...

Officiel : Giorgia Meloni nommée première ministre de l’Italie


Video player

Giorgia Meloni, qui avec son parti post-fasciste Fratelli d’Italia a remporté une victoire historique aux législatives, a été officiellement nommée ce vendredi Première ministre, la première femme à occuper ce poste en Italie.

La Romaine, âgée de 45 ans, qui a réussi à « dédiaboliser » son parti pour parvenir au pouvoir exactement un siècle après Mussolini, dispose avec ses partenaires de coalition, le dirigeant populiste de la Ligue antimigrants Matteo Salvini, le chef déclinant de Forza Italia Silvio Berlusconi, de la majorité absolue tant à la Chambre des députés qu’au Sénat.

Giorgia Meloni, 45 ans, a présenté dans la foulée de sa nomination la composition de son gouvernement, qui prêtera serment samedi matin à 8 h GMT (10 h heures françaises) sous les ors du palais du Quirinal devant le président de la République Sergio Mattarella.

La liste des ministres reflète son désir de rassurer les partenaires de Rome. L’ancien président du Parlement européen Antonio Tajani, membre de Forza Italia, est nommé aux Affaires étrangères, et Giancarlo Giorgetti, un représentant de l’aile modérée de la Ligue, déjà ministre dans le gouvernement sortant de Mario Draghi, prend le portefeuille crucial de l’Économie.

Au moment où la troisième économie de la zone euro affronte, comme ses voisins, une situation économique difficile due à la crise énergétique et à l’inflation, la tâche de Giorgia Meloni s’annonce ardue, d’autant qu’elle devra veiller à l’unité de sa coalition qui montre déjà des fissures.

👉Rejoindre groupe d'actualités sur Whatsapp

Matteo Salvini et Silvio Berlusconi renâclent à accepter l’autorité de Giorgia Meloni, dont le parti a remporté 26 % des voix aux élections du 25 septembre, contre seulement 8 % pour Forza Italia et 9 % pour la Ligue.

Les médias se sont fait l’écho des multiples passes d’armes entre les trois dirigeants sur la répartition des postes au Parlement et au sein du gouvernement.

Elle-même atlantiste et favorable au soutien à l’Ukraine face à la Russie, Girogia Meloni a dû affronter cette semaine les propos polémiques de Silvio Berlusconi, qui a affirmé avoir « renoué » avec Vladimir Poutine et imputé à Kiev la responsabilité de la guerre.

→ A LIRE AUSSI : Italie : Giorgia Meloni pourrait devenir première ministre

→ A LIRE AUSSI : Royaume-Uni : la première ministre démissionne

→ A LIRE AUSSI : Ukraine : Des frappes de missiles ont touché un immeuble résidentiel et des infrastructures

--

Quel est ton avis sur doingbuzz en terme de qualités de service?

Consulter son résultat

Loading ... Loading ...
Hey toi 👋 Partage ce contenu 👉

Laisser votre commentaire