Des reproches de Patrick Ngounou a Samuel Eto’o


Video player

Samuel Eto’o a bel et bien le désir d’aider la population du Cameroun. Pour cela, il a décidé d’implanter des entreprises dans son pays et ça a été  fait.

Tout récemment, la légende a implanté une entreprise de pari sportif(BETOO) communément appelé jeu jambo. Mais à peine débuté, la société a connu son premier gros gagnant. Ce que la population n’a pas du tout aimer car, l’on ne peut en aucun cas encourager un jeune de s’investir dans un jeu de hasard.

Pour certains, c’est très triste pour une icône de venir avec ce genre d’entreprise alors qu’il pouvait se lancer dans  le secteur de l’agroalimentaire, de l’immobilier, de élevage, de industrie mécanique, informatique et cosmétique.

Patrick Ngounou a aussi donné son point de vue sur ce que reproche la population camerounais a Samuel Eto’o.

Voici l’intégralité du message laissé par Patrick Ngounou sur sa page Facebook.

« Puisqu’on en parle, je me permets de donner un avis dépassionné qui n’engage que moi.

Voici ce que je pense et ce qui me vient à l’esprit quand je le vois derrière BETOO.

Eto’o fils est un immense talent qui n’est parti de rien pour se hisser au toit du monde. Un tel parcours demande de l’abnégation, la persévérance, courage, des objectifs, des échecs, mais surtout du travail.

C’est donc l’image que le nom Eto’o renvoi : LE TRAVAIL. Associer un tel nom au jambo dont la connotation est voyeurisme, perte d’argent, envoûtement, foyer gâté, occupation de l’esprit pervers etc… N’est que pure incohérence.

Il est possible de stopper la fuite des capitaux grâce au recyclage qui aiderai tant les Cameroun qu’il aime tant et créerai autant d’emplois viables tout en diminuant la pollution.

Stratégiquement je prends le risque de dire qu’Eto’o a été mal conseillé sur ce coup. 

Eto’o doit continuer à encourager les jeunes comme avec Fundesport. Je remarque au passage que personne n’a jamais critiqué cet investissement et les résultats sont palpables. 

Il doit à travers ses actions encourager les jeunes à travailler comme lui-même le fait pour avoir ce qu’il a aujourd’hui. Pas à jouer aux jambo pour devenir comme lui ».

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire