Côte d’Ivoire/ Touré Mamadou accuse les médias de complicité avec Gbagbo, Bictogo le recadre net

Porte-parole adjoint du RHDP, Touré Mamadou n’est pas content de l’attention que les médias nationaux et internationaux ont accordé à Laurent Gbagbo avant et après son retour en Côte d’Ivoire. Pour lui, ceux-ci sont complices de l’attitude Laurent Gbagbo qui serait revenu comme un héros. Une sortie hasardeuse vite recadrée par Adama Bictogo.

 

Touré Mamadou a dit toute son amertume devant le traitement que les médias ont fait de l’arrivée de Laurent Gbagbo le 17 juin 2021. De son analyse, les médias ont fait que le retour de Laurent Gbagbo a été « triomphal ». Pour lui, c’est ce qui donnerait des ailes à Gbagbo pour faire des discours qui ne plaisent pas au RHDP. Le ministre Touré Mamadou tenait tellement à relever ce fait qu’il a expressément demandé une permission à Bictogo pour l’exprimer.

À lire aussi :
Guillaume Soro : un proche de Gbagbo plaide en faveur de son amnistie

« Les médias ont été complices, à mon sens, de son attitude, puisque nous avons regardé les traitements qui ont été faits de son arrivée. En aucun moment, les médias, qu’ils soient nationaux ou internationaux, n’ont équilibré les propos en donnant la parole aux victimes. On a organisé des plateaux en longueur de journée, en donnant la parole à Gbagbo qui est rentré comme un héros », s’est offusqué Touré Mamadou.

À lire aussi :
Guillaume Soro : « le masque que j’ai habillé veut m’effrayer »

 

Le ministre Touré Mamadou affirme même que le jour de l’arrivée de Laurent Gbagbo, des victimes ont été gazées, là on devrait leur donner la parole sur des plateaux de télévision. « Je tenais à faire cette précision », dira-t-il pour terminer, devant un Bictogo gêné aux entournures contre cette attaque sur la presse. Le Directeur exécutif du RHDP va essayer d’édulcorer le propos de Touré Mamadou en indiquant qu’‘on ne mettra pas le doigt accusateur sur la presse, mais on note ».

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire