L’ANIAC-Togo va construire un centre de traitement de déchets chimiques


Video player

L’Autorité Nationale pour l’Interdiction des armes chimiques au Togo prévoit de nombreuses actions pour l’année prochaine. Malgré les difficultés liées à la pandémie du coronavirus, elle a fait sa part en terme de sensibilisation. De nombreuses missions ont été conduites sur toute l’étendue du territoire. Un travail fait en collaboration avec des acteurs du secteur public et privé.

Lire aussi : GADDI-TOGO  en action pour une gestion écologique et durable des déchets plastiques

Pour aller plus loin, l’institution a acquis un espace de 10 hectares dans la région des Plateaux. Elle souhaite en faire un centre de traitement digne de ce nom afin de pouvoir y gérer les produits chimiques et déchets toxiques.

HUNLEDE Amah, Président de ANIAC-TOGO, a expliqué que ce site de 10 hectares sera dédié au traitement et la neutralisation de produits chimiques. Le site apprend-on a été déjà identifié et acquis. Cette action rentre dans l’une des priorités de cette Autorité nationale qui travaille en symbiose avec Organisation pour l’interdiction des armes chimiques ( OIAC).

Entre autres actions faites en 2020, l’ANIAC-TOGO a travaillé sur le guide de transport des produits chimiques. Elle a organisé une tournée de sensibilisation et de renforcement des capacités et un tour dans plusieurs entreprises. Le travail de contrôle au niveau des frontières se fait constamment avec les forces de l’ordre et douaniers.

Lire aussi : Zégué, le malien qui transforme les déchets plastiques en drones «made in Mali »

L’ANIAC-TOGO veut compter sur tous les acteurs pour une meilleure lutte contre la prolifération des produits chimiques.

[newsletter_form]
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire