Maroc : le roi Mohammed VI lance la généralisation de la protection sociale


Video player

Le roi du Maroc, Mohammed VI, a présidé la cérémonie de lancement de la mise en œuvre du projet de généralisation de la protection sociale, mercredi au Palais royal de Fès. Ainsi, trois conventions ont été signées devant le souverain.

Le roi Mohammed VI, dans sa politique d’élargir la couverture maladie obligatoire à 9 millions de personnes au royaume, a présidé, mercredi au Palais royal de Fès, la cérémonie de lancement de la mise en œuvre du projet de généralisation de la protection sociale.

Selon les instructions royales, ce projet bénéficiera, dans un premier temps, aux agriculteurs, artisans et professionnels de l’artisanat, aux commerçants, professionnels et prestataires indépendants soumis au régime de contribution professionnelle unique, au régime de l’auto-entrepreneur ou au régime de la comptabilité, et va s’étendre à d’autres catégories de Marocains.

« Ce projet sociétal, qui bénéficie d’un suivi et d’une attention particulière de la part de Votre Majesté, constitue une véritable révolution sociale, car il aura des effets directs et tangibles sur l’amélioration des conditions de vie des citoyens, la préservation de la dignité de tous les Marocains, outre sa participation à l’intégration du secteur informel », a indiqué Mohamed Benchaaboun, ministre de l’Economie et des finances du Maroc.

Par ailleurs, le ministre a précisé que le gouvernement a préparé une loi-cadre dont les contours ont été présentés devant le roi lors du Conseil des ministres du 11 février 2021 et qui a été approuvée par le Parlement. Cette loi-cadre permettra également d’assurer la mise en œuvre, dans les meilleures conditions possibles, de cette réforme telle que instruit par le roi Mohammed VI.

Selon Mohamed Benchaaboun, la mise en œuvre de ce grand projet social nécessite le développement des modes de gestion, notamment ceux liés à la gouvernance des organismes de sécurité sociale, en vue de créer une instance unifiée de coordination et de supervision des systèmes de protection sociale, ajoutant que 22 millions de personnes bénéficierons d’une couverture maladie en 2022.

→ A LIRE AUSSI : Espoir de Vahid Halilhodzi, Anouar Aït El Hadj préfère la Belgique au Maroc

→ A LIRE AUSSI : Mali : les élections présidentielle et législatives fixées au 27 février

→ A LIRE AUSSI : Nigeria : 7 ans après, des filles Chibok restent toujours introuvables

--
Hey toi 👋 Partage ce contenu 👉

Laisser votre commentaire