Côte d’Ivoire/Football : une énorme somme déboursée pour la CAN 2023


Video player

C’est une information qui fait jaser la toile ivoirienne. En Côte d’Ivoire, une énorme somme a été déboursée pour les préparatifs de la prochaine coupe d’Afrique de football (CAN 2023) que le pays doit organiser.

Les chiffres sont tout simplement ahurissants. Selon des sources, la CAN Côte d’Ivoire 2023 va  couter aux ivoiriens  la coquette somme d’environ 204 milliards de FCFA. Notez bien : le budget annoncé ci-dessus n’est que le volet infrastructure. Il ne tient pas compte du transport, de la sécurité et toutes les autres rubriques nécessaires.

Comment peut-on objectivement injecter une telle somme dans du jeu pendant que des instituteurs enseignent depuis 03 ans sans aucun salaire ? , questionne l’activiste Kyria Doukouré.

Dépassée, elle n’est pas passée par quatre chemins avant de donner son point de vue sur cette affaire de 204 milliards de FCFA.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : le cadavre d’une fille de 3 ans retrouvé dans un caniveau

« C’est de la gouvernance bling-bling surtout qu’il est admis que les retombées économiques de cette compétition pour notre pays sont très négligeables. À titre d’exemple, les pays organisateurs du mondial de football gagnent en général plus que ce qu’ils ont investi. Mais au-delà du montant global, ce sont les détails qui donnent des maux de tête tellement cela pue la surfacturation.

Ainsi donc, la construction de 32 villas à Bouaké va nous couter 6.743.910.471, soit environ 211 millions/ villa. À Korhogo, c’est 5.851.042.614 pour 32 villas soit environ 183 millions/villa. Mais ce n’est pas tout ! La construction d’un simple hôtel de 50 lits à Korhogo reviendra au contribuable ivoirien 3.146.779.684 soit 62 millions par lit. Toujours à Korhogo, des travaux sont prévus pour l’extension du stade de 15.000 places supplémentaires. Ces travaux vont nous couter 50 milliards. A titre de comparaison, la construction du stade d’Ébimpé offert par la Chine a couté aussi 50 milliards. D’un côté un stade tout neuf à 50 milliards et d’un autre une extension de 15.000 places au même montant.

J’ai la nausée ce matin quand je pense à toutes les priorités qu’on aurait pu régler avec ces montants. 204 milliards, ça fait combien de CHU ? Combien de salles de classe ? Combien de projets financés en faveur de la jeunesse ? etc… Le pire, c’est que toutes ces infrastructures sont être laissés à l’abandon après la compétition alors qu’on y aura injecté des sommes faramineuses. J’aime le football mais je préfère encore que les instituteurs de mon pays ne travaillent pas le ventre vide. Cette gouvernance par la haine et le mépris des populations est scandaleuse ».

Lire aussi : Football-Italie: Un nouveau record pour la star portugaise, Cristiano Ronaldo.

 

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire