Brésil : voici une étonnante révélation sur le président Jair Bolsonaro

 

Le président brésilien, Jair Bolsonaro, a déclaré qu’il « pleurait seul dans la salle de bain » de sa maison en raison du risque que certaines de ses décisions « mal prises » fassent souffrir de nombreuses personnes.

Le manteau de président de tout un pays est un lourd fardeau qui n’est destiné qu’à une élite, celle constituée de ceux qui incarnent un leadership inébranlable. Toute cette pression subie au sommet du pouvoir d’un pays ferait craquer Jair Bolsonaro qui en pleure souvent, seul, à l’abri de tous les regards. Lui, dont la popularité a chuté, a révélé qu’il pleure souvent « seul dans les toilettes » lorsqu’il prend des décisions difficiles.

À lire aussi :
Brésil : Le père dénonce à la police son fils qui a tué sa copine

« Si vous saviez combien de fois je pleure seul dans la salle de bain de ma maison. Ma femme ne l’a jamais remarqué, elle pense que je suis un ‘macho’. En partie, je pense qu’il a aussi raison », a déclaré l’ancien capitaine de l’armée lors d’un événement évangélique à Brasilia. « A cause de ma mauvaise décision, beaucoup de gens souffrent, cela se reflète sur la bourse, sur le dollar, sur le prix du carburant », a ajouté Jair Bolsonaro.

À lire aussi :
Après 5 ans, Patrice Talon reconnaît n’avoir pas tenu ses engagements

Jair Bolsonaro annonce une bonne nouvelle

Le Président brésilien a ensuite annoncé son intention de baisser la facture d’électricité à partir de novembre.

« Mon bon Dieu nous a maintenant aidés avec la pluie. Nous étions au bord de l’effondrement. Nous ne pouvions pas transmettre la panique à la société. Cela nous fait mal d’autoriser le ministère des Mines et de l’Énergie à décréter l’augmentation des factures. Nous connaissons la difficulté de l’électricité. C’est pourquoi je demanderai un retour au prix normal dès le mois prochain », a déclaré le chef de l’État.

À lire aussi :
Lutte contre le terrorisme : le président Buhari demande l'aide des États-Unis

Par ailleurs, la cote de popularité de Jair Bolsonaro est tombée à 22%, le niveau le plus bas depuis sa prise de fonction, alors que la pandémie de COVID-19 a tué plus de 600 000 personnes. Les sondages le donnent grand perdant face à son rival, l’ancien président de gauche Luis Inacio Lula da Silva, lors de l’élection présidentielle d’octobre 2022.

Avec Sud Ouest

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire