En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Découvrez nos offres pour annonceurs - Publicité 4 Publicité 4 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Visitez 3Vision Group - Publicité 3 Publicité 3 banner Publicité 3

L’ex-cheffe de cabinet du président malgache condamnée au Royaume-Uni



 

Romy Andrianarisoa, ancienne cheffe de cabinet du président malgache, a été condamnée à trois ans et demi de prison au Royaume-Uni pour corruption. Son arrestation en août 2023 à Londres, en pleine négociation de pots-de-vin avec le géant minier Gemfields anglais, a marqué le début de cette affaire qui a récemment abouti à sa condamnation.

Le jugement des autorités londoniennes a souligné le rôle prépondérant de Romy Andrianarisoa dans cette affaire de corruption, déplorant qu’elle ait abusé de sa position de confiance et de responsabilité en tant que conseillère du président malgache. Bien qu’elle ait plaidé non coupable, les juges ont estimé qu’elle avait joué un rôle clé, lui infligeant ainsi une peine de prison de trois ans et demi.

Lire aussi : Mali : Report des élections et prolongation de la transition après le Dialogue national

Cette condamnation a été saluée par Transparency International – Initiative Madagascar, qui voit en cette décision une démonstration que l’impunité n’est pas tolérée dans les cas de corruption de haut niveau. Cependant, l’organisation souligne qu’il reste encore des questions en suspens concernant d’autres personnes potentiellement impliquées dans cette affaire.

000 1g12sp 0 - L'ex-cheffe de cabinet du président malgache condamnée au Royaume-Uni

Madagascar&Rsquo;S President Andry Rajoelina Delivers A Speech During A Press Conference At The Iavoloha Presidential Palace In Antananarivo, On April 29, 2019. (Photo By Mamyrael / Afp)

L’affaire de corruption de Romy Andrianarisoa met en lumière un problème persistant de corruption à Madagascar, où la négociation de commissions est devenue une pratique courante, selon certains analystes politiques. L’opposante Fanirisoa Ernaivo, exilée en France, estime que cette affaire nuit à la réputation et à la sécurité des investissements sur l’île, appelant l’État malgache à ouvrir des poursuites judiciaires contre Romy Andrianarisoa pour abus de fonction et prise d’avantages injustifiés.

Malgré ces appels, la présidence de Madagascar n’a pas commenté le verdict ni exprimé ses intentions quant à d’éventuelles poursuites judiciaires à l’encontre de son ancienne directrice de cabinet.

Rejoignez DOINGBUZZ PREMIUM

Découvrez un monde de contenus exclusifs et d'opportunités.

Accédez Maintenant

Lancez-vous dans une nouvelle aventure avec DoingBuzz

Découvrez une multitude d'offres d'emploi et de bourses d'études adaptées à votre parcours.

doingbuzz DIRECT
Mots-clés associés à l'article :

Newsletter

Abonnez-vous et accédez à tous nos articles en premier !