Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Togo : Affrontements entre forces de sécurité et populations
15/01/2020 à 17h22 par Le Boy

Un affrontement entre gendarmes et civils fait un mort et plusieurs blessés dans un village de la préfecture d’Anié.

Le ministre de la Sécurité et de la protection civile, le général Yark Damehame s’est expliqué sur l’incident entre des forces de l’ordre et civils qui a lieu il y a quelques jours à Anié et qui a fait plusieurs blessés et un mort.

Dans le communiqué du ministre publié ce lundi 13 janvier, l’incident a fait des blessés graves dont cinq du côté des gendarmes et un par balle du côté des paysans. Ce dernier succombera plus tard des suites de ses blessures après son évacuation au Centre hospitalier préfectorale.

Selon le communiqué signé par le générale Yark, l’affaire est née suite à un cas de dévastation de leurs cultures par des bœufs dans ladite localité. Certains habitants du village ont malgré la tentative de conciliation menée en vue d’un règlement à l’amiable, exercé de violentes représailles sur un peuhl dont ils exigent en plus le départ du milieu. L’employeur de ce dernier, a alors porté plainte à la brigade de la gendarmerie d’Anié pour violences volontaires.

Afin d’écouter les deux parties et de faire la lumière, le Commandant de Brigade a envoyé une convocation invitant les deux parties à comparaître le lundi 13 janvier. « Bien qu’ayant reçu la convocation, les mis en cause ont refusé de se présenter à la brigade. C’est alors que le commandant a envoyé sur place deux gendarmes pour comprendre les motivations de ce refus de comparaître.

Une fois arrivés dans le village de Tchakpalakopé, les deux agents de la gendarmerie ont été pris à partie et molestés par les habitants, qui ont déchiré leur uniforme, retiré leurs portables et cassé leur motos », selon le communiqué du ministre. Informé, le commandant de compagnie de de la gendarmerie d’Anié et une équipe de gendarmes ont effectué une descente sur les lieux dans le but de calmer la situation. À leur arrivée, ils ont été à leur tour aussi pris en partie par les habitants du village de Tchakpalakopé, renforcés par ceux du village voisin de Palakoko, selon toujours le communiqué.

Tous armés de coupe-coupe, de gourdins et autres objets et face à l’ampleur des violences exercées sur eux, les gendarmes ont dû faire usage de grenades lacrymogènes et de tirs de sommation en l’air pour s’exfiltrer des lieux.

Lire aussi : Togo : Bientôt un dialogue civilo-militaire

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 543 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Un affrontement entre gendarmes et civils fait un mort et plusieurs blessés dans un village de la préfecture d’Anié.

Le ministre de la Sécurité et de la protection civile, le général Yark Damehame s’est expliqué sur l’incident entre des forces de l’ordre et civils qui a lieu il y a quelques jours à Anié et qui a fait plusieurs blessés et un mort.

Dans le communiqué du ministre publié ce lundi 13 janvier, l’incident a fait des blessés graves dont cinq du côté des gendarmes et un par balle du côté des paysans. Ce dernier succombera plus tard des suites de ses blessures après son évacuation au Centre hospitalier préfectorale.

Selon le communiqué signé par le générale Yark, l’affaire est née suite à un cas de dévastation de leurs cultures par des bœufs dans ladite localité. Certains habitants du village ont malgré la tentative de conciliation menée en vue d’un règlement à l’amiable, exercé de violentes représailles sur un peuhl dont ils exigent en plus le départ du milieu. L’employeur de ce dernier, a alors porté plainte à la brigade de la gendarmerie d’Anié pour violences volontaires.

Afin d’écouter les deux parties et de faire la lumière, le Commandant de Brigade a envoyé une convocation invitant les deux parties à comparaître le lundi 13 janvier. « Bien qu’ayant reçu la convocation, les mis en cause ont refusé de se présenter à la brigade. C’est alors que le commandant a envoyé sur place deux gendarmes pour comprendre les motivations de ce refus de comparaître.

Une fois arrivés dans le village de Tchakpalakopé, les deux agents de la gendarmerie ont été pris à partie et molestés par les habitants, qui ont déchiré leur uniforme, retiré leurs portables et cassé leur motos », selon le communiqué du ministre. Informé, le commandant de compagnie de de la gendarmerie d’Anié et une équipe de gendarmes ont effectué une descente sur les lieux dans le but de calmer la situation. À leur arrivée, ils ont été à leur tour aussi pris en partie par les habitants du village de Tchakpalakopé, renforcés par ceux du village voisin de Palakoko, selon toujours le communiqué.

Tous armés de coupe-coupe, de gourdins et autres objets et face à l’ampleur des violences exercées sur eux, les gendarmes ont dû faire usage de grenades lacrymogènes et de tirs de sommation en l’air pour s’exfiltrer des lieux.

Lire aussi : Togo : Bientôt un dialogue civilo-militaire

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 543 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire