En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Découvrez nos offres pour annonceurs - Publicité 4 Publicité 4 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Visitez 3Vision Group - Publicité 3 Publicité 3 banner Publicité 3

USA : Tibor Nagy conseille à Faure Gnassingbé de …



La récente révision constitutionnelle au Togo a suscité la désapprobation du diplomate américain Tibor Nagy. Face à cette initiative, il conseille vivement au président Faure Gnassingbé de prendre une décision qui lui permettrait de quitter le pouvoir sur une note positive.

La révision constitutionnelle en question a provoqué un mécontentement généralisé de l’opposition politique et de la société civile au Togo. Ces parties accusent le président Faure Gnassingbé de chercher à prolonger son mandat en ouvrant la voie à une nouvelle présidence de six ans pour le fils de Gnassingbé Eyadéma. De plus, cette réforme a entraîné un changement du régime présidentiel vers un régime parlementaire dans le pays.

Lire aussi : Pré-campagne agitée au Tchad : Affiches prématurées et tensions électorales

Alors que le président Faure Gnassingbé a proposé de renvoyer le texte au parlement pour une seconde lecture, Tibor Nagy exprime sa préoccupation quant au maintien du pays dans un régime qui ne favorise pas la rotation politique à la tête de l’État. Il déplore le fait de voir le Togo, un pays doté de ressources humaines exceptionnelles, emprunter la voie des présidents qui modifient continuellement les constitutions pour se maintenir au pouvoir.

« Désolé de voir le Togo, qui est un pays merveilleux avec des gens fantastiques, suivre le chemin des présidents éternels qui changent sans cesse les constitutions pour rester au pouvoir. »

000 1b89te 0

L’ancien sous-secrétaire américain aux affaires africaines adresse un avertissement à Faure Gnassingbé, soulignant que cette stratégie n’est pas toujours couronnée de succès, comme en témoignent les exemples d’Alpha Condé en Guinée et d’Ibrahim Boubacar Kéita au Mali. Il conclut en affirmant qu’il est préférable de quitter le pouvoir sur une note positive.

Cette intervention de Tibor Nagy soulève des questions sur la direction politique prise par le Togo et met en lumière les défis auxquels le pays est confronté en termes de gouvernance et de démocratie.

Rejoignez DOINGBUZZ PREMIUM

Découvrez un monde de contenus exclusifs et d'opportunités.

Accédez Maintenant

Lancez-vous dans une nouvelle aventure avec DoingBuzz

Découvrez une multitude d'offres d'emploi et de bourses d'études adaptées à votre parcours.

doingbuzz DIRECT
Mots-clés associés à l'article :

Newsletter

Abonnez-vous et accédez à tous nos articles en premier !