Doingbuzz – Le pouvoir de l'information à votre portée
Une étude démontre que les africains préfèrent les réligions au développement social.
17/12/2019 à 22h16 par Fabrice Agblemagnon

En Afrique, on retrouve dans chaque ville ,un nombre pléthorique d'églises. Jusque dans les campagnes , les églises occupent les coins et recoins de chaque rue. Le nombre des croyants qu'ils soient chrétiens ou musulmans grandit au quotidien avec l'édification des lieux de culte gigantesques dans ces milieux défavorables où même l'accès aux soins est catastrophique.

Attardons nous un peu sur l'un de ces cas en faisant un petit tour au Nigeria.
Au Nigeria, dans les régions on observe une multitude d'eglises et de mosquées. Mais dans ces régions très souvent les routes sont en mauvais état et l'accès aux soins de santé primaire reste un véritable problème. Dans un pays où la religion est la nouvelle façon de gagner rapidement de la richesse, la liberté d'ouvrir des églises semble être incontrôlée. La santé de nombreux Nigérians dépend des pasteurs, de Dieu et d'une guérison miraculeuse. Le Dieu de l'impossibilité changera le rapport du médecin, dont beaucoup se targuent du pasteur.

Un rapport de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) sur le système de santé nigérian a montré qu'en 2005, l'Ouganda a consacré 11% de son budget à la santé, tandis que le Nigéria en 2006 n'a alloué que 5,6%. En 2001, le Nigéria faisait partie des pays de l'Union africaine (UA) dont les chefs d'État ont signé la Déclaration d'Abuja dans laquelle 15% de l'enveloppe budgétaire irait au secteur de la santé. Selon un journal local, depuis la déclaration de 2001, la plus grande allocation budgétaire du Nigéria pour la santé a été en 2012, avec seulement 5,95% alloués au secteur de la santé. Une allocation budgétaire inadéquate n'est pas le seul défi auquel est confronté le secteur de la santé nigérian. Le manque de médecins afflige également le système de santé. L'Association médicale nigériane (NMA) a indiqué que 40% des médecins au Nigeria étaient sans emploi. Il n'est pas surprenant de voir autant de médecins quitter le pays pour des pâturages plus verts.

Alors que la NMA a appelé l'exode des médecins alarmant, l'ancien ministre nigérian du Travail, le Dr Chris Ngige a déclaré que le Nigéria avait suffisamment de médecins et que ceux qui partaient apporteraient des devises.L'évêque David Oyedepo, le fondateur de Living Faith Church a construit la plus grande église du continent avec une capacité de 50 000 personnes. Son compatriote, Paul Eneche, qui a fondé le Dunamis International Gospel, a surpassé les efforts d'Oyedepo et construit un auditorium de 100 000 personnes qui serait le plus grand du monde. Alors que les deux pasteurs récoltent les bienfaits de la prospérité évangile, les priorités du gouvernement nigérian sont également déplacées avec le financement des pèlerinages en Arabie saoudite et à Jérusalem, des terres saintes que les Nigérians ordinaires souhaitent. En 2017, les gouvernements des États du Nigéria ont dépensé plus de 376774125 $ pour parrainer des musulmans nigérians au hajj. Alors que les écoles et les hôpitaux manquent de bases, la religion a dépassé toutes les activités du pays. On peut compter le nombre d'hôpitaux qui sont ouverts en un an dans le pays d'une part par rapport aux églises. Alors que des problèmes planent dans le secteur de la santé et que les hôpitaux nigérians continuent de lutter en raison du manque d'équipement et de financement adéquats, peut-être que seul Dieu aidera le pays et sa population.

Malgré tous les efforts que peuvent faire les associations et organisations non gouvernementales , l'état particulièrement nigérian comme bon nombre de gouvernements africains laisse voir qu'ils préfèrent les croyances au développement industriel.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 504 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Contenu sponsorisé

DOINGBUZZ TV

Partagez l'opportunité que représente la plateforme Togopapel.com autour de vous.
Le site de petites annonces 100% gratuit et togolais est un outil inclusif pour vendre et acheter partout au Togo.

togopapel
WHATSAPP:

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE .
groupe emploi whatsapp doingbuzz-🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

En Afrique, on retrouve dans chaque ville ,un nombre pléthorique d'églises. Jusque dans les campagnes , les églises occupent les coins et recoins de chaque rue. Le nombre des croyants qu'ils soient chrétiens ou musulmans grandit au quotidien avec l'édification des lieux de culte gigantesques dans ces milieux défavorables où même l'accès aux soins est catastrophique.

Attardons nous un peu sur l'un de ces cas en faisant un petit tour au Nigeria.
Au Nigeria, dans les régions on observe une multitude d'eglises et de mosquées. Mais dans ces régions très souvent les routes sont en mauvais état et l'accès aux soins de santé primaire reste un véritable problème. Dans un pays où la religion est la nouvelle façon de gagner rapidement de la richesse, la liberté d'ouvrir des églises semble être incontrôlée. La santé de nombreux Nigérians dépend des pasteurs, de Dieu et d'une guérison miraculeuse. Le Dieu de l'impossibilité changera le rapport du médecin, dont beaucoup se targuent du pasteur.

Un rapport de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) sur le système de santé nigérian a montré qu'en 2005, l'Ouganda a consacré 11% de son budget à la santé, tandis que le Nigéria en 2006 n'a alloué que 5,6%. En 2001, le Nigéria faisait partie des pays de l'Union africaine (UA) dont les chefs d'État ont signé la Déclaration d'Abuja dans laquelle 15% de l'enveloppe budgétaire irait au secteur de la santé. Selon un journal local, depuis la déclaration de 2001, la plus grande allocation budgétaire du Nigéria pour la santé a été en 2012, avec seulement 5,95% alloués au secteur de la santé. Une allocation budgétaire inadéquate n'est pas le seul défi auquel est confronté le secteur de la santé nigérian. Le manque de médecins afflige également le système de santé. L'Association médicale nigériane (NMA) a indiqué que 40% des médecins au Nigeria étaient sans emploi. Il n'est pas surprenant de voir autant de médecins quitter le pays pour des pâturages plus verts.

Alors que la NMA a appelé l'exode des médecins alarmant, l'ancien ministre nigérian du Travail, le Dr Chris Ngige a déclaré que le Nigéria avait suffisamment de médecins et que ceux qui partaient apporteraient des devises.L'évêque David Oyedepo, le fondateur de Living Faith Church a construit la plus grande église du continent avec une capacité de 50 000 personnes. Son compatriote, Paul Eneche, qui a fondé le Dunamis International Gospel, a surpassé les efforts d'Oyedepo et construit un auditorium de 100 000 personnes qui serait le plus grand du monde. Alors que les deux pasteurs récoltent les bienfaits de la prospérité évangile, les priorités du gouvernement nigérian sont également déplacées avec le financement des pèlerinages en Arabie saoudite et à Jérusalem, des terres saintes que les Nigérians ordinaires souhaitent. En 2017, les gouvernements des États du Nigéria ont dépensé plus de 376774125 $ pour parrainer des musulmans nigérians au hajj. Alors que les écoles et les hôpitaux manquent de bases, la religion a dépassé toutes les activités du pays. On peut compter le nombre d'hôpitaux qui sont ouverts en un an dans le pays d'une part par rapport aux églises. Alors que des problèmes planent dans le secteur de la santé et que les hôpitaux nigérians continuent de lutter en raison du manque d'équipement et de financement adéquats, peut-être que seul Dieu aidera le pays et sa population.

Malgré tous les efforts que peuvent faire les associations et organisations non gouvernementales , l'état particulièrement nigérian comme bon nombre de gouvernements africains laisse voir qu'ils préfèrent les croyances au développement industriel.

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 83 504 autres abonnés

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire