En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Découvrez nos offres pour annonceurs - Publicité 4 Publicité 4 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Visitez 3Vision Group - Publicité 3 Publicité 3

Ben Cardin : Le Sénateur américain charge Macky Sall



Le président de la commission sénatoriale des Relations étrangères, Ben Cardin, a vivement critiqué le président sénégalais, Macky Sall, l’accusant de vouloir installer la dictature dans le pays après le report de l’élection présidentielle. Dans une déclaration, le sénateur démocrate du Maryland a déclaré que le report de l’élection place le Sénégal sur une voie dangereuse vers la dictature et ne doit pas être autorisé à se maintenir.

Cardin a exprimé son inquiétude quant au mépris flagrant de Macky Sall pour la constitution sénégalaise et son manque de respect pour le soutien du peuple sénégalais à la démocratie. Il estime que cette décision sape des décennies de progrès démocratiques dans un pays autrefois considéré comme l’une des démocraties les plus fiables et les plus dynamiques d’Afrique.

Lire aussi : Report de l’élection présidentielle : Eva Marie Coll Seck démissionne

« Le report de l’élection présidentielle au Sénégal place le pays sur une voie dangereuse vers la dictature et ne doit pas être autorisé à se maintenir. Le mépris flagrant du président Macky Sall pour la constitution sénégalaise et son manque de respect flagrant pour le soutien du peuple sénégalais à la démocratie sapent des décennies de progrès depuis l’indépendance dans ce qui était autrefois considéré comme l’une des démocraties les plus fiables et les plus dynamiques d’Afrique. », a indique le Sénateur Ben Cardin.

230501114556 ben cardin 230419

Le sénateur américain a appelé Macky Sall à revenir sur sa décision de reporter l’élection présidentielle, initialement prévue le 25 février 2024. Selon lui, le président sénégalais doit garantir la tenue d’élections avant la fin de son mandat constitutionnel.

Le report de l’élection, acté par les députés sénégalais, a été une décision controversée, marquée par des tensions lors de la séance parlementaire. Les députés de l’opposition ont été évacués de la salle par la gendarmerie avant le vote, accentuant les critiques et les préoccupations concernant l’état de la démocratie au Sénégal.

 

doingbuzz DIRECT
Mots-clés associés à l'article :

Cet article est réservé aux abonnés. Déjà abonné ?

Enquêtes, interviews, analyses…

Abonnez-vous et accédez à tous nos articles en illimité !