People

Barakah accuse Diamond d’être un « adorateur du diable »

Barakah Accuse Diamond D’être Un « Adorateur Du Diable »

Un chanteur tanzanien a accusé Diamond Platnumz d’avoir roulé ses fans dans la farine. Il s’agit du musicien Barakah the Prince qui a accusé Diamond d’être un « adorateur du diable », révélant que le roi du bongo Flava et sa mère, Mama Dangote, ont utilisé la magie noire pour réussir.

Le patron de Wasafi, Diamond Platnumz, est l’un des artistes les plus riches du continent africain. Mais le roi du bongo Flava n’est pas prophète dans son pays. Samedi, le musicien tanzanien Barakah the Prince s’est rendu sur Instagram pour accuser Diamond d’être un « adorateur du diable ». Selon lui, le roi du bongo Flava et sa mère, Mama Dangote, ont utilisé la magie noire pour réussir dans la vie. Le chanteur a indiqué qu’il reviendrait bientôt pour prouver ses affirmations sur Diamond et sa mère.

Barakah The Prince a également porté de graves accusations à l’encontre de l’ensemble de Wasafi Records. « Ces WCB Wasafi sont des agents du diable », a écrit l’artiste en détresse. Qu’est-ce qui a pu changer les sentiments de Barakah envers Diamond, alors que dans le passé, l’artiste a révélé avoir été encouragé à poursuivre la musique par Dangote. Dans tous les cas, l’heure est aux accusations. De très graves accusations même.

À lire aussi :   Harmonize clashe Diamond

Barakah The Prince, qui insiste avoir suffisamment de preuves contre Diamond, a averti les Tanzaniens de faire attention au roi du bongo Flava, car un jour, il pourrait causer beaucoup de tort dans le pays. Diamond a souvent été été lié au culte du diable, à l’utilisation de la magie noire, en raison de sa grande richesse et de son succès dans l’industrie de la musique. Accusations que le chanteur a toujours niées.

Lorsque sa chanson à succès avec Koffi Olomidé, « Waah » est sortie, Diamond Platnumz a battu le record d’Arica en étant le premier chanteur africain à atteindre 2 millions de vues sur YouTube en un temps record. Alors que certains de ses fans ont félicité le chanteur, d’autres l’ont accusé d’être membre du culte douteux.

Ces accusations ne sont pas le seul problème de Diamond. En effet, récemment, le chanteur a vu une pétition lancée à son encontre pour contester sa nomination aux BET Awards du meilleur acte international. Une partie des Tanzaniens n’étaient pas satisfaits de sa nomination, dénonçant qu’il soutenait les politiciens qui bafouaient les droits humains en Tanzanie.

[sm-youtube-subscribe]

Laisser votre commentaire