“Des missiles balistiques frappent la capitale kurde d’Irak, sans faire de victimes”-responsables


Video player

Une douzaine de missiles balistiques lancés depuis l’extérieur de l’Irak ont ​​frappé dimanche la capitale régionale kurde du nord du pays, Erbil, ont déclaré des responsables kurdes, ajoutant qu’il n’y avait pas eu de victimes.

Il n’y avait pas de revendication immédiate de responsabilité ou d’autres détails disponibles. Un porte-parole du département d’État américain l’a qualifié d'”attaque scandaleuse”, mais a dit qu’aucun Américain n’avait été blessé et qu’il n’y avait eu aucun dommage aux installations du gouvernement américain à Erbil.

La télévision d’Etat irakienne a cité la force antiterroriste de la région du Kurdistan disant que 12 missiles lancés depuis l’extérieur de l’Irak avaient touché Erbil. On ne savait pas immédiatement où ils avaient atterri.

Les forces américaines stationnées au complexe de l’aéroport international d’Erbil ont par le passé été la cible d’attaques de roquettes et de drones que les responsables américains imputent aux milices alignées sur l’Iran, mais aucune attaque de ce type ne s’est produite depuis plusieurs mois.

La dernière fois que des missiles balistiques ont été dirigés contre les forces américaines, c’était en janvier 2020 – des représailles iraniennes pour le meurtre américain au début du mois de son commandant militaire Qassem Soleimani à l’aéroport de Bagdad.

Aucun membre du personnel américain n’a été tué lors de l’attaque de 2020, mais beaucoup ont subi des blessures à la tête.

L’Irak et la Syrie voisine sont régulièrement le théâtre de violences entre les États-Unis et l’Iran. Les milices islamistes chiites soutenues par l’Iran ont attaqué les forces américaines dans les deux pays et Washington a parfois riposté par des frappes aériennes.

Une frappe aérienne israélienne en Syrie lundi a tué deux membres du Corps des gardiens de la révolution iraniens (CGRI), ont annoncé les médias iraniens cette semaine. Le CGRI a juré de riposter, a-t-il ajouté.

Les responsables kurdes n’ont pas immédiatement précisé où les missiles avaient frappé. Un porte-parole des autorités régionales a déclaré qu’il n’y avait eu aucune interruption de vol à l’aéroport d’Erbil.

Les habitants d’Erbil ont mis en ligne des vidéos montrant plusieurs grandes explosions, et certains ont déclaré que les explosions avaient secoué leurs maisons. Reuters n’a pas pu vérifier ces vidéos de manière indépendante.

L’Irak est secoué par une instabilité chronique depuis la défaite du groupe islamiste sunnite État islamique en 2017 par une coalition lâche de forces irakiennes, dirigées par les États-Unis et soutenues par l’Iran.

Depuis lors, les milices alignées sur l’Iran ont régulièrement attaqué des sites militaires et diplomatiques américains en Irak, selon les États-Unis et de nombreux responsables irakiens. L’Iran nie toute implication dans ces attaques.

La politique intérieure a également alimenté la violence.

Les partis politiques irakiens, dont la plupart ont des ailes armées, sont actuellement en pourparlers tendus sur la formation d’un gouvernement après les élections d’octobre. Des groupes de milices chiites proches de l’Iran avertissent en privé qu’ils recourront à la violence s’ils sont exclus de toute coalition au pouvoir.

Les principaux ennemis politiques de ces groupes comprennent leur puissant rival chiite, le religieux populiste Moqtada al-Sadr, qui a juré de former un gouvernement qui exclut les alliés de l’Iran et inclut les Kurdes et les sunnites.

Quel est ton avis sur le site ?

View Results

loading - "Des missiles balistiques frappent la capitale kurde d'Irak, sans faire de victimes"-responsables Loading ...
--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire