher l’une de l’autre afin que les crochets se libèrent des deux petites encoches. (photos ci-dessous) C’est simple comme bonjour quand on sait comment faire. C’est toujours pareil. 😉

Maintenant, avec une seule main
Pourquoi avec une seule main ? Tout simplement parce-que vous devez vous servir de votre autre main pour vous occuper du corps de votre partenaire. Vous êtes en pleins préliminaires, ne l’oubliez pas !

Pour dégrafer un soutien-gorge avec une seule main, vous aurez besoin de votre majeur, de votre index et de votre pouce. Vous allez dans un premier temps positionner votre majeur sous les crochets toujours en décollant légèrement le soutif de son dos. (photo ci-dessous)

Dégrafer un soutif avec une main

Puis avec le pouce et l’index, vous allez pincer afin de rapprocher les deux parties et les décrocher. Pour avoir une image du geste à effectuer, c’est comme un claquement de doigts. (photos ci-dessous)

Entraînez-vous dans le noir
Et oui, dans un premier temps regardez comment vous vous débrouillez à l’aide d’un miroir. Dans la salle de bain par exemple, face à votre miroir, vous allez pouvoir vous entraîner (avec le coussin par exemple). Cela vous permettra d’avoir un œil sur votre ou vos mains. Ensuite, quand vous commencez à comprendre le système, ajoutez de la difficulté. Faites-le dans le noir ou les yeux fermés. Être privé d’un de ses sens, cela peut vraiment tout changer. Sachez de plus que le jour J, elle ne sera pas forcément immobile. Donc plus vous vous entraînez, plus vous aurez de l’aisance dans vos gestes avec votre copine.

Une démonstration en vidéo !
Cette demoiselle vous montre comment cela fonctionne en vidéo. Elle vous parle aussi des autres types de soutien-gorges que vous pourrez rencontrer.

YouTube

En chargeant cette vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo

A ne pas oublier !
Savoir enlever un soutien-gorge comme un pro c’est bien mais il y a des éléments à ne jamais oublier afin de faire de ce moment un instant sensuel pour votre partenaire :

enlever un soutien-gorge doit se faire de façon naturelle, c’est pourquoi vous devez continuer à embrasser votre copine, à la caresser avec votre main libre. (fesses, dos, hanches, cou…) Cela vous permet de détourner son attention en quelque sorte le temps que vous vous occupiez de ce morceau de tissu. 😉
une fois les agrafes retirées, il vous reste encore à lui enlever son soutien-gorge. Et oui, ce n’est pas à elle de se débrouiller. A vous de trouver la bonne façon de le faire. Vos doigts peuvent par exemple parcourir et effleurer son bras en débutant au niveau de sa main jusqu’à son épaule pour ensuite retirer délicatement sa bretelle. Tout est possible. Vous pouvez aussi couvrir de bisous son épaule et son bras tout en lui retirant sa bretelle. Bref, c’est à vous d’ajouter une touche de sensualité pour la surprendre et faire de cet instant un moment très excitant où c’est vous qui menez la danse.
ne soyez pas trop rapide pour deux raisons : d’une, prendre son temps avant de libérer ses seins, c’est aussi faire naître l’excitation pour vous comme pour elle, et de deux, ne pas lui enlever son soutif en 2 secondes chrono, c’est ne pas lui faire penser que vous êtes un as car vous avez 300 conquêtes à votre « tableau de chasse ». C’est une question de rythme au final.
Soyez sensuel pour retirer son soutif

Pour finir, j’ai juste envie de vous dire qu’il ne faut pas paniquer outre mesure. Cela doit être un moment sexy et pas quelque chose que vous devez redouter. Et oui, l’étape suivante, c’est quand même le moment magique où elle va être topless et donc que vous allez pouvoir jouer avec ses seins. Elle est pas belle la vie ?! 😉

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 495 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire