Actualités Afghanistan

Afghanistan : le chef des Talibans libère des détenus politiques

Afghanistan: Les Talibans Dévoilent Bientôt Leur Gouvernement

 

Les prisonniers politiques de l’Afghanistan ont droit à la clémence du leader des Talibans. Le mollah Hibatullah Akhundzada, a publié mercredi un décret d’amnistie générale ordonnant la libération des prisonniers politiques de toutes les prisons d’Afghanistan.

Quelques jours après la libération de milliers de prisonniers par les talibans lorsqu’ils ont pris le contrôle de Kaboul le 15 août, leur chef a tout récemment fait la part à tous les détenus politiques.

Le chef des talibans, le mollah Hibatullah Akhundzada, a déclaré que tous les gouverneurs devaient libérer tous les prisonniers politiques. Il a également ordonner de faciliter leur transfert à leurs familles dès demain.

À lire aussi :   Afghanistan : le Royaume-Uni envisage d'évacuer des animaux de Kaboul

Qari Yousuf Ahmadi, le porte-parole de l’Émirat islamique d’Afghanistan, a déclaré jeudi que les prisonniers politiques retrouveront leurs familles vendredi. “Le chef suprême de l’Émirat islamique Hibatullah Akhundzada a ordonné la libération des prisonniers politiques de toutes les prisons”, a-t-il informé.

“Les gouverneurs provinciaux libéreront sans condition tous les prisonniers politiques de bas et de haut rang des prisons du pays et les remettront à leurs familles demain”, a tweeté Ahmadi.

Afghanistan : Qui est Hibatullah Akhundzada, le chef des Talibans ?

Les Talibans ont pris beaucoup de gens par surprise en balayant l’Afghanistan en seulement 10 jours, prenant rapidement le contrôle de villes et de villages. On ne sait pas encore qui sera à la tête du nouveau gouvernement. Mais que savons-nous de Hibatullah Akhundzada, celui qui dirige les Talibans aujourd’hui ?

À lire aussi :   Côte d’Ivoire-Incroyable/ Soro pas content de la libération des détenus de la désobéissance civile

Il est devenu le commandant suprême des talibans en mai 2016. Dans les années 1980, le mollah a participé à la résistance islamiste contre la campagne militaire soviétique en Afghanistan, mais sa réputation est davantage celle d’un chef religieux que celle d’un commandant militaire.

En tant que commandant suprême du groupe, Akhundzada est responsable des affaires politiques, militaires et religieuses. Comme le rapporte BBC, il a travaillé comme chef des tribunaux de la charia dans les années 1990.

Après avoir pris le pouvoir dans les années 1990, les talibans ont introduit et soutenu des châtiments conformes à leur interprétation stricte de la loi islamique : ils exécutaient publiquement les meurtriers et les adultères et amputaient les membres des voleurs.

À lire aussi :   Crise en Afghanistan : le Togo envoie un important message aux talibans

Sous la direction du mollah Mohammed Omar (dont on pense qu’il est mort en 2013), les talibans ont également interdit la télévision, la musique, les films et le maquillage, et ont empêché les filles âgées de 10 ans et plus d’aller à l’école. Akhundzada serait âgé d’une soixantaine d’années et a vécu la majeure partie de sa vie en Afghanistan.

--
redaction web redaction web
groupe emploi whatsapp doingbuzz

Cliquer ici pour les autres groupes👆

Publicité 3vision-group

Abonne toi à la chaine Youtube

Laisser votre commentaire