Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Mode/ Elima acte 5 rentre dans l’histoire
12/11/2019 à 14h14 par Georges Traore

C’est fait. La cinquième édition du festival Elima s’est bien déroulée. Une soirée apothéose a été organisée dans un hôtel de Lomé. Dans la nuit de samedi, une myriade de stylistes venus des pays comme la Côte d’Ivoire, du Sénégal, du Ghana, du Cameroun, du Gabon, de la France, d’Ethiopie, de l’Afrique du sud, entre autres, ont présenté leurs chefs d’œuvre sous le regard admiratif du public.

L’image de cette soirée a été rehaussée par le ministère de la culture, qui par la voix de sa représentante à féliciter les organisateurs de cet événement. Pour le ministre de la culture, la présence des stylistes d’horizon différent démontre que la culture n’a pas de frontières.

« Avant d’être une filière économique, la mode est un acte de création. Cet acte créatif est empreint de valeur ajoutée », a poursuivi la représentante du ministre Foly Bazy Katari.

Cette soirée a été agrémentée par la prestation d’artiste togolais comme K-roll du Togo et Bébi Philip de la Côte d’Ivoire notamment. Des distinctions ont été remises aux partenaires et aux différents acteurs qui depuis 10 ans ont fait confiance à ce projet culturel.

« Les stylistes ont fait rêver tout le public en présentant de belles collections. Nous sommes satisfaits de cette édition. 10 ans d’expériences, de difficultés, de travail, nous sommes contents de ce parcours. On peut toujours apprendre, toujours avancer », s’est réjoui Mme Awesso Limda, la promotrice du festival Elima.

Cette édition, précisons-le, est placée sous le thème : « De l’emploi pour les jeunes, une solution contre l’immigration illégale ». Elle a permis de toucher le public en général et les étudiants en particulier grâce à des échanges à l’Université de Lomé puis un concert à ciel ouvert.

 

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV

Un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

C’est fait. La cinquième édition du festival Elima s’est bien déroulée. Une soirée apothéose a été organisée dans un hôtel de Lomé. Dans la nuit de samedi, une myriade de stylistes venus des pays comme la Côte d’Ivoire, du Sénégal, du Ghana, du Cameroun, du Gabon, de la France, d’Ethiopie, de l’Afrique du sud, entre autres, ont présenté leurs chefs d’œuvre sous le regard admiratif du public.

L’image de cette soirée a été rehaussée par le ministère de la culture, qui par la voix de sa représentante à féliciter les organisateurs de cet événement. Pour le ministre de la culture, la présence des stylistes d’horizon différent démontre que la culture n’a pas de frontières.

« Avant d’être une filière économique, la mode est un acte de création. Cet acte créatif est empreint de valeur ajoutée », a poursuivi la représentante du ministre Foly Bazy Katari.

Cette soirée a été agrémentée par la prestation d’artiste togolais comme K-roll du Togo et Bébi Philip de la Côte d’Ivoire notamment. Des distinctions ont été remises aux partenaires et aux différents acteurs qui depuis 10 ans ont fait confiance à ce projet culturel.

« Les stylistes ont fait rêver tout le public en présentant de belles collections. Nous sommes satisfaits de cette édition. 10 ans d’expériences, de difficultés, de travail, nous sommes contents de ce parcours. On peut toujours apprendre, toujours avancer », s’est réjoui Mme Awesso Limda, la promotrice du festival Elima.

Cette édition, précisons-le, est placée sous le thème : « De l’emploi pour les jeunes, une solution contre l’immigration illégale ». Elle a permis de toucher le public en général et les étudiants en particulier grâce à des échanges à l’Université de Lomé puis un concert à ciel ouvert.

 

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire