Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
«Impeachment» de Donald Trump: Les choses se compliquent pour le président américain
07/01/2020 à 17h41 par La redaction

Le président américain, Donald Trump est visé par une procédure de destitution lancée par les opposants démocrates pour « abus de pouvoir et entrave à la bonne marche du Congrès ». Alors que ses partisans comptent sur ses chances de se tirer de l’affaire avec notamment sa côte de popularité qui a récemment grimpé et certaines convictions quelque peu fantaisistes, un nouvel événement vient planter un sérieux déconcertant.

L’ex-conseiller américain à la Sécurité nationale, John Bolton limogé le 10 septembre 2019 en raison de désaccords avec Donald Trump va témoigner au procès de destitution qui vise le président américain. L’ancien conseiller pourrait en effet apporter des informations sur les pressions exercées par la Maison Blanche sur l’Ukraine, notamment sur le gel d’une aide militaire de près de 400 millions de dollars.

«J’ai décidé de résoudre cette question de mon mieux», a-t-il écrit lundi dans un communiqué: «Si le Sénat adoptait une injonction pour obtenir mon témoignage, je serais prêt à témoigner.» Il faudrait 51 voix sur 100 sénateurs pour que John Bolton soit convoqué. Même si les démocrates et leurs alliés ne sont que 47 pour l’heure, il reste à espérer les voix de quelques 04 inconditionnels républicains.

«Impeachment» de Donald Trump: Les choses se compliquent pour le président américain
John Bolton

La présidence qui a jusque là interdit à ses conseillers de coopérer à l’enquête en destitution, s’est vu largué par ce nouveau dénouement de l’affaire du président Trump. Sans oublier les «tensions croissantes au Moyen-Orient» suite au raid américain qui a tué à Bagdad le général iranien Qassem Soleimani.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 489 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

Doingbuzz sur Télégram: Si vous êtes sur Télégramme abonnez vous !!
😍 ACTUALITE via Telegram
😍 Offre d'emploi via Telegram .
groupe emploi whatsapp doingbuzz -🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger -🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo RDC - 🇨🇬 Congo Brazzaville -🇲🇦 Maroc - 🇹🇩 Tchad -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

Site de petites annonces/ site de vente et d'achat 100% Togo

togopapel Offre d'emploi et concours

Le président américain, Donald Trump est visé par une procédure de destitution lancée par les opposants démocrates pour « abus de pouvoir et entrave à la bonne marche du Congrès ». Alors que ses partisans comptent sur ses chances de se tirer de l’affaire avec notamment sa côte de popularité qui a récemment grimpé et certaines convictions quelque peu fantaisistes, un nouvel événement vient planter un sérieux déconcertant.

L’ex-conseiller américain à la Sécurité nationale, John Bolton limogé le 10 septembre 2019 en raison de désaccords avec Donald Trump va témoigner au procès de destitution qui vise le président américain. L’ancien conseiller pourrait en effet apporter des informations sur les pressions exercées par la Maison Blanche sur l’Ukraine, notamment sur le gel d’une aide militaire de près de 400 millions de dollars.

«J’ai décidé de résoudre cette question de mon mieux», a-t-il écrit lundi dans un communiqué: «Si le Sénat adoptait une injonction pour obtenir mon témoignage, je serais prêt à témoigner.» Il faudrait 51 voix sur 100 sénateurs pour que John Bolton soit convoqué. Même si les démocrates et leurs alliés ne sont que 47 pour l’heure, il reste à espérer les voix de quelques 04 inconditionnels républicains.

«Impeachment» de Donald Trump: Les choses se compliquent pour le président américain
John Bolton

La présidence qui a jusque là interdit à ses conseillers de coopérer à l’enquête en destitution, s’est vu largué par ce nouveau dénouement de l’affaire du président Trump. Sans oublier les «tensions croissantes au Moyen-Orient» suite au raid américain qui a tué à Bagdad le général iranien Qassem Soleimani.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 55 489 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire