Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
La BAD recrute 01 Économiste Supérieur(e) de l’Education
21/11/2019 à 21h53 par La redaction

La BAD recrute 01 Économiste Supérieur(e) de l’Education, RDGN2 « être ressortissants d’un des pays membres de la BAD »

La Banque Africaine de Développement (BAD)

Tunis, Tunisie
Banque et Assurances
Économiste supérieur(e) de l’éducation, RDGN2
Titre du poste: Économiste supérieur(e) de l’éducation, RDGN2
Grade: PL5
Poste N°: 50065414
Référence: ADB/19/221
Date de clôture: 02-déc-2019
Lieu d’affectation: Tunis, Tunisia
Objectifs
LA BANQUE :
Créée en 1964, la Banque africaine de développement (BAD) est la première institution panafricaine de développement qui œuvre pour la croissance économique et le progrès social en Afrique. Elle compte 80 États membres, dont 54 en Afrique (pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable. Afin de se concentrer au mieux sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et de réaliser un plus grand impact sur le développement, la Banque a défini pour ses interventions en Afrique, cinq grands domaines (High 5) à intensifier pour accélérer l’obtention de résultats, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines.
LE COMPLEXE :
La Vice-Présidence du développement régional, de l’intégration et de la prestation de services est chargée de veiller à la pertinence, l’efficience et l’efficacité des activités du Groupe de la Banque. Elle s’assure que la Banque opère efficacement dans l’ensemble de ses pays membres régionaux et supervise l’exécution complète de tous les aspects des activités de ses directions régionales.
LE DÉPARTEMENT/LA DIVISION QUI RECRUTE :
La Division de l’agriculture, du développement humain et social a pour mission de soutenir les efforts de la Banque visant à réduire la pauvreté et à promouvoir le développement durable dans les pays membres régionaux, notamment en contribuant à l’élaboration des stratégies nationales et régionales et en renforçant les connaissances sectorielles tout en se focalisant sur le montage et l’exécution des projets/programmes en vue de  l’approbation des opérations définies dans le cadre des Cinq grandes priorités de la Banque.
Rattaché à la Vice-présidence de l’agriculture et du développement humain, le Département du capital humain, de la jeunesse et du développement des compétences pilote l’action menée pour « Améliorer la qualité de vie des populations africaines » et contribue à la réalisation des autres objectifs au titre des High 5. Il comprend deux divisions : la Division de l’éducation, du capital humain et de l’emploi qui met l’accent sur l’intensification de l’appui de la Banque en faveur de l’éducation et du capital humain et de l’emploi/des moyens de subsistance et ii) la Division de la santé publique, de la sécurité et de la nutrition, dont l’action porte essentiellement sur le renforcement des systèmes de santé et de la nutrition pour le bien-être des populations. Le Département héberge également différentes initiatives pertinentes.
Dans le Complexe de développement régional, d’intégration et de prestation de services, la Banque compte cinq (5) Directions chargées du développement régional, de l’intégration et de la prestation de services, dont une dans chaque région, à savoir : l’Afrique du Nord, l’Afrique australe, l’Afrique de l’Est, l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale. Chaque Direction régionale est dirigée par un directeur général et est dotée de fonctions sectorielles et de capacités administratives pertinentes pour pouvoir assurer une prestation rapide de services aux pays clients. Les Directions régionales fournissent aux bureaux pays dans leurs régions l’orientation stratégique et sont chargées des opérations, du développement des activités, de la gestion des projets et de la réalisation effective globale des Cinq grandes priorités (High 5) de la Banque, à savoir : « Éclairer l’Afrique et l’Alimenter en énergie », « Nourrir l’Afrique », « Industrialiser l’Afrique », « Intégrer l’Afrique » et « Améliorer la qualité de vie des populations africaines ».
LE POSTE :
L’Économiste supérieur(e) de l’éducation contribuera à la mise en œuvre des activités dans la région de l’Afrique du Nord en vue de la réalisation de l’objectif « Améliorer la qualité de vie des populations africaines » au titre des High 5. Il/elle fournira un appui technique aux activités opérationnelles du Groupe de la Banque dans les domaines de l’éducation et du développement des compétences, des études techniques et des mécanismes institutionnels pour les projets/programmes d’éducation et de développement des compétences proposés au financement de la Banque en Afrique du Nord, ainsi que des études concernant leur impact et avantages actuels et futurs.
Fonctions et responsabilités
Sous la supervision du Chef de division sectoriel régional RDGN.2, le/la titulaire du poste assurera la conception et la mise en œuvre des projets, programmes et études dans le secteur de l’éducation. À cette fin, il/elle assumera les tâches spécifiques ci-après :
Analyser les demandes de financement des pays membres régionaux (PMR) à la lumière des priorités définies par la Banque ;
Diriger les phases de préparation et de mise en œuvre des projets : identification, préparation, évaluation et supervision, y compris l’élaboration de rapports, l’analyse des difficultés d’exécution et l’adoption de mesures correctives ;
Contribuer en tant qu’expert technique à la conception et à l’évaluation des opérations du secteur de l’éducation financées par la Banque ;
Contribuer à l’élaboration de documents de politiques et d’évaluation des politiques sur l’éducation, le développement des compétences et l’employabilité en collaboration avec des spécialistes du secteur ;
Diriger le lancement, la mise au point, la mise à jour et la mise en œuvre des études économiques et sectorielles (EES) ;
Sélectionner et faire des propositions pour le recrutement de consultants requis pour les opérations de la Banque et les superviser dans l’exécution de leurs fonctions ;
Entretenir des relations avec d’autres organismes de financement dans le cadre du cofinancement des opérations de la Banque ;
Examiner les demandes d’acquisition de biens, services et travaux et assurer le suivi des demandes et des livraisons ;
 Participer au dialogue avec les représentants des gouvernements sur les orientations de base des sous-secteurs de l’éducation, des « skill science » (sciences qui étudient les compétences) et de l’innovation ;
Étudier les problèmes rencontrés dans la mise en œuvre des projets et proposer des solutions ;
Participer activement au partage des connaissances avec les clients, le personnel et les partenaires de développement de la Banque ;
Fournir aux autres départements et divisions de la Banque des avis d’experts sur les questions économiques et financières, en particulier sur les liens avec le secteur productif ;
Examiner et donner des avis sur les documents, études et autres rapports (rapports d’identification, de préparation, d’évaluation et d’achèvement, documents de stratégie pays, etc.) préparés par la Banque ;
Participer activement aux réunions de l’équipe pays/région, missions d’évaluation des documents de stratégie pays et d’évaluation de portefeuille ;
Servir de référence pour les collègues dans ses domaines de compétence, en particulier en matière d’analyses économiques et financières ;
Contribuer à la mobilisation de ressources auprès des institutions multilatérales/bilatérales de développement, des donateurs et des institutions du secteur privé pour compléter les opérations du Groupe de la Banque ;
Participer à des réunions techniques sur l’éducation au nom de la Banque.
Critères de sélection
Titulaire au moins d’un Master en économie portant spécifiquement sur l’éducation ou le développement des compétences ;
Au moins cinq (5) années d’expérience professionnelle pertinente dans les domaines du financement du développement, de l’économie de l’éducation, du développement des compétences et en matière de définition et de mise en œuvre des politiques économiques sectorielles ;
Bonne maîtrise du cycle de projet et expérience avérée de la conception et de la gestion de projets d’éducation, de développement des compétences et d’aide à l’employabilité et expérience confirmée dans la gestion de projets complexes assortie de preuves tangibles de résultats et d’impacts ;
Une expérience avérée dans la prise en compte des approches sexospécifiques et intersectorielles dans la conception des politiques, stratégies et opérations sectorielles est souhaitable ;
Aptitude à gérer des demandes/priorités multiples, simultanées et changeantes dans des délais serrés et à coordonner le travail des autres ;
Aptitude à assurer un leadership efficace et capacité à atteindre des objectifs définis dans des milieux multiculturels internationaux ;
La connaissance de la région de l’Afrique du Nord est souhaitable ;
Être orienté vers les clients pour comprendre, et, le cas échéant, anticiper leurs besoins et veiller à ce que ces derniers reçoivent le meilleur service possible de la part de la Banque ;
Aptitude à travailler en équipe, bonnes relations interpersonnelles, compétences en communication et gestion de projets, ingéniosité, souci du détail, disponibilité à l’égard du client et motivation à produire des résultats ;
Dynamisme, professionnalisme et souci du résultat, sens aigu de l’engagement personnel ; compétences avérées en matière d’analyse et de coordination ;
Maîtrise des applications logicielles couramment utilisées à la Banque ;
Solides aptitudes en communication écrite, orale en anglais ou en français et connaissance pratique de l’autre langue.
CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI Y AFFÉRENTES.
Si vous rencontrez des difficultés techniques lors de l’enregistrement de votre candidature, veuillez envoyer un courriel avec une description précise du problème et/ou une capture d’écran indiquant le problème à : HR Direct [email protected]
Seul(e)s les candidat(e)s qui auront satisfait à toutes les exigences du poste et qui auront été retenu(e)s pour les entretiens seront contacté(e)s. Seuls les dossiers de candidature enregistrés en ligne avec un curriculum vitae (CV) complet et copies des diplômes requis joints seront examinés. Le Président de la BAD se réserve le droit de nommer un candidat à un grade inférieur à celui du poste annoncé. La Banque africaine de développement est un employeur garantissant l’égalité des chances et les candidatures féminines sont vivement encouragées.
Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) ne perçoit aucun frais ou contribution de quelque nature que ce soit des candidats tout au long de son processus de recrutement (dépôt ou traitement de la candidature, entretien d’embauche, etc.). En outre, le Groupe de la Banque ne demande aucune information relative aux comptes bancaires des candidats. Le Groupe de la Banque africaine de développement décline toute responsabilité de publications frauduleuses d’offres d’emploi en son nom ou, de manière générale, d’utilisation frauduleuse de son nom de quelque manière que ce soit.

POSTULER
Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

La BAD recrute 01 Économiste Supérieur(e) de l’Education, RDGN2 « être ressortissants d’un des pays membres de la BAD »

La Banque Africaine de Développement (BAD)

Tunis, Tunisie
Banque et Assurances
Économiste supérieur(e) de l’éducation, RDGN2
Titre du poste: Économiste supérieur(e) de l’éducation, RDGN2
Grade: PL5
Poste N°: 50065414
Référence: ADB/19/221
Date de clôture: 02-déc-2019
Lieu d’affectation: Tunis, Tunisia
Objectifs
LA BANQUE :
Créée en 1964, la Banque africaine de développement (BAD) est la première institution panafricaine de développement qui œuvre pour la croissance économique et le progrès social en Afrique. Elle compte 80 États membres, dont 54 en Afrique (pays membres régionaux). Le programme de développement de la Banque vise à fournir l’appui financier et technique aux projets porteurs de transformation qui permettront de réduire sensiblement la pauvreté grâce à une croissance économique inclusive et durable. Afin de se concentrer au mieux sur les objectifs de la Stratégie décennale (2013-2022) et de réaliser un plus grand impact sur le développement, la Banque a défini pour ses interventions en Afrique, cinq grands domaines (High 5) à intensifier pour accélérer l’obtention de résultats, à savoir : l’énergie, l’agro-industrie, l’industrialisation, l’intégration et l’amélioration de la qualité de vie des populations africaines.
LE COMPLEXE :
La Vice-Présidence du développement régional, de l’intégration et de la prestation de services est chargée de veiller à la pertinence, l’efficience et l’efficacité des activités du Groupe de la Banque. Elle s’assure que la Banque opère efficacement dans l’ensemble de ses pays membres régionaux et supervise l’exécution complète de tous les aspects des activités de ses directions régionales.
LE DÉPARTEMENT/LA DIVISION QUI RECRUTE :
La Division de l’agriculture, du développement humain et social a pour mission de soutenir les efforts de la Banque visant à réduire la pauvreté et à promouvoir le développement durable dans les pays membres régionaux, notamment en contribuant à l’élaboration des stratégies nationales et régionales et en renforçant les connaissances sectorielles tout en se focalisant sur le montage et l’exécution des projets/programmes en vue de  l’approbation des opérations définies dans le cadre des Cinq grandes priorités de la Banque.
Rattaché à la Vice-présidence de l’agriculture et du développement humain, le Département du capital humain, de la jeunesse et du développement des compétences pilote l’action menée pour « Améliorer la qualité de vie des populations africaines » et contribue à la réalisation des autres objectifs au titre des High 5. Il comprend deux divisions : la Division de l’éducation, du capital humain et de l’emploi qui met l’accent sur l’intensification de l’appui de la Banque en faveur de l’éducation et du capital humain et de l’emploi/des moyens de subsistance et ii) la Division de la santé publique, de la sécurité et de la nutrition, dont l’action porte essentiellement sur le renforcement des systèmes de santé et de la nutrition pour le bien-être des populations. Le Département héberge également différentes initiatives pertinentes.
Dans le Complexe de développement régional, d’intégration et de prestation de services, la Banque compte cinq (5) Directions chargées du développement régional, de l’intégration et de la prestation de services, dont une dans chaque région, à savoir : l’Afrique du Nord, l’Afrique australe, l’Afrique de l’Est, l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale. Chaque Direction régionale est dirigée par un directeur général et est dotée de fonctions sectorielles et de capacités administratives pertinentes pour pouvoir assurer une prestation rapide de services aux pays clients. Les Directions régionales fournissent aux bureaux pays dans leurs régions l’orientation stratégique et sont chargées des opérations, du développement des activités, de la gestion des projets et de la réalisation effective globale des Cinq grandes priorités (High 5) de la Banque, à savoir : « Éclairer l’Afrique et l’Alimenter en énergie », « Nourrir l’Afrique », « Industrialiser l’Afrique », « Intégrer l’Afrique » et « Améliorer la qualité de vie des populations africaines ».
LE POSTE :
L’Économiste supérieur(e) de l’éducation contribuera à la mise en œuvre des activités dans la région de l’Afrique du Nord en vue de la réalisation de l’objectif « Améliorer la qualité de vie des populations africaines » au titre des High 5. Il/elle fournira un appui technique aux activités opérationnelles du Groupe de la Banque dans les domaines de l’éducation et du développement des compétences, des études techniques et des mécanismes institutionnels pour les projets/programmes d’éducation et de développement des compétences proposés au financement de la Banque en Afrique du Nord, ainsi que des études concernant leur impact et avantages actuels et futurs.
Fonctions et responsabilités
Sous la supervision du Chef de division sectoriel régional RDGN.2, le/la titulaire du poste assurera la conception et la mise en œuvre des projets, programmes et études dans le secteur de l’éducation. À cette fin, il/elle assumera les tâches spécifiques ci-après :
Analyser les demandes de financement des pays membres régionaux (PMR) à la lumière des priorités définies par la Banque ;
Diriger les phases de préparation et de mise en œuvre des projets : identification, préparation, évaluation et supervision, y compris l’élaboration de rapports, l’analyse des difficultés d’exécution et l’adoption de mesures correctives ;
Contribuer en tant qu’expert technique à la conception et à l’évaluation des opérations du secteur de l’éducation financées par la Banque ;
Contribuer à l’élaboration de documents de politiques et d’évaluation des politiques sur l’éducation, le développement des compétences et l’employabilité en collaboration avec des spécialistes du secteur ;
Diriger le lancement, la mise au point, la mise à jour et la mise en œuvre des études économiques et sectorielles (EES) ;
Sélectionner et faire des propositions pour le recrutement de consultants requis pour les opérations de la Banque et les superviser dans l’exécution de leurs fonctions ;
Entretenir des relations avec d’autres organismes de financement dans le cadre du cofinancement des opérations de la Banque ;
Examiner les demandes d’acquisition de biens, services et travaux et assurer le suivi des demandes et des livraisons ;
 Participer au dialogue avec les représentants des gouvernements sur les orientations de base des sous-secteurs de l’éducation, des « skill science » (sciences qui étudient les compétences) et de l’innovation ;
Étudier les problèmes rencontrés dans la mise en œuvre des projets et proposer des solutions ;
Participer activement au partage des connaissances avec les clients, le personnel et les partenaires de développement de la Banque ;
Fournir aux autres départements et divisions de la Banque des avis d’experts sur les questions économiques et financières, en particulier sur les liens avec le secteur productif ;
Examiner et donner des avis sur les documents, études et autres rapports (rapports d’identification, de préparation, d’évaluation et d’achèvement, documents de stratégie pays, etc.) préparés par la Banque ;
Participer activement aux réunions de l’équipe pays/région, missions d’évaluation des documents de stratégie pays et d’évaluation de portefeuille ;
Servir de référence pour les collègues dans ses domaines de compétence, en particulier en matière d’analyses économiques et financières ;
Contribuer à la mobilisation de ressources auprès des institutions multilatérales/bilatérales de développement, des donateurs et des institutions du secteur privé pour compléter les opérations du Groupe de la Banque ;
Participer à des réunions techniques sur l’éducation au nom de la Banque.
Critères de sélection
Titulaire au moins d’un Master en économie portant spécifiquement sur l’éducation ou le développement des compétences ;
Au moins cinq (5) années d’expérience professionnelle pertinente dans les domaines du financement du développement, de l’économie de l’éducation, du développement des compétences et en matière de définition et de mise en œuvre des politiques économiques sectorielles ;
Bonne maîtrise du cycle de projet et expérience avérée de la conception et de la gestion de projets d’éducation, de développement des compétences et d’aide à l’employabilité et expérience confirmée dans la gestion de projets complexes assortie de preuves tangibles de résultats et d’impacts ;
Une expérience avérée dans la prise en compte des approches sexospécifiques et intersectorielles dans la conception des politiques, stratégies et opérations sectorielles est souhaitable ;
Aptitude à gérer des demandes/priorités multiples, simultanées et changeantes dans des délais serrés et à coordonner le travail des autres ;
Aptitude à assurer un leadership efficace et capacité à atteindre des objectifs définis dans des milieux multiculturels internationaux ;
La connaissance de la région de l’Afrique du Nord est souhaitable ;
Être orienté vers les clients pour comprendre, et, le cas échéant, anticiper leurs besoins et veiller à ce que ces derniers reçoivent le meilleur service possible de la part de la Banque ;
Aptitude à travailler en équipe, bonnes relations interpersonnelles, compétences en communication et gestion de projets, ingéniosité, souci du détail, disponibilité à l’égard du client et motivation à produire des résultats ;
Dynamisme, professionnalisme et souci du résultat, sens aigu de l’engagement personnel ; compétences avérées en matière d’analyse et de coordination ;
Maîtrise des applications logicielles couramment utilisées à la Banque ;
Solides aptitudes en communication écrite, orale en anglais ou en français et connaissance pratique de l’autre langue.
CE POSTE BÉNÉFICIE DU STATUT INTERNATIONAL ET OUVRE DROIT AUX CONDITIONS D’EMPLOI Y AFFÉRENTES.
Si vous rencontrez des difficultés techniques lors de l’enregistrement de votre candidature, veuillez envoyer un courriel avec une description précise du problème et/ou une capture d’écran indiquant le problème à : HR Direct [email protected]
Seul(e)s les candidat(e)s qui auront satisfait à toutes les exigences du poste et qui auront été retenu(e)s pour les entretiens seront contacté(e)s. Seuls les dossiers de candidature enregistrés en ligne avec un curriculum vitae (CV) complet et copies des diplômes requis joints seront examinés. Le Président de la BAD se réserve le droit de nommer un candidat à un grade inférieur à celui du poste annoncé. La Banque africaine de développement est un employeur garantissant l’égalité des chances et les candidatures féminines sont vivement encouragées.
Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) ne perçoit aucun frais ou contribution de quelque nature que ce soit des candidats tout au long de son processus de recrutement (dépôt ou traitement de la candidature, entretien d’embauche, etc.). En outre, le Groupe de la Banque ne demande aucune information relative aux comptes bancaires des candidats. Le Groupe de la Banque africaine de développement décline toute responsabilité de publications frauduleuses d’offres d’emploi en son nom ou, de manière générale, d’utilisation frauduleuse de son nom de quelque manière que ce soit.

POSTULER
Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire