Le Covid-19 étant une nouvelle maladie, les scientifiques font régulièrement de nouvelles découverte sur ce coronavirus. Au début de la pandémie, il a été indiqué qu’il se transmettait par les gouttelettes projetées par les porteurs. Selon une étude publiée dans la revue Annals of Internal Medicine à la fin du mois d’avril, les larmes pourraient également être contagieuses.

Le coronavirus pourrait rester longtemps dans les yeux

Plusieurs cas de personnes ayant présenté des symptômes oculaires du Covid-19 ont été rapporté. Ainsi, quelques rares patients ont présenté des symptômes proches d’une conjonctivite, comme la femme qui fait l’objet de l’étude publiée dans Annals of Internal Medicine. Celle-ci a voyagé de Wuhan, où l’épidémie a commencé, vers l’Italie le 23 janvier. Trois jours après son arrivée, elle a commencé à ressentir des symptômes de la maladie, et le lendemain, elle a été admise à l’hôpital. Elle avit une toux sèche, la gorge irritée et une congestion nasale, ainsi que les yeux rouges et infectés.

Comme les symptômes oculaires ne passaient pas, les médecins ont commencé à les examiner à son troisième jour d’hospitalisation. Ils ont récolté des fluides venant de ses yeux, dont des larmes, tous les jours. Chaque échantillon analysé a révélé la présence de matériel génétique du SARS-CoV-2. Vingt-et-uns jours plus tard, les traces du virus ont disparu de ses larmes, avant de réapparaître cinq jours après. Du matériel génétique du virus a été retrouvé dans ses yeux pendant beaucoup plus longtemps que dans ses narines.

Des précautions à prendre

Pour les auteurs de cette étude de cas, cela pose plusieurs questions, et notamment celle de la guérison de la patiente, si le virus continue à se multiplier dans ses yeux. Cela peut également signifier que le mucus oculaire et les larmes des malades peuvent également être contagieux. « Une implication connexe est l’importance d’une utilisation appropriée de l’équipement de protection individuelle pour les ophtalmologistes pendant l’examen clinique, car la muqueuse oculaire peut être non seulement un site d’entrée du virus mais aussi une source de contagion« , écrivent-ils. Ils ajoutent que des symptômes d’une conjonctivite peuvent aussi être un signe du Covid-19 à surveiller.

À lire aussi :
Coronavirus au Cameroun : la situation est grave

Depuis le début de l’épidémie, parmi les mesures barrières, il est conseillé de ne pas se toucher les yeux. En effet, cela peut être un mode de passage du virus dans l’organisme : si celui-ci est sur les mains, il peut aller dans la muqueuse oculaire.