Doing Buzz: Emploi, Actualité, Concours,Tech, People, Télécharger etc..
Nigeria : une association d’étudiants rejettent les ressortissants sud-africains
05/09/2019 à 12h25 par Daniel Abokpoe

L'Association nationale des étudiants nigérians (NANS) a déclaré mercredi la guerre aux ressortissants sud-africains et à leurs entreprises au Nigeria. Pour éviter de lourdes sanctions, la NANS avertit les ressortissants Sud-africains de quitter le pays au plus tard lundi prochain.

Des étudiants nigérians, dirigés par Adeyemi Azeez, responsable national des relations publiques de la NANS, se sont déversés dans la rue Lalubu, Oke Lewo, pour avertir les ressortissants sud-africains de quitter le pays.

Ce fléau est dû aux meurtres  des Nigérians en Afrique du Sud, le pillage de leurs propriétés et l'incapacité des autorités à arrêter cette situation.

Azeez, qui s'est adressé à des journalistes dans la rue Lalubu, a regretté que les Sud-Africains aient incendié, mutilé d'autres Nigérians, tué des femmes et brûlé des entreprises nigérianes sans raison.

« Ce jeudi toutes les entreprises sud-africaines de l'État de Ogun et d'autres régions du Nigeria doivent arrêtées de travailler en raison des mauvais traitements que les Sud-Africains de couleur ont infligés aux Nigérianes », a-t-il fait savoir.

« Il est clair que notre haine de tout ce qui concerne les Sud-Africains n'est pas sans rapport avec la vague de meurtres de notre peuple dans leur pays, qui a maintenant passé à la vitesse supérieure. En tant qu'étudiants, nous nous étions lancés dans de doux combats dans le passé contre cet acte inhumain des Sud-Africains, mais les animaux en chair humaine nous ont prouvé qu'ils ne peuvent arrêter que si nous montons nos actions contre eux » a laissé entendre Azeez Adeyemi.

« A cette fin, nous avons décidé de ne pas attaquer ces éléments mécontents jusqu'à ce qu'ils suivent nos instructions. Nous demandons à ce qu’ils quittent le pays d’ici lundi » a-t-il conclu.

 

coronavirus

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 91 932 autres abonnés

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :

Vous êtes sur whatsapp, intégrez et récevez nos articles depuis nos groupes disponible sur whatsapp

🚨 DOINGBUZZ ACTUALITE
(PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE (PLEIN) DOINGBUZZ ACTUALITE - OFFRE D'EMPLOI - BOURSE D'ETUDES - ANNONCE -BUSINESS - GODOGODOO groupe emploi whatsapp doingbuzz -🇧🇯 Bénin- 🇧🇯 Bénin - 🇧🇯 Bénin -🇧🇯 Bénin-🇳🇪 Niger - 🇸🇳 Sénégal - 🇸🇳 Sénégal - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo - 🇹🇬 Togo 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire 🇨🇮- Côte d'Ivoire -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun -🇨🇲 Cameroun - 🇫🇷 France - 🇫🇷 France - 🇲🇱 Mali - 🇧🇫 Burkina Faso - 🇧🇫 Burkina Faso -🇬🇦 Gabon -🇬🇳 Guinéé - 🇲🇱 Mali - 🇲🇱 Mali - 🇨🇩 Congo -Pour les autres pays

NB: NE PAYEZ AUCUN FRAIS DE DOSSIERS POUR UNE OFFRE D’EMPLOI

L'Association nationale des étudiants nigérians (NANS) a déclaré mercredi la guerre aux ressortissants sud-africains et à leurs entreprises au Nigeria. Pour éviter de lourdes sanctions, la NANS avertit les ressortissants Sud-africains de quitter le pays au plus tard lundi prochain.

Des étudiants nigérians, dirigés par Adeyemi Azeez, responsable national des relations publiques de la NANS, se sont déversés dans la rue Lalubu, Oke Lewo, pour avertir les ressortissants sud-africains de quitter le pays.

Ce fléau est dû aux meurtres  des Nigérians en Afrique du Sud, le pillage de leurs propriétés et l'incapacité des autorités à arrêter cette situation.

Azeez, qui s'est adressé à des journalistes dans la rue Lalubu, a regretté que les Sud-Africains aient incendié, mutilé d'autres Nigérians, tué des femmes et brûlé des entreprises nigérianes sans raison.

« Ce jeudi toutes les entreprises sud-africaines de l'État de Ogun et d'autres régions du Nigeria doivent arrêtées de travailler en raison des mauvais traitements que les Sud-Africains de couleur ont infligés aux Nigérianes », a-t-il fait savoir.

« Il est clair que notre haine de tout ce qui concerne les Sud-Africains n'est pas sans rapport avec la vague de meurtres de notre peuple dans leur pays, qui a maintenant passé à la vitesse supérieure. En tant qu'étudiants, nous nous étions lancés dans de doux combats dans le passé contre cet acte inhumain des Sud-Africains, mais les animaux en chair humaine nous ont prouvé qu'ils ne peuvent arrêter que si nous montons nos actions contre eux » a laissé entendre Azeez Adeyemi.

« A cette fin, nous avons décidé de ne pas attaquer ces éléments mécontents jusqu'à ce qu'ils suivent nos instructions. Nous demandons à ce qu’ils quittent le pays d’ici lundi » a-t-il conclu.

 

coronavirus

RECEVEZ NOTRE NEWSLETTER ET ALERTE MAIL

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à Doingbuzz et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 91 932 autres abonnés

DOINGBUZZ TV

Ne partez pas sans partager :

Laisser votre commentaire