People : Accusé d’avoir pactisé avec une secte, Maître Gims s’explique enfin sur son dernier clip


Video player

Depuis la sortie de son dernier clip « Le prix à payer », Maître Gims est pointé du doigt et accusé d’avoir conditionné son succès à des pratiques sectaires, ainsi qu’on peut le voir dans les séquences du clip. Il a tenu à éclaircir les choses à ce sujet…

Présent à Dakar avec son frère Dadju pour y livrer un concert, c’est lors d’une conférence de presse que Gims s’est enfin épanché sur la polémique qui entoure son dernier clip « Le prix à payer ». Il faut dire que les images du clip, assez explicites, donnent à penser que le chanteur congolais a pactisé avec le diable pour arriver au succès qu’on lui connait aujourd’hui.

 

Face à ces accusations, Gims explique qu’il s’agissait d’une métaphore pour montrer ce que l’industrie musicale peut prendre à un individu :

« Je vous rassure c’est purement une métaphore. C’était une façon de retranscrire le Show business. Vu que je sais qu’il y a énormément des rumeurs qui coulent sur moi, sur pleins d’artistes comme quoi j’avais fait un pacte, j’aurai vendu mon âme, ça fait rêver beaucoup des gens, surtout les africains malheureusement qui croient beaucoup à ces choses-là. Ils croient que dès qu’un africain réussit dans la musique, il a forcément vendu sa famille. Volontairement j’ai fait ce clip parce que je savais qu’il allait faire du bruit, qu’il allait faire parler, les gens ont parlé ».

« Bien sûr que je n’ai jamais ouvert mes veines et signé. J’ai signé un papier, il y a des avocats, j’ai mis des paraphes; j’ai signé, j’ai reçu un chèque, etc. Ça s’est passé comme ça dans la vraie vie », conclut-il.

Voilà qui devrait rassurer les fans de Gims sur ses principes . Si les mauvaises choses existent, le chanteur insiste sur le fait qu’il n’a pas trempé dedans oh !

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire