En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Découvrez nos offres pour annonceurs - Publicité 4 Publicité 4 En savoir plus - Publicité 2 Publicité 2 Visitez 3Vision Group - Publicité 3 Publicité 3

« La France veut faire de ses exportations alimentaires un instrument géopolitique »



Le ministre français de l’Agriculture, Marc Fesneau, a annoncé que Paris envisageait d’utiliser les exportations alimentaires, y compris vers les pays africains, comme un levier de sa géopolitique. L’objectif est de renforcer la souveraineté alimentaire française et européenne, pour éviter de dépendre d’acteurs extérieurs et des risques de chantage alimentaire. Fesneau souligne l’importance de savoir qui nourrit le continent africain, soulignant que la France aspire à jouer un rôle prépondérant dans ce domaine, évitant ainsi que d’autres pays aux intentions moins pacifiques ne le fassent.

Il considère que la nourriture est devenue une arme de guerre et de géopolitique, justifiant ainsi la nécessité de renforcer la souveraineté nationale et européenne. Malgré les récentes manifestations d’agriculteurs en France, Fesneau estime que le pire de la crise, marqué par les protestations, est derrière nous. Cependant, il souligne que le gouvernement doit continuer à travailler dans tous les domaines promis aux travailleurs ruraux.

Lire aussi : Macky Sall reporte les élections présidentielles au Sénégal, les détails

« Il est important de savoir qui nourrit le continent africain et qui ne peut pas se nourrir lui-même. Je préférerais que ce soit nous et pas d’autres pays, avec des intentions moins pacifiques. C’est pourquoi nous avons besoin de souveraineté à l’intérieur et à l’extérieur de nos frontières pour faire de l’agriculture et de l’alimentation un instrument géopolitique », a déclaré Fesneau sur Europe 1. « La nourriture est devenue une arme de guerre et de géopolitique « , a-t-il souligné.

22227 131 web

Le Premier ministre français, Gabriel Attal, a également annoncé un soutien financier important pour les agriculteurs, avec une allocation de 150 millions d’euros. Cette annonce intervient après des semaines de manifestations massives des agriculteurs en France, exprimant leur mécontentement face à divers problèmes affectant leur secteur. Les syndicats agricoles ont récemment levé les barrages routiers mis en place lors des manifestations.

Les protestations des agriculteurs portaient sur plusieurs points, notamment l’importation de produits agricoles, les restrictions sur l’utilisation de l’eau pour l’irrigation, l’augmentation des prix du carburant diesel et les mesures environnementales restrictives. Face à ces défis, le gouvernement français semble vouloir consolider son secteur agricole et renforcer son influence géopolitique à travers les exportations alimentaires.

doingbuzz DIRECT
Mots-clés associés à l'article :

Cet article est réservé aux abonnés. Déjà abonné ?

Enquêtes, interviews, analyses…

Abonnez-vous et accédez à tous nos articles en illimité !