La Russie aurait-elle  volé la formule AstraZeneca pour créer le vaccin Spoutnik V?

Un espion russe aurait volé la formule AstraZeneca pour créer le Vaccin Spoutnik V. C’est du moins ce que rapporte le journal britannique The Sun sur la base d’un rapport.

La nouvelle a été rendue publique lundi. Des études cliniques montrent que le vaccin russe contre la covid est comparable à celui d’Oxford/AstraZeneca.

Selon des sources au sein du gouvernement britannique, un certain nombre de ministres ont déclaré qu’il existe des preuves que des espions travaillant pour le Kremlin ont volé le plan du vaccin Oxford/AstraZeneca. Avec ce plan, ils auraient pu créer leur propre vaccin russe Spoutnik V.

À lire aussi :
Royaume-Uni : 7 personnes sont mortes après avoir reçu le vaccin AstraZeneca

AstraZeneca

La Russie aurait elle vole la formule AstraZeneca pour creer le vaccin doingbuzz

A nurse fills a syringe with the AstraZeneca Covid-19 vaccine during a mass vaccination campaign for people between ages of 50 to 55 in Vigo, northwestern Spain, on March 13, 2021. (Photo by MIGUEL RIOPA / AFP)

« Il est clair que le plan et les informations essentielles par un agent étranger ont été volés », écrit The Sun.

« Nous vivons dans un monde où les activités de l’État impliquent l’espionnage industriel et l’espionnage économique.  Nous sommes confrontés à des menaces plus sophistiquées que jamais. Il y a constamment des États étrangers qui veulent mettre la main sur des informations sensibles », a déclaré le ministre britannique de l’Intérieur Damian Hinds.

À lire aussi :
La Russie renforce sa coopération militaire avec le Congo Brazza

Pour information, l’an dernier déjà, le défunt ministre de la Sécurité, James Brokenshire, se disait « sûr à plus de 95 % » que les agences de renseignement russes étaient responsables de cyberattaques contre des sociétés pharmaceutiques et des laboratoires de recherche.

« Qu’il s’agisse de voler la conception d’AstraZeneca ou de nous faire chanter à propos de l’énergie, nous devons être prudents avec ces régimes autoritaires et totalitaires », avait-il ajouté.

À lire aussi :
Norvège : faire pipi en direction de la Russie vaut 200 000 FCFA d'amende

Moscou de son côté,  dénonce une version « non scientifique »

Le porte-parole du Kremlin et le Fonds russe d’investissements directs (RFPI), qui finance le développement du vaccin russe, ont fustigé l’absence de fondement scientifique pour une telle hypothèse. « Le journal The Sun est un média bien connu et profondément non scientifique. C’est ainsi probablement que nous regardons ce type de publication », a raisonné Dmitri Peskov, le porte-parole du Président russe.

Le RFPI, qui a financé le développement du vaccin russe Spoutnik V, a également qualifié la version du vol de données de recherche de « fake news » sans aucune argumentation scientifique.

--
groupe emploi whatsapp doingbuzz Cliquer ici pour les autres groupes👆

Laisser votre commentaire