Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Présidentielle en Côte d’Ivoire : La jeunesse pro-Gbagbo appelle à la mobilisation le 14 mars
01/03/2020 à 14h54 par Le Boy

La jeunesse pro-Gbagbo lance une grande mobilisation  le 14 mars. « La lutte s’impose à nous. 2020 est l'année qui va mettre fin à la gouvernance hasardeuse de Ouattara. On va faire ce que vous n'avez jamais vu », a laissé entendre Blaise Lasm, Secrétaire à l'organisation.

Les partisans de Laurent Gbagbo ont lancé la machine pour le meeting du 14 mars. Le Secrétaire national (SN) à l'organisation de la Jeunesse du Front populaire ivoirien (Fpi-pro-Gbagbo), Blaise Lasm, a animé une conférence de presse, mercredi 26 février 2020, au siège de ce parti, à Cocody-Riviera 3, pour annoncer un événement majeur. À l'écouter, ce rassemblement sonnera le tocsin pour la reconquête du pouvoir par le parti de Laurent Gbagbo, en octobre 2020.

De fait, il a annoncé la rentrée politique de la Jfpi du « Parti de Gbagbo », qui est prévue le 14 mars 2020, à l'espace Laurent Gbagbo de Port-Bouët. En sa qualité de Président du comité d'organisation (PCO) de ce grand rendez-vous, il a indiqué que la décision de tenir un grand meeting a été prise en Assemblée générale ordinaire (AGO), le samedi 8 février 2020. Ainsi, c'est autour du thème « 2020, année de reconquête du pouvoir d’État », que cette journée du 14 mars se déroulera.

À l'en croire, ce meeting se tient « en début d’une année charnière pour la survie de l’État ivoirien ». « En effet, on décidera soit de lutter pour vivre libres et égaux sous le régime des lois qui s’appliquent à tous de la même manière, soit on décidera par notre indolence et notre manque d’ardeur à la tâche, de s’abaisser et de s’aplatir devant la dictature parce que nous avons peur. 2020 est une année de choix ! Une année difficile pour nous parce qu’il faudra puiser au plus profond de nous-mêmes les ressources nécessaires, pour triompher malgré tout, et une année difficile aussi pour le régime parce qu’il leur sera difficile de tenir en laisse le peuple, après 10 ans de terreur et d’intimidations. Nous allons, de part et d’autre, souffrir mais de ces souffrances, s’ouvrira une page glorieuse pour la Côte d’Ivoire. Cette année est notre année ! Nous n’avons pas le choix ! La lutte s’impose à nous et la patrie, en danger, nous appelle à son secours », a-t-il déclaré, sous l'œil bienveillant de Lida Kouassi Moïse, 8e vice-président de ce parti, chargé du projet de société ; de Dahi Nestor, premier responsable de la jeunesse et de bien d'autres leaders.

« Nous sommes de fiers Ivoiriens et l’inaction ne peut être une option pour nous, dans un contexte si périlleux pour la nation ivoirienne qui est menacée dans ses fondements. La Côte d’Ivoire va mal et le régime travaille ardemment à ce que ça aille de plus en plus mal pour les Ivoiriens », a-t-il asséné.

Blaise Lasm a décrié, pour s'en convaincre, l'opération d'établissement des Cartes nationales d’identité (CNI). « Quel mépris ! Quelle condescendance de la part de ces gens qui, justement, ont pourtant guerroyé à cause de  ces cartes d’identité, et qui travaillent à empêcher le peuple d’en posséder. Pour une population cible estimée à 11 millions de personnes, seulement 118 centres sont prévus et cela fait pour chaque centre, 93 220 personnes à enrôler. Et si chaque enrôlement fait 15 minutes en moyenne comme on le constate, il nous faudra 3 ans, en travaillant 24h/24h et 7j/7, pour enrôler tous les Ivoiriens, alors que sous le président Laurent Gbagbo, 11 000 centres étaient mis en place sur toute l’étendue du territoire », a-t-il dénoncé. « A moins que des enrôlements aient été déjà faits en catimini, personne ne comprend cette méchanceté du régime », a-t-il soutenu.

Remettre le pouvoir à Gbagbo

Blaise Lasm a dépeint un sombre tableau de la situation sociopolitique et économique en Côte d'Ivoire. Pour lui, « le peuple ploie sous le poids d’une dictature rampante du régime ».

Avec linfodrome

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 530 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Plus de news

Etats-Unis: les libraires s'attaquent à Amazone

16/10/2020

Etats-Unis: les...

Exaspérer d’être cloué sur place par Amazone,...
Côte d’Ivoire : Skelly fait un vrai scandale à la télé  (Photos)

16/10/2020

Côte d’Ivoire :...

Invité ce jeudi 15 octobre 2020 sur...
Côte d’Ivoire : l’opposition veut empêcher les élections « par tous les moyens légaux »

16/10/2020

Côte d’Ivoire :...

L’opposition ivoirienne veut empêcher les élections par...
Bénin : La grotte mariale de Dassa-Zoumè cambriolée

16/10/2020

Bénin :...

L’église de la grotte mariale  logée  dans...
Bénin/ Ecole : châtiments corporels équivalent à licenciement

16/10/2020

Bénin/ Ecole...

Au Bénin, un chef d'établissement scolaire qui...
Présidentielle ivoirienne / Des anti-3e mandat entrent en action et barrent des routes

16/10/2020

Présidentielle ivoirienne...

Depuis ce jeudi 15 octobre matin, il...
Présidentielle ivoirienne : Bédié et Affi ordonnent le blocage du processus électoral “par tous les moyens légaux”

16/10/2020

Présidentielle ivoirienne...

Henri Konan Bédié, candidat du PDCI et...
Restitution de la dent de Patrice Lumumba : un tribunal belge rend son verdict

16/10/2020

Restitution de...

Près de 60 ans après son assassinat...
Affaire Bishop Benjamin Boni convoqué pour une chanson : la police apporte des précisions

16/10/2020

Affaire Bishop...

La rumeur est devenue plus que virale...
Guillaume Soro en tournée européenne

15/10/2020

Guillaume Soro...

Le candidat à la présidentielle du 31...
"Ma femme ne sait pas faire l'amour, je suis dépassé"

15/10/2020

« Ma femme...

Faire l’amour n’est pas une science. Selon...
"J'ai couché avec la femme de mon père"

15/10/2020

« J’ai couché...

« J'ai couché avec la femme de mon...
Grand P embrase la toile avec son incroyable anniversaire (Photos)

15/10/2020

Grand P...

Le 11 Octobre dernier, Grand P fêtait...
Togo : les ministres signent un engagement et se font admirer sur la toile

15/10/2020

Togo :...

Le "contrat d'engagement" signé par le gouvernement...
Interview de Koné Dramane, le militaire le plus recherché de Côte d’Ivoire

15/10/2020

Interview de...

Une interview de Koné Dramane, le militaire...
Rwanda: le commerce du cannabis autorisé

15/10/2020

Rwanda: le...

Le commerce du cannabis au Rwanda est...
Togo : Eugène Atigan rend un vibrant hommage à Tony B  Cool

15/10/2020

Togo :...

Eugène Atigan, dans un message laissé sur...
Meghan Markle: voici les raisons de son absence sur les réseaux sociaux

15/10/2020

Meghan Markle:...

Régulièrement critiquée sur les réseaux sociaux, Meghan...
Emma Lohoues remet les internautes à leurs places

15/10/2020

Emma Lohoues...

Emma Lohoues, critiquée pour avoir porté une...
Maryline Kouadio, Miss CI 2020 se fait lyncher après son passage sur une chaîne de télé

15/10/2020

Maryline Kouadio,...

C’est incontestable, la Miss CI 2020 est...

La jeunesse pro-Gbagbo lance une grande mobilisation  le 14 mars. « La lutte s’impose à nous. 2020 est l'année qui va mettre fin à la gouvernance hasardeuse de Ouattara. On va faire ce que vous n'avez jamais vu », a laissé entendre Blaise Lasm, Secrétaire à l'organisation.

Les partisans de Laurent Gbagbo ont lancé la machine pour le meeting du 14 mars. Le Secrétaire national (SN) à l'organisation de la Jeunesse du Front populaire ivoirien (Fpi-pro-Gbagbo), Blaise Lasm, a animé une conférence de presse, mercredi 26 février 2020, au siège de ce parti, à Cocody-Riviera 3, pour annoncer un événement majeur. À l'écouter, ce rassemblement sonnera le tocsin pour la reconquête du pouvoir par le parti de Laurent Gbagbo, en octobre 2020.

De fait, il a annoncé la rentrée politique de la Jfpi du « Parti de Gbagbo », qui est prévue le 14 mars 2020, à l'espace Laurent Gbagbo de Port-Bouët. En sa qualité de Président du comité d'organisation (PCO) de ce grand rendez-vous, il a indiqué que la décision de tenir un grand meeting a été prise en Assemblée générale ordinaire (AGO), le samedi 8 février 2020. Ainsi, c'est autour du thème « 2020, année de reconquête du pouvoir d’État », que cette journée du 14 mars se déroulera.

À l'en croire, ce meeting se tient « en début d’une année charnière pour la survie de l’État ivoirien ». « En effet, on décidera soit de lutter pour vivre libres et égaux sous le régime des lois qui s’appliquent à tous de la même manière, soit on décidera par notre indolence et notre manque d’ardeur à la tâche, de s’abaisser et de s’aplatir devant la dictature parce que nous avons peur. 2020 est une année de choix ! Une année difficile pour nous parce qu’il faudra puiser au plus profond de nous-mêmes les ressources nécessaires, pour triompher malgré tout, et une année difficile aussi pour le régime parce qu’il leur sera difficile de tenir en laisse le peuple, après 10 ans de terreur et d’intimidations. Nous allons, de part et d’autre, souffrir mais de ces souffrances, s’ouvrira une page glorieuse pour la Côte d’Ivoire. Cette année est notre année ! Nous n’avons pas le choix ! La lutte s’impose à nous et la patrie, en danger, nous appelle à son secours », a-t-il déclaré, sous l'œil bienveillant de Lida Kouassi Moïse, 8e vice-président de ce parti, chargé du projet de société ; de Dahi Nestor, premier responsable de la jeunesse et de bien d'autres leaders.

« Nous sommes de fiers Ivoiriens et l’inaction ne peut être une option pour nous, dans un contexte si périlleux pour la nation ivoirienne qui est menacée dans ses fondements. La Côte d’Ivoire va mal et le régime travaille ardemment à ce que ça aille de plus en plus mal pour les Ivoiriens », a-t-il asséné.

Blaise Lasm a décrié, pour s'en convaincre, l'opération d'établissement des Cartes nationales d’identité (CNI). « Quel mépris ! Quelle condescendance de la part de ces gens qui, justement, ont pourtant guerroyé à cause de  ces cartes d’identité, et qui travaillent à empêcher le peuple d’en posséder. Pour une population cible estimée à 11 millions de personnes, seulement 118 centres sont prévus et cela fait pour chaque centre, 93 220 personnes à enrôler. Et si chaque enrôlement fait 15 minutes en moyenne comme on le constate, il nous faudra 3 ans, en travaillant 24h/24h et 7j/7, pour enrôler tous les Ivoiriens, alors que sous le président Laurent Gbagbo, 11 000 centres étaient mis en place sur toute l’étendue du territoire », a-t-il dénoncé. « A moins que des enrôlements aient été déjà faits en catimini, personne ne comprend cette méchanceté du régime », a-t-il soutenu.

Remettre le pouvoir à Gbagbo

Blaise Lasm a dépeint un sombre tableau de la situation sociopolitique et économique en Côte d'Ivoire. Pour lui, « le peuple ploie sous le poids d’une dictature rampante du régime ».

Avec linfodrome

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 530 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire