Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
« C’est très rare qu’un Afro-Américain non armé soit abattu par un policier blanc » (vidéo)
04/09/2020 à 09h45 par La redaction

Le procureur général des États-Unis, William Barr, ne pense pas que le racisme systémique est à l’origine de la fusillade des Afro-Américains non armés par les policiers blancs.

« Je pense qu’il semble y avoir un phénomène dans ce pays où les Afro-Américains sentent qu’ils sont traités, lorsqu’ils sont arrêtés par la police, fréquemment comme des suspects avant d’être considérés comme des citoyens », a déclaré Barr dans une interview accordée à la CNN mercredi.

« Je ne pense pas que cela reflète nécessairement un racisme profondément enraciné dans les services de police ou chez la plupart des agents de police. Je pense que les gens agissent très souvent en fonction de stéréotypes, et je pense qu’il faut une précaution supplémentaire de la part des forces de l’ordre pour s’assurer que nous ne réduisons pas les gens à des stéréotypes, que nous les traitons comme des individus », a-t-il souligné.

M. Barr ne pense pas non plus qu’il y ait « deux systèmes de justice » lorsqu’on lui demande pourquoi Jacob Blake a été abattu à plusieurs reprises par la police à Kenosha, mais un adolescent blanc de 17 ans accusé d’avoir tué deux manifestants a été arrêté sans incident.

« Je pense que le récit selon lequel la police s’en prend aux autres, vous savez, épidémie de fusillade des hommes noirs non armés est simplement un faux récit et aussi le récit qui est basé sur la race », a déclaré Barr. « C’est très rare qu’un Afro-Américain non armé soit abattu par un policier blanc. »

Les propos de M. Barr ont suscité la colère des militants et des Noirs qui, depuis des mois, protestent contre l’usage excessif de la force par la police et contre la discrimination raciale dans la mort de Breonna Taylor, George Floyd, Rayshard Brooks, entre autres.

Qui plus est, les études ne soutiennent pas les affirmations de M. Barr. Les données citées par le Washington Post en août 2019 ont montré que les Noirs américains, qui ne représentent que 13 % de la population américaine, sont victimes de 36 % des tirs de la police sur des personnes non armées.

Une autre étude de l’Université de Stanford, réalisée l’année dernière, a révélé une disparité raciale dans les contrôles routiers de routine. Les chercheurs ont examiné les données de près de 100 millions d’interpellations de 2011 à 2017, effectuées par 21 organismes de patrouille d’État, et ont constaté que les conducteurs noirs avaient environ 20 % plus de chances d’être arrêtés par la police que les conducteurs blancs.

Crédit photo : howafrica

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 384 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz sur Télégram: Si vous êtes sur Télégramme abonnez vous !!
😍 ACTUALITE via Telegram
😍 Offre d'emploi via Telegram .
groupe emploi whatsapp doingbuzz -🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger -🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo RDC - 🇨🇬 Congo Brazzaville -🇲🇦 Maroc - 🇹🇩 Tchad -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Site de petites annonces/ site de vente et d'achat 100% Togo

togopapel Offre d'emploi et concours

Le procureur général des États-Unis, William Barr, ne pense pas que le racisme systémique est à l’origine de la fusillade des Afro-Américains non armés par les policiers blancs.

« Je pense qu’il semble y avoir un phénomène dans ce pays où les Afro-Américains sentent qu’ils sont traités, lorsqu’ils sont arrêtés par la police, fréquemment comme des suspects avant d’être considérés comme des citoyens », a déclaré Barr dans une interview accordée à la CNN mercredi.

« Je ne pense pas que cela reflète nécessairement un racisme profondément enraciné dans les services de police ou chez la plupart des agents de police. Je pense que les gens agissent très souvent en fonction de stéréotypes, et je pense qu’il faut une précaution supplémentaire de la part des forces de l’ordre pour s’assurer que nous ne réduisons pas les gens à des stéréotypes, que nous les traitons comme des individus », a-t-il souligné.

M. Barr ne pense pas non plus qu’il y ait « deux systèmes de justice » lorsqu’on lui demande pourquoi Jacob Blake a été abattu à plusieurs reprises par la police à Kenosha, mais un adolescent blanc de 17 ans accusé d’avoir tué deux manifestants a été arrêté sans incident.

« Je pense que le récit selon lequel la police s’en prend aux autres, vous savez, épidémie de fusillade des hommes noirs non armés est simplement un faux récit et aussi le récit qui est basé sur la race », a déclaré Barr. « C’est très rare qu’un Afro-Américain non armé soit abattu par un policier blanc. »

Les propos de M. Barr ont suscité la colère des militants et des Noirs qui, depuis des mois, protestent contre l’usage excessif de la force par la police et contre la discrimination raciale dans la mort de Breonna Taylor, George Floyd, Rayshard Brooks, entre autres.

Qui plus est, les études ne soutiennent pas les affirmations de M. Barr. Les données citées par le Washington Post en août 2019 ont montré que les Noirs américains, qui ne représentent que 13 % de la population américaine, sont victimes de 36 % des tirs de la police sur des personnes non armées.

Une autre étude de l’Université de Stanford, réalisée l’année dernière, a révélé une disparité raciale dans les contrôles routiers de routine. Les chercheurs ont examiné les données de près de 100 millions d’interpellations de 2011 à 2017, effectuées par 21 organismes de patrouille d’État, et ont constaté que les conducteurs noirs avaient environ 20 % plus de chances d’être arrêtés par la police que les conducteurs blancs.

Crédit photo : howafrica

 

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 384 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire