Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Ce qui fera gagner ou faire perdre Gon face à Soro, Bédié, Affi… à la présidentielle d’octobre 2020
16/03/2020 à 22h13 par La redaction

Amadou Gon est né en 1959. Après l’obtention du BAC en 1977, il s’envole pour la France. Il en revient avec un diplôme d’ingénieur en 1982. Il bossera dans l’administration. Il travaillait à la direction des études économiques et financières des Grands Travaux. Lorsque Ouattara est nommé PM en 90, il proposera d’abord à Houphouët le rattachement des Grands Travaux à ses services, c’est-à-dire la primature. Houphouët approuve. Ensuite, voulant avoir les mains libres pour mener pleinement sa mission, ADO fera monter au créneau dans le sillage du puissant Césaréo un de ses « bon petit » : son nom Philippe Serey-Eiffel. Il obtient sa nomination comme directeur. Serey Eiffel voulant alors se faire entourer d’une équipe de qualité, ne réfléchira pas pour faire émerger dans son staff Amadou Gon qu’il nommera DG adjoint. C’est donc dans l’équipe Serey que Ouattara s’intéressera profondément à Amadou Gon Coulibaly. Il tombera sous son charme et il n’hésitera pas à l’arracher à Serey Eiffel. Depuis lors c’est du « collé-serré » entre ADO et GON. Il a travaillé avec ADO en tant que conseiller technique chargé du suivi des programmes d’ajustement sectoriel…

Après les événements de décembre 93, Ouattara retourne au FMI. C’est le début d’une série de limogeages et de traques de ses ex-collaborateurs ou supposés tels…. Le RDR naîtra alors avec les Djény Kobinan, Henriette Diabaté, Jacqueline Obles, Ayié Ayié Alexandre, Malan Jean, Badobré Pierre. Leroux Hyacinthe, Amadou Soumahoro, Souleymane Koty, Gon Coulibaly…

Depuis cette période (95) jusqu’en 2011, Amadou Gon a subi au nom de Ouattara et du RDR : insultes, limogeage, prison, et plus grave palabre de famille. On se rappelle encore la goutte de larme de l’imam de Korhogo EL HADJ CISSE Gaoussou le 27 novembre 2009, lorsqu’Amadou Gon et ses oncles se sont « affrontés » dans la mosquée de Korhogo. Ce jour-là, M. Auguste Tahan, le préfet avait donné la parole à Malick Coulibaly du FPI, l’oncle d’Amadou Gon. Il n’en fallait pas plus pour qu’au nom de la politique, Gon s’interpose.

Peut-il diriger la Côte d’Ivoire ?

Pourquoi ne réussirait-il pas ? L’expérience diversifiée, il l’a pour avoir travaillé avec Serey Eiffel, Gbagbo et puis Ouattara. En outre, il est grand connaisseur des dossiers se rapportant aux grands travaux, à l’économie singulièrement le secteur primaire. Il peut réussir, parce qu’en 27 ans de collaboration avec Ouattara, il a profité pour « salir » d’écriture son carnet d’adresses, mieux, le président lui a plusieurs fois donné l’occasion de se jeter à l’eau. C’est ainsi qu’il a été à plusieurs reprises au FMI et à la BM.

On pourra citer son déplacement du 16 octobre dernier pour une convention portant réalisation de deux centrales solaires de 60 mégawatts à Touba et Laboa (Nord-Est). Il a l’obligation de la réussite, parce que Ouattara a annoncé qu’il ne sera pas candidat, mais il n’a jamais dit qu’il quittait la sphère politique. S’il tangue, le « père » viendra obligatoirement à la rescousse. Et avec les investissements directs étrangers (IDE) pour 2018, la C.I. s’est attiré 913 millions USD, ce stock total d’IDE représente 23,8 % du PIB du pays selon le CNUCED. Paris ne pouvait pas « laisser » Ouattara choisir un novice pour continuer la gestion de cette manne, surtout le projet du métro à 1000 milliards. Enfin, il est très éloquent et évite les faux-fuyants face aux journalistes. Conclusion, Gon peut gérer le pays.

Mais avant de spéculer sur la capacité de la gestion, il faut d’abord se faire élire. 2020 est-il l’année de Gon ? Cinq facteurs non des moindres sont sujets à questionnement : 1) la personnalité de l’homme, 2) les ennemis endogènes, 3) son mode de désignation, 4) le climat social actuel en Côte d’ivoire, 5) Gon aura difficilement le même poids que Ouattara sur la balance RHDP.

1- La personnalité de Gon

Réussir en politique, c’est être un grand comédien, se mentir avec ses émotions. A ce titre, l’individu est amené à adopter l’enthousiasme, même si la situation ne s’y prête pas. Hélas, tel un chef de village du XVIème, Gon n’a jamais su s’attirer la sympathie à travers l’aspect du visage. Cette attitude est associée à une rigueur démesurée. En sa qualité de secrétaire à la présidence il aurait plusieurs fois géré les dossiers de personnes qui insistaient pour rencontrer le PR. Il ne voulait pas qu’on « fatigue » le vieux. Cela lui a valu le pseudo de « coupeur de route ». Moins enthousiaste, hyper rigoureux, manque d’empathie, présumé « coupeur de route », la cerise sur le gâteau est son démarquage du quotidien. Jusqu’à ce qu’il lui soit chuchoté qu’il était présidentiable, Gon était coupé des réalités auxquelles peuvent s’intéresser les ambitieux politiques. C’est lorsqu’il a été briefé ; qu’il entamera une opération de charme. On le verra au côté de certains artistes, recevoir des sportifs, don d’ambulances dans des localités, parrainer certaines cérémonies… Malheureusement, tout cela apparait aux yeux de certains comme des gestes intéressés et trop tard.

2- Les ennemis endogènes…

Lors de sa désignation, le sourire, les propos élogieux tenus par certains, découlaient d’une rupture de la courroie de distribution entre leurs lèvres et leur cœur. Beaucoup de collaborateurs de Ouattara ont des ambitions et ne s’en cachent plus. Ils ont applaudi et chanté les louanges de Gon. Mais en temps opportun, ils dérouleront leur agenda. Ils seront les premiers adversaires de Gon le 31 octobre. Parmi ceux-là, nous pouvons citer 5….

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 616 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Amadou Gon est né en 1959. Après l’obtention du BAC en 1977, il s’envole pour la France. Il en revient avec un diplôme d’ingénieur en 1982. Il bossera dans l’administration. Il travaillait à la direction des études économiques et financières des Grands Travaux. Lorsque Ouattara est nommé PM en 90, il proposera d’abord à Houphouët le rattachement des Grands Travaux à ses services, c’est-à-dire la primature. Houphouët approuve. Ensuite, voulant avoir les mains libres pour mener pleinement sa mission, ADO fera monter au créneau dans le sillage du puissant Césaréo un de ses « bon petit » : son nom Philippe Serey-Eiffel. Il obtient sa nomination comme directeur. Serey Eiffel voulant alors se faire entourer d’une équipe de qualité, ne réfléchira pas pour faire émerger dans son staff Amadou Gon qu’il nommera DG adjoint. C’est donc dans l’équipe Serey que Ouattara s’intéressera profondément à Amadou Gon Coulibaly. Il tombera sous son charme et il n’hésitera pas à l’arracher à Serey Eiffel. Depuis lors c’est du « collé-serré » entre ADO et GON. Il a travaillé avec ADO en tant que conseiller technique chargé du suivi des programmes d’ajustement sectoriel…

Après les événements de décembre 93, Ouattara retourne au FMI. C’est le début d’une série de limogeages et de traques de ses ex-collaborateurs ou supposés tels…. Le RDR naîtra alors avec les Djény Kobinan, Henriette Diabaté, Jacqueline Obles, Ayié Ayié Alexandre, Malan Jean, Badobré Pierre. Leroux Hyacinthe, Amadou Soumahoro, Souleymane Koty, Gon Coulibaly…

Depuis cette période (95) jusqu’en 2011, Amadou Gon a subi au nom de Ouattara et du RDR : insultes, limogeage, prison, et plus grave palabre de famille. On se rappelle encore la goutte de larme de l’imam de Korhogo EL HADJ CISSE Gaoussou le 27 novembre 2009, lorsqu’Amadou Gon et ses oncles se sont « affrontés » dans la mosquée de Korhogo. Ce jour-là, M. Auguste Tahan, le préfet avait donné la parole à Malick Coulibaly du FPI, l’oncle d’Amadou Gon. Il n’en fallait pas plus pour qu’au nom de la politique, Gon s’interpose.

Peut-il diriger la Côte d’Ivoire ?

Pourquoi ne réussirait-il pas ? L’expérience diversifiée, il l’a pour avoir travaillé avec Serey Eiffel, Gbagbo et puis Ouattara. En outre, il est grand connaisseur des dossiers se rapportant aux grands travaux, à l’économie singulièrement le secteur primaire. Il peut réussir, parce qu’en 27 ans de collaboration avec Ouattara, il a profité pour « salir » d’écriture son carnet d’adresses, mieux, le président lui a plusieurs fois donné l’occasion de se jeter à l’eau. C’est ainsi qu’il a été à plusieurs reprises au FMI et à la BM.

On pourra citer son déplacement du 16 octobre dernier pour une convention portant réalisation de deux centrales solaires de 60 mégawatts à Touba et Laboa (Nord-Est). Il a l’obligation de la réussite, parce que Ouattara a annoncé qu’il ne sera pas candidat, mais il n’a jamais dit qu’il quittait la sphère politique. S’il tangue, le « père » viendra obligatoirement à la rescousse. Et avec les investissements directs étrangers (IDE) pour 2018, la C.I. s’est attiré 913 millions USD, ce stock total d’IDE représente 23,8 % du PIB du pays selon le CNUCED. Paris ne pouvait pas « laisser » Ouattara choisir un novice pour continuer la gestion de cette manne, surtout le projet du métro à 1000 milliards. Enfin, il est très éloquent et évite les faux-fuyants face aux journalistes. Conclusion, Gon peut gérer le pays.

Mais avant de spéculer sur la capacité de la gestion, il faut d’abord se faire élire. 2020 est-il l’année de Gon ? Cinq facteurs non des moindres sont sujets à questionnement : 1) la personnalité de l’homme, 2) les ennemis endogènes, 3) son mode de désignation, 4) le climat social actuel en Côte d’ivoire, 5) Gon aura difficilement le même poids que Ouattara sur la balance RHDP.

1- La personnalité de Gon

Réussir en politique, c’est être un grand comédien, se mentir avec ses émotions. A ce titre, l’individu est amené à adopter l’enthousiasme, même si la situation ne s’y prête pas. Hélas, tel un chef de village du XVIème, Gon n’a jamais su s’attirer la sympathie à travers l’aspect du visage. Cette attitude est associée à une rigueur démesurée. En sa qualité de secrétaire à la présidence il aurait plusieurs fois géré les dossiers de personnes qui insistaient pour rencontrer le PR. Il ne voulait pas qu’on « fatigue » le vieux. Cela lui a valu le pseudo de « coupeur de route ». Moins enthousiaste, hyper rigoureux, manque d’empathie, présumé « coupeur de route », la cerise sur le gâteau est son démarquage du quotidien. Jusqu’à ce qu’il lui soit chuchoté qu’il était présidentiable, Gon était coupé des réalités auxquelles peuvent s’intéresser les ambitieux politiques. C’est lorsqu’il a été briefé ; qu’il entamera une opération de charme. On le verra au côté de certains artistes, recevoir des sportifs, don d’ambulances dans des localités, parrainer certaines cérémonies… Malheureusement, tout cela apparait aux yeux de certains comme des gestes intéressés et trop tard.

2- Les ennemis endogènes…

Lors de sa désignation, le sourire, les propos élogieux tenus par certains, découlaient d’une rupture de la courroie de distribution entre leurs lèvres et leur cœur. Beaucoup de collaborateurs de Ouattara ont des ambitions et ne s’en cachent plus. Ils ont applaudi et chanté les louanges de Gon. Mais en temps opportun, ils dérouleront leur agenda. Ils seront les premiers adversaires de Gon le 31 octobre. Parmi ceux-là, nous pouvons citer 5….

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 616 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire