Le pouvoir de l'information à votre portée sur doingbuzz.com
Togo : Bientôt un dialogue civilo-militaire
14/01/2020 à 12h06 par Dani Djanta

Le ministre de la sécurité et de la protection civile, le général Yark Damehane pose les jalons du dialogue civilo-militaire annoncé au Togo. Il s’active donc à instaurer une complicité entre la population et les forces de l’ordre.

Dans un contexte d’insécurité caractérisé par la montée de l’extrémisme violent, les autorités togolaises s’attendent à un rapprochement entre l’armée et la population. Le ministre togolais de la sécurité et de la protection civile appelle à une meilleure collaboration entre les forces de défense et de sécurité (FDS) et les populations en vue de cultiver la paix et le vivre ensemble pour la prévention d’éventuels conflits.

De ce fait, il donne des consignes à ses éléments. Le ministre se dit convaincu d’une meilleure collaboration entre les forces de l’ordre et la population. Ainsi, il demande aux agents d’être courtois mais fermes envers les civils.

« Dès qu’un agent de sécurité veut interpeller un civil, il doit l’aborder avec courtoisie, mais avec fermeté. Au premier geste, l’agent doit se présenter poliment au civil : saluer d’abord celui-ci avant de lui dire par exemple, je suis policier, c’est pour le contrôle de la pièce de votre engin », a indiqué le Général.

Les 22 et 23 octobre 2019, un atelier de formation s’est tenu dans ce sens à Sokodé. Il a regroupé des forces de défense et de sécurité, des représentants des organisations de la société civile, des confessions religieuses, de la chefferie traditionnelle et des maires des différentes communes de la région Centrale.

Le rôle et le fonctionnement des forces de défense et de sécurité, l’importance du dialogue civilo-militaire, la lutte contre l’extrémisme violent et la prévention des conflits ont été développés comme thèmes. De même que les approches de solutions pour le renforcement de la confiance et de la collaboration entre les forces de défense et de sécurité et les populations.

Pour lui, « le militaire est l’ange gardien du civil. Celui qui le protège des malfaiteurs ». Autrement, le civil ne doit pas avoir peur du militaire.

Lire aussi : Présidentielle au Togo : La CENI a reçu 10 candidatures

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 71 953 autres abonnés

DOINGBUZZ TV

Si vous êtes au Togo, on vous recommande ce site pour mieux vendre et acheter

togopapel
Ne partez pas sans partager :

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Le ministre de la sécurité et de la protection civile, le général Yark Damehane pose les jalons du dialogue civilo-militaire annoncé au Togo. Il s’active donc à instaurer une complicité entre la population et les forces de l’ordre.

Dans un contexte d’insécurité caractérisé par la montée de l’extrémisme violent, les autorités togolaises s’attendent à un rapprochement entre l’armée et la population. Le ministre togolais de la sécurité et de la protection civile appelle à une meilleure collaboration entre les forces de défense et de sécurité (FDS) et les populations en vue de cultiver la paix et le vivre ensemble pour la prévention d’éventuels conflits.

De ce fait, il donne des consignes à ses éléments. Le ministre se dit convaincu d’une meilleure collaboration entre les forces de l’ordre et la population. Ainsi, il demande aux agents d’être courtois mais fermes envers les civils.

« Dès qu’un agent de sécurité veut interpeller un civil, il doit l’aborder avec courtoisie, mais avec fermeté. Au premier geste, l’agent doit se présenter poliment au civil : saluer d’abord celui-ci avant de lui dire par exemple, je suis policier, c’est pour le contrôle de la pièce de votre engin », a indiqué le Général.

Les 22 et 23 octobre 2019, un atelier de formation s’est tenu dans ce sens à Sokodé. Il a regroupé des forces de défense et de sécurité, des représentants des organisations de la société civile, des confessions religieuses, de la chefferie traditionnelle et des maires des différentes communes de la région Centrale.

Le rôle et le fonctionnement des forces de défense et de sécurité, l’importance du dialogue civilo-militaire, la lutte contre l’extrémisme violent et la prévention des conflits ont été développés comme thèmes. De même que les approches de solutions pour le renforcement de la confiance et de la collaboration entre les forces de défense et de sécurité et les populations.

Pour lui, « le militaire est l’ange gardien du civil. Celui qui le protège des malfaiteurs ». Autrement, le civil ne doit pas avoir peur du militaire.

Lire aussi : Présidentielle au Togo : La CENI a reçu 10 candidatures

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 71 953 autres abonnés

DOINGBUZZ TV

Si vous êtes au Togo, on vous recommande ce site pour mieux vendre et acheter

togopapel
Ne partez pas sans partager :