A la une Actu-People

Dossier: BOB MARLEY, UN ENVOYÉ DE DIEU SOUS UNE AUTRE FORME

Publié par La redaction

«Frère Bob». C’est ainsi que la communauté rasta d’Ethiopie appelle Bob Marley. Trente ans après la mort du chanteur de reggae le plus connu au monde, les rastafaris veulent rendre un hommage particulier au messager de leur culture. Des concerts fleurissent un peu partout dans la ville, et des débats sur le sujet sont organisés. Après tant d’années, le musicien a gagné dans l’esprit rasta une dimension toute spirituelle.

La culture rastafari s’appuie sur la Bible. Les rastas croient en Dieu, au Créateur et en la Trinité. Mais pour eux, le messie est Hailé Sélassié, l’ancien et dernier empereur d’Ethiopie au pouvoir de 1930 à 1974. Sa puissance vient de son nom, qui signifie en amharique —la langue officielle éthiopienne— «la puissance de la Trinité». Il est donc le sauveur, le «Rastafari».

Si Hailé Sélassié est le Dieu, Bob Marley, en prêchant la philosophie rasta, est devenu le messager.

«En faisant savoir au monde la vraie nature d’Hailé Sélassié, en informant la terre entière que le Créateur était revenu, Bob Marley a fait le travail d’un prophète», confie Ras Seyoune, musicien reggae jamaïcain, installé à Addis-Abeba depuis sept ans.

Bob Marley lui-même se définissait comme le messager de Dieu. Lors d’une de ses interviews quelques mois avant sa mort, il assumait pleinement son rôle d’évangéliste:

«En ce qui me concerne, tout le monde est rasta, depuis la création du monde. Ils ont transformé ça en autre chose. Le lignage s’est rompu quelque part. Si le monde n’avait pas subi des éducations différentes, le monde entier connaîtrait les rastas.»

Bobo Shoni est devenu rasta à l’adolescence. Aujourd’hui il est chef, dans un restaurant rasta qui vient d’ouvrir ses portes au centre d’Addis-Abeba. Ce sont les mots du prophète Bob Marley qui lui ont montré la voie.

«Parmi toutes les personnes qui écoutent Bob Marley, la plupart connaissent Hailé Sélassié, parce que c’est tout ce dont il parle. On entend toujours les mots « jah », « sa majesté », « Hailé Sélassié »… Les gens ne comprennent peut-être pas toujours le concept mais au moins ils en ont une idée. C’est un bon messager car il est connu dans le monde entier.»

Les stigmates du martyre

Le 11 mai 1981, Bob Marley s’éteint des suites d’un cancer généralisé. Il n’est alors âgé que de 36 ans. Quatre ans plus tôt, à Kingston en Jamaïque, il avait miraculeusement réchappé à une tentative d’assassinat. Tout cela représente les stigmates d’un vrai martyre pour la communauté rasta.

Desta Meghoo anime une émission de radio rasta hebdomadaire à Addis-Abeba:

«Il y a eu beaucoup de lutte et de sang dans sa vie. Donc c’est une réalité. Et c’est malheureusement l’histoire que les noirs ont toujours connue. Nous l’avons connue avec Marthin Luther King, avec Malcolm X. C’est ce que les gens font. Ils assassinent ceux qui parlent pour les sans voix. Même John Lennon!»

Dans le centre culturel du musée de la terreur rouge à Addis-Abeba, le débat se tient. Débat? Pas vraiment, le consensus est total et les propos échangés tiennent plutôt de l’hagiographie:

«Jean-Baptiste dans la Bible s’est fait couper la tête pour avoir continué de parler du Créateur. Bob Marley a perdu sa vie en faisant pareil. Le plus grand sacrifice c’est de donner sa vie. Et bien on peut dire que Bob Marley a bien donné», conclut Ras Seyoume.

En 1948, l’empereur Hailé Sélassié avait offert des terres à tous les Noirs d’Amérique et des Caraïbes qui désiraient revenir en Afrique. Les principaux à avoir accepté l’offre sont les rastafaris de Jamaïque. Aujourd’hui on dénombre plus de deux cents familles installées à Shashamene, à 200 km au sud d’Addis-Abeba.

Gaëlle Laleix

En sommes, vous comprenez maintenant mieux la philosophie de Bob Marley et la meilleure façon de le célébrer pour qu’il soit fier de vous,en vous voyant depuis l’au-delà s’il en a la possibilité bien-sûr.Nous autres,Equipe doingbuzz défendons les mêmes valeurs que lui même si on n’a pas les cheveux longs comme lui.D’ailleurs tout Africain soucieux du développement de ce continent doit avoir un combat et d’ors et déjà doit s’armer.Rejoins-nous sur notre site web doingbuzz.com pour plus de réflexions sur les icônes et les valeurs de la musique africaine.

Partage si tu œuvres pour le panafricanisme…

 

 

 

 

 

https://www.youtube.com/watch?v=vWmi2CLao7k&list=RDvWmi2CLao7k#t=0 

 

 

Aujourd'hui nous mettons le cap sur l'application mobile. Télécharger l'application mobile en cliquant sur l'image :#doingbuzz

Intégrez les groupes Whatsapp ci-dessous selon vos pays de résidence pour recevoir en instantané toutes les offres d'emploi proches de chez vous.

- Bénin - Niger - Sénégal - Togo - Côte d'Ivoire - Cameroun -Pour les autres pays NB:Ces offres peuvent être bien utiles pour vous mais aussi pour vos proches donc n'hésitez pas à les partager aussi autour de vous.
Vous aimez? Soyez pas avares, Faites découvrir à vos amis! !

A propos du rédacteur

La redaction

Premiers sur l'exclusivité et tout ce qui est sujet brûlant Culture · Cinéma . Interviews · Musique · Clips · Paroles · Emploi . People . Téléchargement etc..
Le web étant devenu un facteur incontournable dans la promotion d'un artiste et de ses oeuvres, s'incarne en projecteur sur la musique africaine en particulier et la culture africaine en général. Un projecteur qui extrapole sa lumière sur les actualités sportives et diverses pour plus de complexité. Une équipe homogène et dynamique assure le buzz comme nom l'indique. , l'exclu et le buzz sont ici!* Email: !

>