Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Côte d’Ivoire: Le procureur détaille les accusations portées contre Guillaume Soro
27/12/2019 à 10h20 par Le Boy

Quelques jours après avoir émis un mandat d’arrêt international contre Guillaume Soro, le procureur de la République Richard Adou, a tenu une conférence de presse au tribunal de première instance d’Abidjan. Il a détaillé les accusations portées contre le candidat à l'élection présidentielle de 2020.

Lors de sa déclaration à la télévision nationale du 24 décembre, Richard Adou avait parlé d’un enregistrement sonore  incriminant Guillaume Soro dans les charges de « tentative d’atteinte à l’autorité de l’État ».

Cet enregistrement a été versé à l’enquête et le procureur l’a fait écouter ce jeudi après-midi. Il est de mauvaise qualité, mais on entend effectivement un homme, présenté comme Guillaume Soro, s’entretenir avec d’autres personnes en évoquant les préparatifs d’une attaque armée. Il dit avoir le soutien de commandant de zones, issus de la rébellion, dans une tentative de déstabilisation du régime.

Lire aussi : Affaire Soro : Pourquoi Ouattara exhume un audio compromettant qui date de 3 ans ?

Lire aussi : Guillaume Kigbafori Soro menace directement Alassane Ouattara

« On a l'armée. En fait, il faut minimiser les coûts humains, le sang tout ça. On va regarder la situation. Si elle est favorable à une insurrection populaire, tant mieux », entend-on dans l'enregistrement.

Cette mauvaise qualité de l’enregistrement est une preuve, estime le procureur Richard Adou. « Si c’était un montage, on aurait pu la rendre plus audible. C’est pour ça que je me suis excusé à la fin de l’audio. Si c’était un montage, on aurait fait des choses très claires. On aurait même pu faire un film ! »

Pour le camp Soro, l'enregistrement date de 2017

Du côté de Guillaume Soro, c’est de nouveau maître Affoussi Bamba qui s’est exprimée, affirmant que cet enregistrement, s’il est bel et bien authentique, daterait de 2017 et serait lié à une obscure affaire d’espionnage dont Guillaume Soro serait victime : « Cet audio est d’une légèreté déconcertante avouons-le. Je précise et j’insiste qu’il date de l’année 2017. Pourquoi l’exhumer aujourd’hui quasiment trois ans après ? Et pourquoi l’audio est-il incomplet ? »

Son avocate a poursuivi en donnant une explication sur les circonstances de l'enregistrement : « lorsque monsieur Guillaume Kigbafori Soro se vante du soutien de ses ex-"com-zones", cette affirmation n’a d’autres objectifs que de tirer les vers du nez de l’espion du jour qui accompagnait monsieur Francis Perez, le nommé Olivier Bazol de son nom de barbouze. Mais aussi un message à l’endroit du régime d’Abidjan ».

« L'audio est coupé, a expliqué l'avocate, parce que dans la version originale, l'espion affirme qu'il a la gendarmerie nationale avec lui, par le truchement de Robert Montoya, opérateur dans l'armement bien connu dans la sous-région ouest-africaine ». Maître Affoussi Bamba a également annoncé qu’elle donnerait des éléments de réponse à dose « homéopathique » dans cette histoire qui promet encore de durer.

Sur le mandat d’arrêt en lui-même, le procureur a indiqué qu’Interpol avait été saisi et que si rien n’obligeait les pays à exécuter ce mandat, il serait tout de même surprenant, qu’en vertu des accords internationaux, que celui-ci ne soit pas suivi de faits.

Avec Rfi

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Zlatan Ibrahimovic en colère contre la FIFA et EA Sport.

26/11/2020

Zlatan Ibrahimovic...

Sport/ Zlatan Ibrahimovic en colère contre la...
Bénin : Patrice Talon évoque son bilan

26/11/2020

Bénin :...

  Le président béninois, Patrice Talon continue...
Sénégal - Incendie au marché Ocass: Serigne Mountakha offre 100 millions de Fcfa aux sinistrés

26/11/2020

Sénégal –...

Le khalife général des mourides a offert...
Football-Diego-Maradona-legende-a-double-facette.Doingbuzz.jpg

26/11/2020

Football :...

Diego Maradona, le prodige du football argentin...
USA : Joe Biden rassure qu’il dirigera en toute indépendance

26/11/2020

USA : Joe...

Ce n’est un secret pour personne, le...
Burundi : le gouvernement expulse un homme blanc raciste

26/11/2020

Burundi :...

Apparemment, le gouvernement burundais ne tolère aucunement...
Aya Nakamura : Un incroyable record pour son nouvel album

26/11/2020

Aya Nakamura...

Après avoir fait danser la planète avec...
Togo : Le bras de fer entre l’ARCEP et Togocel continue

26/11/2020

Togo : Le...

Après les reproches de l’Autorité de Régulation...
Quelques définition dans la loi du jeu: la loi 12.

26/11/2020

Quelques définition...

Arbitrage/ Quelques définitions dans la loi du...
On sait enfin où se trouve Debordo Leekunfa

26/11/2020

On sait...

Sa dernière publication sur sa Page Facebook...
Basketball/NBA: Serge Ibaka signe aux Clippers.

26/11/2020

Basketball/NBA: Serge...

Basket-ball/NBA: Serge lbaka signe aux Clippers.  ...
Le milliardaire sénégalais Mo Gates surnomme son chien Sa Ndiogou de Walf Tv (Vidéo)

26/11/2020

Le milliardaire...

Le jeune entrepreneur sénégalais Mo Gates vivant...
Après la polémique sur Adebayor, Adja Diallo prépare quelque chose (Vidéo)

26/11/2020

Après la...

Ces derniers jours des propos blessants contre...
Nouveau classement pour les pires mots de passe en 2020

26/11/2020

Nouveau classement...

Le nouveau classement des pires mots de...
Côte d'Ivoire : Un Turc vole au secours de l'orphelin dont la tête du père a été tranchée.

26/11/2020

Côte d’Ivoire...

Toussaint N'guessan Koffi est le nom de...
Ahmed Yahya livre son ambition pour le football africain

26/11/2020

Ahmed Yahya...

Élection à la CAF/ Ahmed Yahya livre...
Barack Obama donne son accord à Drake pour jouer son rôle dans un biopic

26/11/2020

Barack Obama...

L'ancien président américain Barack Obama était l'invité...
Un cadre d'Apple aurait voulu troquer des iPad contre des permis de port d'arme

26/11/2020

Un cadre...

Un cadre d’Apple est suspecté avoir corrompu...
Présidentielle au Burkina Faso : les résultats attendus ce jeudi matin

26/11/2020

Présidentielle au...

Alors qu'on espérait avec impatience les résultats...
Décès de Maradona : trois jours de deuil national en Argentine

26/11/2020

Décès de...

Le célèbre footballeur international argentin, Diego Maradona...

Quelques jours après avoir émis un mandat d’arrêt international contre Guillaume Soro, le procureur de la République Richard Adou, a tenu une conférence de presse au tribunal de première instance d’Abidjan. Il a détaillé les accusations portées contre le candidat à l'élection présidentielle de 2020.

Lors de sa déclaration à la télévision nationale du 24 décembre, Richard Adou avait parlé d’un enregistrement sonore  incriminant Guillaume Soro dans les charges de « tentative d’atteinte à l’autorité de l’État ».

Cet enregistrement a été versé à l’enquête et le procureur l’a fait écouter ce jeudi après-midi. Il est de mauvaise qualité, mais on entend effectivement un homme, présenté comme Guillaume Soro, s’entretenir avec d’autres personnes en évoquant les préparatifs d’une attaque armée. Il dit avoir le soutien de commandant de zones, issus de la rébellion, dans une tentative de déstabilisation du régime.

Lire aussi : Affaire Soro : Pourquoi Ouattara exhume un audio compromettant qui date de 3 ans ?

Lire aussi : Guillaume Kigbafori Soro menace directement Alassane Ouattara

« On a l'armée. En fait, il faut minimiser les coûts humains, le sang tout ça. On va regarder la situation. Si elle est favorable à une insurrection populaire, tant mieux », entend-on dans l'enregistrement.

Cette mauvaise qualité de l’enregistrement est une preuve, estime le procureur Richard Adou. « Si c’était un montage, on aurait pu la rendre plus audible. C’est pour ça que je me suis excusé à la fin de l’audio. Si c’était un montage, on aurait fait des choses très claires. On aurait même pu faire un film ! »

Pour le camp Soro, l'enregistrement date de 2017

Du côté de Guillaume Soro, c’est de nouveau maître Affoussi Bamba qui s’est exprimée, affirmant que cet enregistrement, s’il est bel et bien authentique, daterait de 2017 et serait lié à une obscure affaire d’espionnage dont Guillaume Soro serait victime : « Cet audio est d’une légèreté déconcertante avouons-le. Je précise et j’insiste qu’il date de l’année 2017. Pourquoi l’exhumer aujourd’hui quasiment trois ans après ? Et pourquoi l’audio est-il incomplet ? »

Son avocate a poursuivi en donnant une explication sur les circonstances de l'enregistrement : « lorsque monsieur Guillaume Kigbafori Soro se vante du soutien de ses ex-"com-zones", cette affirmation n’a d’autres objectifs que de tirer les vers du nez de l’espion du jour qui accompagnait monsieur Francis Perez, le nommé Olivier Bazol de son nom de barbouze. Mais aussi un message à l’endroit du régime d’Abidjan ».

« L'audio est coupé, a expliqué l'avocate, parce que dans la version originale, l'espion affirme qu'il a la gendarmerie nationale avec lui, par le truchement de Robert Montoya, opérateur dans l'armement bien connu dans la sous-région ouest-africaine ». Maître Affoussi Bamba a également annoncé qu’elle donnerait des éléments de réponse à dose « homéopathique » dans cette histoire qui promet encore de durer.

Sur le mandat d’arrêt en lui-même, le procureur a indiqué qu’Interpol avait été saisi et que si rien n’obligeait les pays à exécuter ce mandat, il serait tout de même surprenant, qu’en vertu des accords internationaux, que celui-ci ne soit pas suivi de faits.

Avec Rfi

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire