Cryptomonnaie : de l’arnaque ?


Video player

 

À mesure que vous vous familiariserez avec les nouveaux mécanismes monétaires numériques, appelés cryptomonnaies, vous découvrirez rapidement les risques liés à ces transactions.

Et nous ne parlons pas de la volatilité du marché. Les arnaques en ligne se généralisent et les échanges de cryptomonnaies n’échappent pas non plus à cette menace. Si vous envisagez d’investir dans différentes start-ups et plates-formes d’échanges, sachez qu’il existe des risques de perdre vos investissements en cryptomonnaies.

 

La directrice des relations avec les épargnants à l’Autorité des marchés financiers (AMF), Claire Castanet a précisé que ces arnaques prennent souvent la forme de plateformes qui n’existent pas. Cela démarre en général par une bannière publicitaire et de l’hameçonnage, sur les réseaux sociaux ou par mail. Souvent, des noms de célébrités issues du monde de la télévision ou du sport sont mises en avant, « avec parfois de faux compte-rendu d’émissions télé », souligne-t-elle.

Concernant les entreprises et start-ups de cryptomonnaies numériques, les experts recommandent de vérifier si elles s’appuient sur la technologie blockchain ; en d’autres termes, si elles suivent des données de transaction détaillées. Vérifiez également qu’elles disposent de plans de développement solides qui permettent de résoudre des problèmes réels. Les entreprises doivent indiquer leur liquidité en devises numériques et leurs règles en matière d’ICO (Initial Coin Offering). L’entreprise doit être gérée par des personnes physiques. Si la start-up que vous envisagez de choisir ne répond pas à ces critères, réfléchissez bien à votre décision.
Voici un aperçu des arnaques les plus courantes et les méthodes pour les éviter lorsque vous vous lancerez dans l’avenir prometteur des cryptomonnaies.

Sites Web factices
Vous suivez peut-être le conseil avisé d’une personne très expérimentée, mais risquez encore de devenir une victime en consultant accidentellement un site Web factice. Un nombre étonnant de sites Web ont été conçus pour ressembler à des entreprises authentiques et légitimes. Si l’adresse URL n’intègre ni icône de cadenas ni « https », indiquant que le site Web est sécurisé, réfléchissez à deux fois.
Même si le site semble identique à celui que vous pensez consulter, vous risquez d’être redirigé vers une autre plate-forme de paiement. Par exemple, vous cliquez sur un lien qui ressemble à un site légitime, mais les attaquants ont créé un URL factice comprenant un zéro au lieu de la lettre « o ». Cette plate-forme, bien sûr, ne vous dirige pas sur la plate-forme d’investissement en cryptomonnaies sur laquelle vous vous êtes renseigné. Pour éviter cela, assurez-vous de bien saisir l’URL exact dans votre navigateur. Et n’hésitez pas à la vérifier soigneusement.

Fausses applications mobiles
Les fausses applications, disponibles en téléchargement via Google Play et la boutique d’applications d’Apple, sont également un bon moyen pour les pirates de piéger des investisseurs en cryptomonnaies. Bien que les responsables soient en mesure de localiser rapidement ces fausses applications et de demander leur suppression, cela ne signifie pas pour autant que ces applications n’ont pas d’incidence au final. Bitcoin News révèle que des milliers de personnes ont déjà téléchargé des fausses applications de cryptomonnaies.
Bien que les utilisateurs d’Android soient davantage confrontés à cette menace, chaque investisseur doit être conscient de ce risque. La réplique de l’application ou le nom de l’application intègre-t-il des fautes d’orthographe flagrantes ? L’identité visuelle de la marque a-t-elle l’air authentique, sans couleurs étranges ou un logo incorrect ? Tenez-en compte et en cas de doute, ne téléchargez pas l’application.

Tweets factices et autres actualités des réseaux sociaux
Si vous suivez des personnalités et des dirigeants sur des réseaux sociaux, rien ne vous dit que vous ne suivez pas des comptes d’imposteurs. Il en va de même pour les cryptomonnaies, où des robots malveillants usurpant l’identité sévissent. Ne vous fiez pas aux offres qui proviennent de Twitter ou de Facebook, surtout si la promesse vous semble trop belle pour être vraie. Les comptes factices sont partout.
Si un individu sur ces plates-formes vous demande ne serait-ce qu’une petite partie de votre cryptomonnaie, il y a fort à parier que vous ne la reverrez jamais. Le fait que d’autres comptes répondent à l’offre ne signifie pas pour autant que la transaction est sûre, car il peut également s’agir de robots. Vous devez donc être très prudent.

Arnaques par email
Même si l’email reçu semble être celui d’une société de cryptomonnaies légitime, faites preuve de prudence avant d’investir. L’email, le logo et l’identité visuelle de la marque sont-ils exactement les mêmes ? Pouvez-vous vérifier que l’adresse email est effectivement liée à l’entreprise ? Concernant ce dernier point, on voit qu’il est important de choisir une entreprise qui emploie de vraies personnes. En effet, si vous avez des doutes à propos d’un email, adressez-vous à quelqu’un qui travaille dans l’entreprise concernée. Ne cliquez jamais sur un lien contenu dans un message pour accéder à un site.
Les escrocs annoncent bien souvent de faux ICO (Initial Coin Offering) pour voler des sommes importantes. Ne tombez pas dans le piège de ces offres par email et de sites Web factices. Prenez votre temps pour examiner tous les détails.
L’AMF présente aussi une liste noire de plateformes à éviter. Le régulateur invite à télécharger son application « AMF Protect Epargne », qui met des outils à disposition pour réaliser soi-même un diagnostic et évaluer les signes potentiels d’une arnaque. Elle fournit aussi les dernières alertes au public émises par l’institution.
Une fois arnaqués, les épargnants ont malheureusement très peu de chances de récupérer leur argent. D’où l’importance de redoubler de vigilance en amont. Il est alors quand même conseillé de porter plainte, en fournissant un maximum de documents pour permettre à la police d’agir : mails et messages échangés, numéros de téléphone, enregistrements éventuels, numéros d’IBAN auxquels de l’argent a été viré.

Malheureusement, certains internautes s’appuient sur de nombreuses méthodes pour pirater les systèmes informatiques non sécurisés dans le but de voler des cryptomonnaies. Découvrez comment vous protéger sur ce nouveau marché avant d’investir dans des cryptomonnaies.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire