En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Découvrez nos offres pour annonceurs - Publicité 4 Publicité 4 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Visitez 3Vision Group - Publicité 3 Publicité 3

RDC : Des mesures pour faire face aux menaces sécuritaires à Goma



Le Président Félix-Antoine Tshisekedi a présidé une réunion du Conseil Supérieur de la Défense le 5 février, abordant des questions sécuritaires cruciales, en particulier au Nord-Kivu, selon le vice-Premier ministre et ministre de la Défense nationale, Jean-Pierre Bemba. L’objectif principal est de contrer les menaces dans la région, notamment à Goma, où des efforts sont déployés pour éviter la chute de la ville et reprendre le contrôle des localités occupées par les forces rwandaises.

Lire aussi : Patrick Achi : L’ex-premier ministre Ivoirien de retour à l’Université

Jean-Pierre Bemba a souligné les mesures prises par l’armée pour préserver la stabilité et la sécurité dans la région, insistant sur l’importance de récupérer les zones occupées par les Forces rwandaises. Il a également appelé à la prudence face aux rumeurs propagées via les réseaux sociaux, soulignant que ces informations inexactes peuvent créer de la peur et de l’incertitude. Il a mis en garde contre les manipulations de l’ennemi et a salué les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) pour leur travail exceptionnel et les pertes infligées à l’ennemi.

64432543 605

Le Conseil Supérieur de la Défense a par ailleurs recommandé au Président Tshisekedi de lever le moratoire sur la peine capitale, spécifiquement en ce qui concerne les cas de trahison au sein des Forces de Défense et de Sécurité. Cette mesure vise à renforcer la discipline et à dissuader toute collaboration avec des forces hostiles.

La réunion souligne l’engagement du gouvernement congolais à prendre des mesures décisives pour faire face aux défis sécuritaires et à maintenir la stabilité dans la région du Nord-Kivu et au-delà. La coordination entre les autorités militaires et civiles est essentielle pour assurer la sécurité et le bien-être des citoyens dans ces zones sensibles.

doingbuzz DIRECT
Mots-clés associés à l'article :

Cet article est réservé aux abonnés. Déjà abonné ?

Enquêtes, interviews, analyses…

Abonnez-vous et accédez à tous nos articles en illimité !