Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Au sommet du G7, Angélique Kidjo obtient 251 millions de dollars pour l’entreprenariat féminin en Afrique
05/09/2019 à 15h07 par La redaction

L'avenir s’annonce radieux pour les femmes entrepreneurs d’Afrique. Rendue au sommet du G7 au milieu des plus grands leaders mondiaux, la chanteuse béninoise Angélique Kidjo a obtenu des fonds de plusieurs centaines de millions de dollars au profit des femmes africaines.

Du 24 au 26 août dernier, Angélique Kidjo était au sommet du G7 à la station balnéaire française de Biarritz  avec les leaders du Canada, de la France, de l’Allemagne, de l’Italie, du Japon, du Royaume-Uni et des Etats-Unis. Soucieuse du bien-être et de la valorisation de l’entreprenariat des femmes africaines, elle a obtenu en tant qu’ambassadrice du projet Affirmative for Women in Africa (AFAWA), un fonds de 251 millions de dollars, soit environ 148,5 milliards de Fcfa (226,5 millions d’euros).

Aux côtés d’Emmanuel Macron et du président de la Banque Africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina, elle a pris la parole sur l’estrade pour évoquer son projet, déclarant que sa priorité était que les petits entrepreneurs aient accès au crédit. Elle cible principalement « les femmes des zones rurales, les femmes du marché et les femmes difficiles à rejoindre … Les femmes des marchés ne font pas confiance aux banques car elles ne sont pas les bienvenues ».

Lancée en 2016, l’AFAWA vise à débloquer l’accès au financement pour les femmes entrepreneuses, et établit un mécanisme d’autonomisation économique. Cette résolution a été adoptée lors du Sommet des chefs d’État de l’Union africaine en janvier 2015, et la BAD a été chargée de sa mise en œuvre. L’obtention de cet important financement a été salué par le président Akinwumi Adesina :

« C’est un grand jour pour les femmes en Afrique. Investir dans l’entrepreneuriat féminin en Afrique est un investissement fort de sens car les femmes ne sont pas seulement l’avenir de l’Afrique, elles sont le présent de l’Afrique ! ».

À noter que l’Afrique a le pourcentage le plus élevé de femmes entrepreneurs au monde, ce qui signifie qu’une femme sur quatre crée ou gère sa propre entreprise, selon le rapport 2016/17 du Global Entrepreneurship Monitor (GEM) sur les femmes. Elles auront désormais de quoi soutenir leurs projets !

Bel accomplissement la Tata !

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 495 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

L'avenir s’annonce radieux pour les femmes entrepreneurs d’Afrique. Rendue au sommet du G7 au milieu des plus grands leaders mondiaux, la chanteuse béninoise Angélique Kidjo a obtenu des fonds de plusieurs centaines de millions de dollars au profit des femmes africaines.

Du 24 au 26 août dernier, Angélique Kidjo était au sommet du G7 à la station balnéaire française de Biarritz  avec les leaders du Canada, de la France, de l’Allemagne, de l’Italie, du Japon, du Royaume-Uni et des Etats-Unis. Soucieuse du bien-être et de la valorisation de l’entreprenariat des femmes africaines, elle a obtenu en tant qu’ambassadrice du projet Affirmative for Women in Africa (AFAWA), un fonds de 251 millions de dollars, soit environ 148,5 milliards de Fcfa (226,5 millions d’euros).

Aux côtés d’Emmanuel Macron et du président de la Banque Africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina, elle a pris la parole sur l’estrade pour évoquer son projet, déclarant que sa priorité était que les petits entrepreneurs aient accès au crédit. Elle cible principalement « les femmes des zones rurales, les femmes du marché et les femmes difficiles à rejoindre … Les femmes des marchés ne font pas confiance aux banques car elles ne sont pas les bienvenues ».

Lancée en 2016, l’AFAWA vise à débloquer l’accès au financement pour les femmes entrepreneuses, et établit un mécanisme d’autonomisation économique. Cette résolution a été adoptée lors du Sommet des chefs d’État de l’Union africaine en janvier 2015, et la BAD a été chargée de sa mise en œuvre. L’obtention de cet important financement a été salué par le président Akinwumi Adesina :

« C’est un grand jour pour les femmes en Afrique. Investir dans l’entrepreneuriat féminin en Afrique est un investissement fort de sens car les femmes ne sont pas seulement l’avenir de l’Afrique, elles sont le présent de l’Afrique ! ».

À noter que l’Afrique a le pourcentage le plus élevé de femmes entrepreneurs au monde, ce qui signifie qu’une femme sur quatre crée ou gère sa propre entreprise, selon le rapport 2016/17 du Global Entrepreneurship Monitor (GEM) sur les femmes. Elles auront désormais de quoi soutenir leurs projets !

Bel accomplissement la Tata !

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 495 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire