Guerre en Ukraine : Moscou et Kiev trouvent un premier terrain d’entente

Guerre en Ukraine : Moscou et Kiev trouvent un premier terrain d'entente

 

Moscou et Kiev sont parvenus à un accord. D’après, Mikhaïl Podolyak, membre de la délégation ukrainienne pour les discussions entre les deux pays, il s’agit d’une entente en faveur des civils victimes de cette guerre en terre ukrainienne.

 

C’est un accord sur la mise à disposition conjointe de couloirs humanitaires pour l’évacuation de la population civile et pour l’acheminement de médicaments et de nourriture sur les lieux des hostilités en Ukraine.

 

Selon Mikhaïl Podolyak, lors des entretiens entre les représentants de Kiev et de Moscou, les aspects humanitaires de la situation en Ukraine ont été discutés en détail. “Il y a une possibilité d’un cessez-le-feu temporaire pour la période où l’évacuation sera effectuée dans les secteurs où elle est en cours”, a-t-il dit.

 

 

Trois questions ont été évoquées entre Kiev et Moscou

Les délégations russe et ukrainienne aux pourparlers ont discuté des trois blocs de questions liées à la situation en Ukraine, a déclaré, pour sa part, le chef de la délégation russe, Vladimir Medinsky.

 

“Nous avons discuté en détail des trois blocs de questions : la question militaire, la question humanitaire internationale, la troisième question étant celle du futur règlement politique du conflit”, a-t-il déclaré.

 

Les positions sont “absolument claires”, elles sont écrites point par point, a ajouté le chef de la délégation. “Pour certaines d’entre elles, nous avons réussi à trouver une compréhension mutuelle, mais la principale question qui a été résolue aujourd’hui est celle du sauvetage des personnes, des civils qui se sont retrouvés dans la zone des affrontements militaires”, a déclaré Medinsky.

 

 

 

En outre, le président de l’Ukraine, Volodymyr Zelensky a noté que la partie russe a soulevé des questions pendant les négociations auxquelles ils avaient déjà préparé leurs réponses, et sur lesquelles un compromis est impossible. “Eh bien, vous ne pouvez pas simplement aller dire ‘l’Ukraine fait partie de la Russie maintenant’, c’est tout simplement impossible. Pourquoi proposeriez-vous cela ?”, a-t-il demandé

 

Par ailleurs, le bureau des droits de l’homme des Nations unies a déclaré avoir enregistré 136 décès de civils, et plus de 870 000 personnes auraient fui l’Ukraine, selon l’agence des Nations unies pour les réfugiés. Le service d’urgence de l’État ukrainien a déclaré que plus de 2 000 civils étaient morts au cours de la première semaine de la guerre. Ce chiffre n’a pas été confirmé de manière indépendante.

 

Avec Le Parisien

[newsletter_form]

Share :

Laisser votre commentaire