togopapel Publicité 2 doingbuzz echowebafrique asso afritogo

Coronavirus : Donald Trump reconnaît la gravité de la situation et appelle au port du masque

Donald Trump Masque Protection Doingbuzz

Depuis plusieurs mois, Donald Trump a finalement donné son premier point presse sur la crise de coronavirus ce mardi 21 juillet. Alors qu’il est critiqué pour sa gestion de la crise sanitaire, le président américain a finalement reconnu l’ampleur de la situation et a donc incité la population à porter le masque de protection.

 

Après un déblocage vers la fin du printemps, la crise sanitaire s’est intensifiée aux États-Unis d’Amérique avec 141.800 morts. Cette situation ne laisse pas indifférent Donald Trump. En difficulté dans les sondages, il tente de relever la pente, il reconnaît la gravité de la crise sanitaire. « Cela va sûrement, malheureusement, empirer avant de s’améliorer. Je n’aime pas dire ça mais c’est comme ça », a-t-il déclaré.

 

« Ces dernières semaines, nous avons observé une hausse inquiétante des cas dans de nombreuses régions de notre Sud », a-t-il ajouté. Trump fait allusion aux Etats du Sud comme la Californie, la Floride ou le Texas où la situation est particulièrement inquiétante. Le président américain a encouragé la population du pays à porter le masque de protection pour contribuer aux efforts pour endiguer la propagation de l’épidémie de coronavirus, après avoir nié à plusieurs reprises son utilité.

Lire aussi : En difficulté dans les sondages, Donald Trump change son directeur de campagne

La mesure de distanciation sociale n’a pas été oubliée. Le locataire du bureau ovale a également supplié les jeunes d’éviter les bars bondés. Par ailleurs, cette conférence de presse n’a duré qu’une demi-heure contrairement aux « briefings » de Donald Trump. Il a ensuite promis aux hommes de média de tenir de tels points de presse « assez souvent ».

Lire aussi : Donald Trump porte enfin son masque de protection en public

Notons que le nombre de cas explose aux USA. Plus de 60.000 cas par jour depuis une semaine, pour un total de 3,88 millions depuis le début de la pandémie. Les décès quotidiens s’intensifient aussi avec plus de 700 par jour en moyenne.