togopapel togopapel togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Rwanda : Paul Kagame accusé d’utiliser l’IA pour gagner aux élections

Rwanda, Paul Kagame, Utiliser Ia, Élections

Un récent rapport de l’université de Clemson, en Caroline du Sud, a mis en lumière une stratégie de campagne controversée employée par le président rwandais Paul Kagame.

Alors que les Rwandais se préparent à voter le 15 juillet, Kagame, qui brigue un quatrième mandat, aurait exploité l’intelligence artificielle pour renforcer ses efforts de communication sur les médias sociaux, en particulier sur le réseau X.

L’IA et la manipulation des médias sociaux

Les chercheurs en médias de l’université américaine ont accusé les partisans de Kagame d’utiliser l’IA pour manipuler l’opinion publique et supprimer les voix dissidentes à quelques jours de l’élection présidentielle. Selon le rapport, les réseaux pro-gouvernementaux ont à la fois fait taire les critiques et généré des messages pro-Kagame, donnant l’image d’un large soutien indépendant au régime.

Paul Kagame President Du Rwanda

Lire aussi : Rwanda-présidentielle : Kagamé a officiellement présenté sa candidature

Les chercheurs ont analysé 464 comptes de réseaux sociaux qui, depuis janvier, ont produit un nombre impressionnant de 650 000 messages. La moitié de ces messages soutenaient la position du Rwanda sur le conflit en République démocratique du Congo (RDC) et les rebelles du M23, qui sont soutenus par Kagame. D’autres messages visaient le gouvernement de la RDC, l’accusant de collaborer avec la milice des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), à majorité hutue, liée aux auteurs du génocide rwandais.

Utilisation extensive de l’IA et de la manipulation de Paul Kagame

L’enquête a révélé que des outils d’intelligence artificielle et des modèles linguistiques détaillés ont joué un rôle déterminant dans la création de ce déluge de messages. Les photographies accompagnant ces messages étaient souvent retouchées, combinant des techniques d’intelligence artificielle et des retouches manuelles pour modifier le récit visuel. Un exemple notable est celui d’une image photoshoppée d’une réunion de militants anti-rwandais, destinée à discréditer les efforts de l’opposition.

Paul Kagame Déclare Qu’il Peut Intervenir En Territoire Congolais « Sans Excuses Ni Préavis », Les Précisions Sur L’affaire

Lire aussi : Félix Tshisekedi compare Paul Kagame à Adolf Hitler (vidéo)

Cette campagne orchestrée, qui associe des contenus générés par l’IA à des techniques de propagande traditionnelles, viole de manière flagrante les règles des plateformes de médias sociaux. Le rapport de l’université de Clemson souligne que ces campagnes de désinformation portent atteinte à l’intégrité des processus démocratiques en déformant le discours public et en étouffant le véritable débat politique.

L’utilisation de l’IA par le président Kagame pour influencer l’opinion publique soulève d’importantes questions éthiques sur le rôle de la technologie en politique. Si l’IA a le potentiel d’améliorer la communication et la sensibilisation, son utilisation abusive à des fins de désinformation et de manipulation constitue une menace pour les valeurs démocratiques.

Paul Kagame Déclare Qu’il Peut Intervenir En Territoire Congolais « Sans Excuses Ni Préavis », Les Précisions Sur L’affaire