Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Adriana Karembeu évoque avec douleur « la maltraitance » que lui a fait subir son père
29/11/2019 à 23h36 par La redaction
Adriana Karembeu est revenue sur le plateau de «Ça ne sortira pas d’ici» sur France 2 sur sa relation avec son père qui lui a dit lorsqu’elle avait 20 ans qu’il ne l’aimait pas. 

Dans le cabinet un peu spécial de Michel Cymes, ce mercredi 27 novembre, la jolie Adriana Karembeu a raconté la violence physique et psychologique dont elle a été victime enfant, de la part d’un père avec qui elle a décidé de couper les ponts.

Adriana Karemebeu, s’est montrée très émue en évoquant ces souffrances.

“Je ne sais pas ce que mon père m’a fait payer, jusqu’à aujourd’hui. Je ne sais pas…”, a commencé par lâcher l’ex-mannequin, quand le sujet a été abordé. Et de poursuivre : “Je me souviens que mon père rentrait à 15h45 parce que je savais que ma vie s’arrêtait à cette heure-ci. Je m’asseyais à mon bureau et je faisais semblant de faire mes études jusqu’à l’heure du coucher. Pour ne pas déranger, pour être invisible.”

“Quand j’avais 20 ans, il m’a dit : ‘Je ne t’aimais pas’. Il fait partie des personnes qui sont toxiques”, a également raconté la jolie blonde qui est devenue maman à l’âge de 46 ans. Une petite fille lui offre aujourd’hui tout le bonheur qu’elle mérite mais pas question pour autant de renouer avec le passé : “Aujourd’hui, il m’écrit de temps en temps. Il n’a jamais vu ma fille, il l’a vu dans la presse, il m’a envoyé une photo de lui quand il était petit et m’a dit : ‘Regarde elle me ressemble !'”

Crédit photo: femme actuelle

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 508 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Adriana Karembeu est revenue sur le plateau de «Ça ne sortira pas d’ici» sur France 2 sur sa relation avec son père qui lui a dit lorsqu’elle avait 20 ans qu’il ne l’aimait pas. 

Dans le cabinet un peu spécial de Michel Cymes, ce mercredi 27 novembre, la jolie Adriana Karembeu a raconté la violence physique et psychologique dont elle a été victime enfant, de la part d’un père avec qui elle a décidé de couper les ponts.

Adriana Karemebeu, s’est montrée très émue en évoquant ces souffrances.

“Je ne sais pas ce que mon père m’a fait payer, jusqu’à aujourd’hui. Je ne sais pas…”, a commencé par lâcher l’ex-mannequin, quand le sujet a été abordé. Et de poursuivre : “Je me souviens que mon père rentrait à 15h45 parce que je savais que ma vie s’arrêtait à cette heure-ci. Je m’asseyais à mon bureau et je faisais semblant de faire mes études jusqu’à l’heure du coucher. Pour ne pas déranger, pour être invisible.”

“Quand j’avais 20 ans, il m’a dit : ‘Je ne t’aimais pas’. Il fait partie des personnes qui sont toxiques”, a également raconté la jolie blonde qui est devenue maman à l’âge de 46 ans. Une petite fille lui offre aujourd’hui tout le bonheur qu’elle mérite mais pas question pour autant de renouer avec le passé : “Aujourd’hui, il m’écrit de temps en temps. Il n’a jamais vu ma fille, il l’a vu dans la presse, il m’a envoyé une photo de lui quand il était petit et m’a dit : ‘Regarde elle me ressemble !'”

Crédit photo: femme actuelle

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 508 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire