Doing Buzz: Emploi, Actualité, Concours,Tech, People, Télécharger etc..
Côte d’Ivoire : 7 782 prisonniers pour 1 500 places à la MACA
08/04/2020 à 22h43 par La redaction

Amnesty International a dénoncé dans son rapport annuel 2019 le surpeuplement de la MACA et les conditions des prisonniers en Côte d’Ivoire.

« Les prisons ivoiriennes demeuraient fortement surpeuplées et il y régnait des conditions inhumaines, d’où un grand nombre de morts en détention. En janvier 2020, quelque 21 326 personnes étaient incarcérées dans les 34 établissements pénitentiaires du pays, d’une capacité totale de 8 639 détenus seulement», dénonce cette ONG dans son rapport annuel 2019 sur les droits humains en Côte d’Ivoire.

«Plus de 31 % de ces personnes se trouvaient en détention provisoire. A la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA), qui pouvait normalement accueillir 1 500 prisonniers, 7 782 personnes y étaient détenues, dont 66 % en attente de leur procès», souligne par ailleurs le rapport.

LIRE AUSSI: Une victoire pour l’opposition : Ouattara fixe la caution présidentielle à 50 millions Fcfa

En outre, Amnesty International dit avoir noté sur cette période une restriction des droits à la liberté d’expression et de réunion ainsi que l’accentuation des tensions politiques à l’approche de la présidentielle d’octobre prochain.

« Cette année encore, des journalistes, des défenseurs des droits humains, des militants et des membres de l’opposition ont été arrêtés, détenus et expulsés arbitrairement en raison des opinions dissidentes qu’ils avaient exprimées», a soutenu l’organisation.

LIRE AUSSI: « Gbagbo ne retournera plus en prison. Ce dont il est question actuellement, c’est de savoir s’il aura sa liberté définitive« 

Selon l’ONG, « de nouvelles lois ont mis en place de lourdes restrictions à l’exercice des droits fondamentaux, y compris à celui des droits des femmes».

Créée en 1961, l’ONG Amnesty International est une organisation qui promeut la défense des droits de l’homme dans le monde.

coronavirus

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 91 899 autres abonnés

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE - OFFRE D'EMPLOI - BOURSE D'ETUDES - ANNONCE -BUSINESS - GODOGODOO groupe emploi whatsapp doingbuzz -🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Amnesty International a dénoncé dans son rapport annuel 2019 le surpeuplement de la MACA et les conditions des prisonniers en Côte d’Ivoire.

« Les prisons ivoiriennes demeuraient fortement surpeuplées et il y régnait des conditions inhumaines, d’où un grand nombre de morts en détention. En janvier 2020, quelque 21 326 personnes étaient incarcérées dans les 34 établissements pénitentiaires du pays, d’une capacité totale de 8 639 détenus seulement», dénonce cette ONG dans son rapport annuel 2019 sur les droits humains en Côte d’Ivoire.

«Plus de 31 % de ces personnes se trouvaient en détention provisoire. A la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA), qui pouvait normalement accueillir 1 500 prisonniers, 7 782 personnes y étaient détenues, dont 66 % en attente de leur procès», souligne par ailleurs le rapport.

LIRE AUSSI: Une victoire pour l’opposition : Ouattara fixe la caution présidentielle à 50 millions Fcfa

En outre, Amnesty International dit avoir noté sur cette période une restriction des droits à la liberté d’expression et de réunion ainsi que l’accentuation des tensions politiques à l’approche de la présidentielle d’octobre prochain.

« Cette année encore, des journalistes, des défenseurs des droits humains, des militants et des membres de l’opposition ont été arrêtés, détenus et expulsés arbitrairement en raison des opinions dissidentes qu’ils avaient exprimées», a soutenu l’organisation.

LIRE AUSSI: « Gbagbo ne retournera plus en prison. Ce dont il est question actuellement, c’est de savoir s’il aura sa liberté définitive« 

Selon l’ONG, « de nouvelles lois ont mis en place de lourdes restrictions à l’exercice des droits fondamentaux, y compris à celui des droits des femmes».

Créée en 1961, l’ONG Amnesty International est une organisation qui promeut la défense des droits de l’homme dans le monde.

coronavirus

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 91 899 autres abonnés

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire