Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
« Ma fille Blue Ivy est une icône culturelle », Beyoncé monte au créneau pour défendre son enfant
28/09/2019 à 19h23 par La redaction

Face à la bataille juridique qui oppose la reine de la pop à l’organisatrice de mariage Wendy Morales, Beyoncé use de tous les moyens pour obtenir le droit de déposer le nom de sa fille Blue Ivy.

À la naissance de sa fille, Beyoncé avait pourtant déclaré qu’elle ne déposerait jamais le nom de Blue Ivy comme marque. Mais celle-ci a très vite changé d’avis quand elle a appris que l’organisatrice de mariages Wendy Morales vouait utiliser le nom Blue Ivy pour sa société. Une histoire qui a conduit les deux femmes au tribunal et aucune d’elle ne compte lâcher l’affaire.

Alors qu’il y a quelques semaines Wendy a présenté ses arguments devant le tribunal en accusant Beyoncé de fraude, mardi 24 septembre, c’était autour de Queen B et de son avocat de faire pareil. Selon les documents officiels obtenus par The Blast, Beyoncé a accumulé un maximum d’arguments contre Wendy Morales, relayés par ses avocats, lesquels utilisent tous les moyens pour la discréditer :

“Wendy Morales, ne possède qu’un petit business avec seulement trois bureaux régionaux et une poignée d’employés, ma fille Blue Ivy, en comparaison, est une icône culturelle. Elle a atteint un niveau significatif de renommée mondiale, très particulier pour son jeune âge. (…)”

“Avec un tel facteur, Blue Ivy Carter pourrait sûrement devenir le visage de plusieurs grandes marques et non celui d’une minuscule société d’organisation de mariages. Les clients pourraient être perdus entre une société spécialisée dans l’organisation de mariages, et Blue Ivy Carter, la fille de deux des plus célèbres interprètes au monde”.

« Ma fille Blue Ivy est une icône culturelle », Beyoncé monte au créneau pour défendre son enfant

Hum, , Queen B et ses avocats ne semblent pas manquer d’humilité. L’histoire ne va pas s’arrêter d’aussitôt. Qui en sortira vainqueur ?

Affaire à suivre…

« Ma fille Blue Ivy est une icône culturelle », Beyoncé monte au créneau pour défendre son enfant

Abonnez toi Doingbuzz Tv sur Youtube

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz TV
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Face à la bataille juridique qui oppose la reine de la pop à l’organisatrice de mariage Wendy Morales, Beyoncé use de tous les moyens pour obtenir le droit de déposer le nom de sa fille Blue Ivy.

À la naissance de sa fille, Beyoncé avait pourtant déclaré qu’elle ne déposerait jamais le nom de Blue Ivy comme marque. Mais celle-ci a très vite changé d’avis quand elle a appris que l’organisatrice de mariages Wendy Morales vouait utiliser le nom Blue Ivy pour sa société. Une histoire qui a conduit les deux femmes au tribunal et aucune d’elle ne compte lâcher l’affaire.

Alors qu’il y a quelques semaines Wendy a présenté ses arguments devant le tribunal en accusant Beyoncé de fraude, mardi 24 septembre, c’était autour de Queen B et de son avocat de faire pareil. Selon les documents officiels obtenus par The Blast, Beyoncé a accumulé un maximum d’arguments contre Wendy Morales, relayés par ses avocats, lesquels utilisent tous les moyens pour la discréditer :

“Wendy Morales, ne possède qu’un petit business avec seulement trois bureaux régionaux et une poignée d’employés, ma fille Blue Ivy, en comparaison, est une icône culturelle. Elle a atteint un niveau significatif de renommée mondiale, très particulier pour son jeune âge. (…)”

“Avec un tel facteur, Blue Ivy Carter pourrait sûrement devenir le visage de plusieurs grandes marques et non celui d’une minuscule société d’organisation de mariages. Les clients pourraient être perdus entre une société spécialisée dans l’organisation de mariages, et Blue Ivy Carter, la fille de deux des plus célèbres interprètes au monde”.

« Ma fille Blue Ivy est une icône culturelle », Beyoncé monte au créneau pour défendre son enfant

Hum, , Queen B et ses avocats ne semblent pas manquer d’humilité. L’histoire ne va pas s’arrêter d’aussitôt. Qui en sortira vainqueur ?

Affaire à suivre…

« Ma fille Blue Ivy est une icône culturelle », Beyoncé monte au créneau pour défendre son enfant

Abonnez toi Doingbuzz Tv sur Youtube

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire