Cameroun : 10 étudiants blessés dans l’explosion d’une bombe à Buea

Une bombe a explosé dans un amphithéâtre de l’université de Buea, dans le sud-ouest du Cameroun, blessant 13 étudiants.

Les autorités de l’Université du Cameroun ont annoncé qu’une bombe avait explosé dans un amphithéâtre de l’Université de Buea, blessant 13 étudiants. L’attaque a eu lieu ce mercredi 10 novembre, dans le sud-ouest de ce pays d’Afrique centrale.

Ces actions font partie des violences liées à la crise anglaise qui secoue le pays.

«Alors que les étudiants suivaient les cours, un séparatiste a lancé un engin explosif sur la toiture de l’amphithéâtre. Au moins treize étudiants ont été blessés… Parmi les blessés, il y a des cas graves. Toutes les victimes sont prises en charge dans les différents centres hospitaliers de la ville de Buea» a déclaré le professeur Ngomo Horace Manga, président de l’Université Anadolubea.

À lire aussi :
Tenor : " Ma voiture a été sabotée (...) Je ne chanterai que les louanges de gloire à l'Eternel mon Dieu"

Le professeur Ngomo Horace Manga a signalé la panique sur le campus universitaire après l’attaque, et il a promis que le campus reviendrait bientôt au calme.

Le gouverneur du Sud-Ouest Bernard Okalia Bilai (Bernard Okalia Bilai) a déclaré qu’une enquête a été ouverte pour déterminer les auteurs de ce crime et les poursuivre.

À lire aussi :
Cameroun : un neveu du président Biya se serait approprié 6500 m2

Depuis 2016, les régions anglophones du Cameroun, le Sud-Ouest et le Nord-Ouest, qui représentent environ 20 % de la population du pays, sont en crise. Récemment, la violence s’est intensifiée dans certaines zones de la région du nord.

Les Nations Unies ont enregistré qu’au moins quatre policiers ont été tués dans une embuscade près de la ville de Nyunga à Bali dans la région du nord-ouest entre juin et juillet 2021.

Par ailleurs, lorsque les autorités camerounaises ont imputé l’attaque aux séparatistes armés dans cette région anglophone, elles ont également déclaré que deux policiers militaires avaient été décapités dans la ville de Babaju, qui borde l’ouest et le nord-ouest du Cameroun. Cette région du pays d’Afrique centrale.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire