HIGH TECH

Les GAFA et les BATX ont profité de la crise sanitaire

Achetez tout vous livrer Sénégal Doingmarket.com

Les GAFA et les BATX ont profité de la crise sanitaire

 

 

Les GAFA, déjà maîtres de l’économie et de notre quotidien, sortent de la crise sanitaire enrichis et encore plus puissants. Les mesures de confinement n’ont fait qu’augmenter leur utilité, leur aspect nécessaire et indispensable à notre quotidien : de la communication avec des proches éloignés avec Facebook et Apple, au divertissement avec Google, YouTube et Instagram en passant par l’achat en ligne avec Amazon. Si des établissements des secteurs de l’hôtellerie, de la restauration ou du commerce frôlent la faillite, les secteurs du numérique sont quant à eux au meilleur de leur performance.

 

En effet, le chiffre d’affaires de Facebook a atteint les 86 milliards de dollars en 2020. Apple voit son chiffre d’affaires augmenter de 11% et ses profits nets de 18% avec 11,3 milliards de dollars.  Le chiffre d’affaires d’Amazon a augmenté de 37% en un an 96 milliards de dollars et un bénéfice net doublé de 6,3 milliards de dollars au troisième trimestre, plus que n’importe quelle période de fêtes de fin d’année. Quant à celui de Google, il a augmenté de 14% avec un profit net de plus de 46 milliards de dollars. Ainsi, au cours du troisième trimestre de l’année 2020, les GAFA ont cumulé à eux quatre un chiffre d’affaires de plus de 228 milliards de dollars dont 40 milliards de profit net.

À lire aussi :   COINBASE, LA PLATEFORME D’ÉCHANGE DE CRYPTO-MONNAIES PEUT-ELLE DEVENIR LE PROCHAIN GAFA ?

 

Cette hausse pharaonique des bénéfices en pleine crise mondiale ne fait que pointer du doigt la mainmise des GAFA sur l’économie. Alors que le PIB des États-Unis chute de 32,9% au deuxième trimestre de l’année 2020, les résultats des GAFA inquiètent et provoquent la colère des élus américains. Mais les géants du numérique, sûrs de leur utilité et de la qualité indispensable de leurs services, ne semblent pas se laisser déstabiliser par les critiques et les boycotts.

 

Les BATX ne sont pas en reste

 

Qu’en est-il des BATX, l’équivalent chinois des GAFA(M), acronyme rejoignant les entreprises de la haute technologie chinoises ? Si les noms Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft sont très présents dans le quotidien des Français, les noms Baidu, Alibaba, Tencent et Xiaomi le sont moins. Et pourtant, ces géants de la high tech chinoise sont depuis des années des acteurs non négligeables de l’économie de leur pays.

À lire aussi :   Canal+ et Amazon, un accord signé grâce à Lionel Messi ?

 

Tout d’abord, qui sont ces géants dont les noms ne sont que peu connus en France ?

  • Baidu est le moteur de recherche le plus utilisé en Chine où Google est, par ailleurs, presque inexistant. Il est le quatrième site le plus visité au monde et monopolise 60% de part de marché. Il possède également une carte nommée Baidu map et propose des services de stockage ainsi que de la musique et du cinéma. Son chiffre d’affaires est de lus de 30 milliards de yuans ou 3,9 milliards d’euros au dernier trimestre de l’année 2020.
  • Fondé en 1999, Alibaba, est l’équivalent d’Amazon en Chine ; un géant du commerce en ligne international, présent jusqu’en France et aux États-Unis. Outre ses services de vente et d’achat, le groupe Alibaba possède un moyen de paiement Alipay utilisable depuis un téléphone ainsi qu’un cloud nommé Alicloud. Alibaba est depuis déjà quelques années la plus grosse capitalisation boursière de l’Asie avec près de 830 milliards de dollars et a atteint en 2020 le sixième rang des plus grosses capitalisations boursières mondiales.
  • Tencent est un réseau social également connu et utilisé pour ses messageries instantanées (Tencent QQ et WeChat), ses plateformes de musique (QQ Music, KuGo, Kuwu) et ses jeux vidéo en ligne multi-joueurs. Si les autres entreprises chinoises sont assez loin de leur concurrent américain en bourse, Tencent dépasse largement Facebook depuis juillet 2020 avec une capitalisation boursière de plus de 664 milliards de dollars contre 656 milliards pour Facebook. Un dynamique en bourse qui s’observe facilement à la lecture des chandeliers japonais. C’est surtout le progrès sur l’année 2020 de la société chinoise qui est surprenant : une augmentation des actions de 43%, contre12% pour la multinationale américaine.
  • Xiaomi est le troisième fabricant et vendeur de smartphones dans le monde après Samsung et Huawei, donc avant Apple qui se trouve à la quatrième place au troisième trimestre de l’année 2020. Un concurrent féroce du géant américain qui propose des produits de haute qualité à des prix bien plus bas que les iPhones. La marque chinoise fabrique également un large choix de produits qui répond à la demande d’un public plus large que celui du géant américain : télévisions, objets connectés, trottinettes, écouteurs, sac à dos, entre autres, et tous accessibles à un prix raisonnable.
À lire aussi :   COINBASE, LA PLATEFORME D’ÉCHANGE DE CRYPTO-MONNAIES PEUT-ELLE DEVENIR LE PROCHAIN GAFA ?

 

--
Publicité 3vision-group
groupe emploi whatsapp doingbuzz> Cliquer ici pour les autres groupes👆

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire